Neg'Marrons

Origine : Antilles
Instrument :
Styles :

Neg'Marrons : discographie

Neg'Marrons - Rue Case N¸gre album cover Album : Rue Case N¸gre
Label : Sony Music
Année : 1997
Neg'Marrons - Héritage album cover Album : Héritage
Neg'Marrons - Le Bilan album cover Album : Le Bilan

Actualité de Neg'Marrons

En ce dimanche soir de novembre, la perspective de se rendre au Trianon pour assister au concert d'Alborosie à Paris est déjà un réconfort en soi. Pour lui chauffer la magnifique salle du Trianon, le Party Time crew est de service et fait bouger la salle comme il se doit. C'est ensuite autour de Devi Reed (chanteur des Banyans) de relever le défi, ce qu'il accomplit de belle manière, accompagné d'un DJ et d'un batteur pour présenter son nouvel album solo Essence of Life.Voilà trois ans que Puppa Albo n'était pas venu se produire à Paris et comme pour profiter de l'occasion et en donner pour son compte au public venu nombreux, il enchaîne d'une traite après une intro puissante Herbalist, Can't Cool, Rock the Dancehall, Poser et enfin Living Dread qui récolte le premier pull up. Après ce titre récent qui sonne déjà comme un classique dans son répertoire, il prend la parole pour quelques mots dans lesquels il fait part de son bonheur d'être de retour à Paris (après six ans d'après lui... ok si on considère que le Zénith et l'Hippodrome de Longchamp ne sont pas à Paris !) et annonce être là " ...to blaze up the fyah in the name of love, unity and respect ".Le Shengen Clan toujours mené par Fitzroy Green le batteur ambianceur génial, avait intégré pour l'occasion Yovo (Nég'Marrons, La Fouine, Blacko,...) le bassiste parisien qui arborait pour l'occasion un maillot du PSG. Rocky Road et No Cocaine qui sera pull up dès les premières notes et Everything issu de son dernier album sur lequel il se lâche même un peu a capella. Ils enchaînent avec une version très rock de Camilla et on aura par la suite un mélange agréable de titres issus de ses différents albums rarement en entier, mais souvent très bien enchaînés et quelques brefs interludes où ses choristes prennent le relais. On retiendra les toujours très appréciés Police et Kingston Town, les solos de ses deux guitaristes de toujours Garth Duckie Forester et Valter Vincenti, Rastafari Anthem en partie chanté assis devant le batteur comme sur un trône et l'intro de Still Blazing devant les briquets du Trianon.A la fin de son show il invite les Jahneration à venir faire leur promo pour leur prochain concert au Trianon et " Mr Reed ", comme il l'appelle, à venir le rejoindre chacun à leur tour pour un couplet. On en aurait bien repris un peu plus mais la qualité et l'énergie étant là on est finalement très heureux d'avoir revu ce grand monsieur du reggae.
Source : reggae.fr | 2017-11-30 01:00:00.0