Neg'Marrons

Origine : Antilles
Instrument :
Styles :

Neg'Marrons : discographie

Neg'Marrons - Rue Case Ngre album cover Album : Rue Case Ngre
Label : Sony Music
Année : 1997
Neg'Marrons - Héritage album cover Album : Héritage
Neg'Marrons - Le Bilan album cover Album : Le Bilan

Actualité de Neg'Marrons

En ce dimanche soir de novembre, la perspective de se rendre au Trianon pour assister au concert d'Alborosie à Paris est déjà un réconfort en soi. Pour lui chauffer la magnifique salle du Trianon, le Party Time crew est de service et fait bouger la salle comme il se doit. C'est ensuite autour de Devi Reed (chanteur des Banyans) de relever le défi, ce qu'il accomplit de belle manière, accompagné d'un DJ et d'un batteur pour présenter son nouvel album solo Essence of Life.Voilà trois ans que Puppa Albo n'était pas venu se produire à Paris et comme pour profiter de l'occasion et en donner pour son compte au public venu nombreux, il enchaîne d'une traite après une intro puissante Herbalist, Can't Cool, Rock the Dancehall, Poser et enfin Living Dread qui récolte le premier pull up. Après ce titre récent qui sonne déjà comme un classique dans son répertoire, il prend la parole pour quelques mots dans lesquels il fait part de son bonheur d'être de retour à Paris (après six ans d'après lui... ok si on considère que le Zénith et l'Hippodrome de Longchamp ne sont pas à Paris !) et annonce être là " ...to blaze up the fyah in the name of love, unity and respect ".Le Shengen Clan toujours mené par Fitzroy Green le batteur ambianceur génial, avait intégré pour l'occasion Yovo (Nég'Marrons, La Fouine, Blacko,...) le bassiste parisien qui arborait pour l'occasion un maillot du PSG. Rocky Road et No Cocaine qui sera pull up dès les premières notes et Everything issu de son dernier album sur lequel il se lâche même un peu a capella. Ils enchaînent avec une version très rock de Camilla et on aura par la suite un mélange agréable de titres issus de ses différents albums rarement en entier, mais souvent très bien enchaînés et quelques brefs interludes où ses choristes prennent le relais. On retiendra les toujours très appréciés Police et Kingston Town, les solos de ses deux guitaristes de toujours Garth Duckie Forester et Valter Vincenti, Rastafari Anthem en partie chanté assis devant le batteur comme sur un trône et l'intro de Still Blazing devant les briquets du Trianon.A la fin de son show il invite les Jahneration à venir faire leur promo pour leur prochain concert au Trianon et " Mr Reed ", comme il l'appelle, à venir le rejoindre chacun à leur tour pour un couplet. On en aurait bien repris un peu plus mais la qualité et l'énergie étant là on est finalement très heureux d'avoir revu ce grand monsieur du reggae.
Source : reggae.fr | 2017-11-30 01:00:00.0
C'est le genre d'album "good vibes" qui marque la fin de l'hiver et l'arrivée des beaux jours. Avec Je suis comme ça, Scars nous offre un second opus plein d'énergie et de couleurs parfait pour accompagner le printemps et se lancer à pleine vitesse dans l'été. Le "Docta" Scars revient nous ambiancer avec un 14 titres explosif et couronné de très jolis featurings.Avec ce second album, Scars se dévoile autant qu'il s'impose. Sur l'ouverture de l'album et le titre éponyme, il affirme sa volonté de tracer sa route les pieds sur terre, humblement, fidèle à ses choix et à ses valeurs. Avec Ensemble, produit par Kubix, il lance un message humaniste d'unité, dont on a bien besoin en ce moment, qui souligne sa volonté de fédérer autour de textes en français et accessibles, avec la musique comme point de ralliement.Scars sait aussi jouer avec les mots et s'aventurer sur le terrain de l'humour. C'est plein de second degré qu'il nous offre Scars Kent sur une prod de Manudigital. Plus que de l'ego-trip, il s'agit ici d'un clin d'oeil à sa double vie, médecin une partie de la semaine et ambianceur de dancefloor le reste du temps. Autre moment souriant, le Hey Yo Docta pt. 2 où le Normand s'imagine en docteur harcelé par une patiente. C'est totalement imaginaire et complètement jouissif. Scars aime partager et il suffit de le voir sur scène pour s'en rendre compte. Pas étonnant alors de retrouver de nombreux featurings. L'ami Taïro est sur Partir ailleurs où les deux compères imaginent s'échapper pour mieux revenir. Les Neg Marrons nous envoient quant à eux un message d'espoir avec La vie continue sur une prod bien roots. Kenyon, Dasha et Krys viennent compléter cette belle liste de collaborations.Déjà disponible en physique et digital, Je suis comme ça est prescrit sans ordonnance, pas de contre-indications. Bonne écoute.Tracklist : 1. Je suis comme ça2. Partir ailleurs ft. Taïro 3. Ensemble4. LH5. Merci6. Hey Yo Docta pt.27. La vie continue ft. Neg Marrons 8. Tout et son contraire 9. Week End ft. Krys 10. Scars Kent11. A contre-temps ft. Dasha 12. Ce qu'elle veut13. Appelle-moi14. Dieu seul sait ft. Kenyon
Source : reggae.fr | 2017-04-19 02:00:00.0
De nombreux groupes ont encore défilé hier à Cayenne, où le public a retrouvé ses nèg'marrons. Ceux-ci...
Source : franceguyane.fr | 2017-02-13 00:00:00.0