Nathalie Natiembe

Origine : Ile de la Réunion
Instrument :
Styles : Maloya
MySpace : http://www.myspace.com/nathalienatiembe

Nathalie Natiembe : discographie

Nathalie Natiembe - Karma album cover Album : Karma
Année : 2008
Nathalie Natiembe - Sankèr album cover Album : Sankèr
Label : Marabi
Année : 2005

Actualité de Nathalie Natiembe

La première édition de l’Odhirathon s’est achevée samedi, dans une ambiance festive, avec l’animation Danses en ville. Plusieurs centaines de personnes ont participé aux initiations de danse organisées en simultanée sur trois sites : à Saint-Denis (Barachois), au Port (littoral Nord et à Saint-Paul (place du débarcadère). Salsa, kizomba, country, dance hall, afrojazz, séga… il y en avait pour tous les goûts.

La veille, vendredi 30 juin, les artistes Tiloun, Nathalie Natiembé, Gren Sémé, Ousanousava et la marraine Nicole Dambreville ont offert quatre heures de concert aux spectateurs de la cité de Arts. Côté murs, les graffeurs Méo et Wa Roox ont laissé une empreinte artistique géante sur le thème de la prévention.

Ces trois temps forts culturels ont ponctué une semaine de sensibilisation et de levée de fonds en faveur de la recherche contre les maladies ODHIR : obésité, diabète, hypertension, inusffisance rénale chronique. Près de 80 bénévoles (personnels de l’Aurar, du groupe E.Leclerc, patients) ont participé aux opérations de collecte dans les commerces et sur les sites d’animations.

Selon les premières estimations, qui restent à consolider, le bilan des dons s’élève à environ 100 000 euros. "Pour une première, la mobilisation a été remarquable de la part des artistes, des entreprises et du grand public, commente Jean-Max Labonté, président du comité d’organisation. Les gens ont  été très sensibles au message et à la cause. Cela nous encourage à installer durablement la manifestation".

Au moins un Réunionnais sur cinq est touché par les maladies chroniques ODHIR. Un pôle de recherche pluridisciplinaire, basé au Port - qui réunit des médecins de l’Aurar, du CHU, des chercheurs de l’Inserm et du CNRS de Lille - étudie la spécificité de ces pathologies, qui sont trois à quatre fois plus élevées à la Réunion qu’en métropole. Via le fonds de dotation Philancia, les fonds collectés par l’Odhirathon vont directement servir à la poursuite des projets de recherche.

Pour rappel, certains travaux ont déjà abouti à des découvertes prometteuses, notamment l’identification de deux gènes rares responsables de l’insuffisance rénale au sein de deux familles réunionnaises. D’autres résultats sont attendus prochainement pour le diabète.

www.zinfos974.com
Source : zinfos974.com | 2017-07-02 13:25:00.0
Une belle conclusion de trois jours de Sakifo hier soir. Après le Risofé traditionnel avec Ousanousava à Terre Sainte, place le soir à Wax Tailor, Nathalie Natiembé, Patrice ou encore Keziah Jones, parmi les plus connus. Retour en images (Photo : Karoline Chérie):

 





















www.zinfos974.com
Source : zinfos974.com | 2017-06-05 12:42:00.0
Le lancement de la 6ème édition du IOMMA s’est déroulé ce lundi 29 mai au Musée Stella Matutina. Aline Murin Hoareau, La conseillère régionale à la culture représentait le Sénateur et Président de Région Didier Robert. L’occasion de rappeler que La Réunion accueille le plus grand marché des musiques de l’océan Indien depuis 6 ans de partenariat scellé entre la région qui gère les fonds européens et l’association Scènes Australes. Le IOMMA, une vitrine représentative de toutes les musiques, actuelles ou traditionnelles des pays de l’Océan Indien, se déroulera du 29 mai au 1er juin 2017 sur toute La Réunion.
Dans le cadre des actions en faveur d’une plus grande coopération régionale, le IOMMA constitue la plus importante opération culturelle de ce type en Outre Mer. Elle réunit plus d’une vingtaine de pays, notamment l’Afrique du Sud, le Mozambique, l’Allemagne, l’Australie, la Belgique, la Corée du Sud, la Chine, la Canada, le Brésil, les Comores, Etats-Unis, Kenya, Madagascar, Maurice, Mayotte, Pays-Bas, Portugal, Québec, Seychelles, Suisse, Tanzanie.

Ce rendez-vous international est devenu incontournable au fil des ans. Il se présente aujourd’hui comme une opportunité incomparable pour les artistes de La Réunion de lier des relations directes avec des professionnels, producteurs et programmateurs du monde entier.

"Véritable écrin accueillant ces rencontres professionnelles uniques sur l’île, le IOMMA permet des rencontres, des échanges, des découvertes, des surprises, des réflexions passionnantes pour les acteurs de la filière. C’est aussi une formidable occasion de constituer un réseau, de tisser des liens entre plusieurs organisateurs et programmateurs, et de nourrir les possibilités d’export.
Ce moment facilite également la circulation des artistes non seulement sur le Grand Océan Indien mais aussi sur les territoires lointains"
, estime le Sénateur et Président de Région Didier Robert.

Pour mémoire, cette année, la Région finance l’opération à hauteur de 184 000 €. Cette action de coopération à dimension internationale bénéficie également du soutien de l’Europe à hauteur de 306 000 € de FEDER dans le cadre du programme Interreg V Océan Indien.

Il s’agit à travers ces financements :

 de poursuivre le développement d’un réseau régional entre les artistes et professionnels de l’industrie musicale de l’Océan Indien et de créer des passerelles vers d’autres réseaux similaires à l’international

 d’accompagner le développement de la professionnalisation des acteurs de l’industrie musicale régionale, et orienter la filière vers de nouveaux challenges à dimension régionale et internationale, via des séminaires, formations, échanges d’expertises avec les professionnels du monde entier
   de permettre aux professionnels de la musique de développer des marchés avec les pays de la zone et du monde, et permettre aux artistes de l’Océan Indien de s’exporter sur les marchés internationaux.

Parmi les artistes réunionnais, Christine Salem référencée dans les 10 meilleurs concerts à New-York lors d’une tournée aux Etats-Unis, le chanteur Davy Sicard en Inde, Nathalie Natiembe en Australie.

En 2016, plus de 100 artistes issus de la zone Océan Indien, et 108 professionnels réunionnais se sont produits dans le cadre du IOMMA à La Réunion, et 10 dans les pays partenaires. Dans le top 5 des groupes préférés du IOMMA figurent "The Dizzy Brains", The Soil", "Urbain Philéas", "Gilles Lauret" et "Mounawar".

Après le succès de ses 5 premières éditions, le IOMMA conforte sa position de 1ère plateforme de l’industrie musicale de l’Océan Indien. Ce marché favorise les échanges, rencontres et opportunités entre les artistes et professionnels de l’Océan Indien tout en construisant un pont vers les acteurs de l’industrie musicale venant d’Europe, d’Australie, d’Amérique et d’Asie.

L’ambition de cette 6ème édition est de poursuivre sa mission d’accompagnement à la professionnalisation de la filière musicale de la zone Océan Indien et de mise en réseau des acteurs de l’industrie musicale du monde entier à travers un vaste programme de rencontres professionnelles.


AU PROGRAMME

 Les conférences & ateliers

Une série de rencontres sous forme de conférences/ateliers sera proposée, au cours desquelles un panel de professionnels se retrouvera autour d’un thème ou d’une problématique qui concerne le secteur musique de la zone, et proposera des solutions en vue d’améliorer les conditions d’évolution des artistes de l’Océan Indien.

 Les One-to-one

Les artistes et/ou professionnels locaux auront la possibilité de rencontrer les professionnels venus d’autres régions (programmateurs, labels, tourneurs, managers, etc…) dans le cadre d’un rendez-vous en face à face. Chaque professionnel se rendra disponible pendant deux heures et les personnes souhaitant les rencontrer pourront le faire l’une apre?s l’autre pour une durée maximale de 15 minutes.

 Les showcases

Une vingtaine de groupes d’artistes de la Re?union et de l’Océan indien se produiront en showcase de 30 minutes devant un public de professionnels et amateurs. L’accès aux concerts est gratuit et ouvert au grand public. La programmation artistique sera représentative des musiques de l’Océan Indien et la sélection des artistes fait l’objet d’un appel à candidature sorti en février 2017.

www.zinfos974.com
Source : zinfos974.com | 2017-05-30 09:37:00.0