Pape & Cheikh

Origine : Sénégal
Instrument :
Styles :
Site Officiel : Pape & Cheikh

Pape & Cheikh : discographie

Pape & Cheikh - Mariama album cover Album : Mariama
Label : Realworld
Année : 2002
Pape & Cheikh - Yaakar album cover Album : Yaakar
Label : Jololi
Année : 2001

Actualité de Pape & Cheikh

Dans ce numéro, Soir Quotidien numérique, repris par metrodakar.net, établit le classement des chanteurs sénégalais les mieux rémunérés entre les concerts et les playback.

Comme il fallait s’y attendre, le roi du Mbalakh arrive en tête et réclame pas moins de 15 millions de francs pour faire un concert à Dakar ou une soirée de gala. S’il s’agit d’un concert à l’intérieur le tarif va comprendre le transport des musiciens et également leurs notes d’hébergement. Une somme assez importante qui fait qu’à part quelques riches sociétés, peu de gens peuvent se payer les services du chanteur. Ce qui a amené le leader du Super Etoile à être l’organisateur de ses propres tournées nationales et de ses grandes soirées dakaroises. Des organisations qui lui rapportent plus d’argent que le fait de se produire pour des particuliers. En effet, une soirée au Cices peut rapporter une trentaine de millions à You. Il exploite bien le créneau pour maximiser ses sources de revenus.

Second de classement, Waly Seck. Le jeune chanteur est de- puis quelques années, le chanteur le plus demandé sur le marché dakarois et à l’intérieur du pays. Idole des jeunes, Waly réclame entre 7 et 8 millions pour un concert ou une soirée de gala dans la capitale sénégalaise. Pour un playback ou anniversaire, il peut monter la note à 2 millions. En effet, le jeune Seck est très prisé par les femmes pour les mariages et baptêmes. Pour l’in- viter à son événement, il faut bien casquer. Un filon que la star de la musique sénégalaise exploite à merveille.

Troisième de ce classement, Thione Seck qui vaut sur le marché presque autant que son fils. Mais depuis l’affaire des faux billets, il n’est pratiquement plus sollicité. Mais sa cote était très forte avant sa descente aux Enfers. Cependant, il va remonter en flèche dès qu’il décidera de se produire à nouveau pour des concerts ou soirées car sa popularité chez ses fans semble rester intacte.

Quatrième de ce classement, Pape Diouf. La star de la banlieue est coté à 5 millions pour une soirée ou un concert. Il était même monté vers les 7 millions, mais il a été bousculé par la montée fulgurante sur le marché de Waly Seck. Les organisateurs de soirées ont souvent l’embarras du choix entre les deux ar- tistes car ayant pratiquement un public similaire, les jeunes et les femmes. Pape Diouf se produit beaucoup dans les playback. Il est très sol- licité par les rendez sportifs, po- litiques et scolaires. Il peut réclamer jusqu’à 1 million pour des prestations du genre.

La première femme de ce classement est Viviane Ndour. La chanteuse qui arrive à la cin- quième place est très sollicitée pour les soirées de gala, car aussi bien appréciée des hommes et que des femmes. Son cachet peut monter jusqu’à 4 millions de francs. A l’intérieur du pays, elle se produit également beaucoup et chacune de ses prestations, payées souvent par les leaders politiques locaux, est remplie par une foule de plusieurs milliers de jeunes. Viviane est également prisée pour les playback et elle se produit avec un cachet d’au minimum 1 million.

Sixième de ce classement, Fatou Gueweul. La chanteuse, moins populaire qu’il y a quelques années, est coté à 4 millions pour les soirées. Sollicitée pour les
soirées de Khawaré, elle se produit peu à l’intérieur du pays. Mais fait beaucoup de déplacements pour les fêtes traditionnelles dakaroises où elle gagne beaucoup d’argent de ses fans.

Septième de ce classement, Pape et Cheikh. Le duo a commencé à monter pour les soirées de gala à Dakar. Beaucoup d’entreprises font désormais appel à eux pour des ambiances du soir. Coté 4 millions sur le marché, ils marchent quand ils organisent eux-même leurs propres soirées. Cependant, ils sont rarement de- mandés en régions bien qu’ils y comptent beaucoup de fans.

Huitième, Titi. La troisième femme sur la liste cartonnent beaucoup pour les soirées de gala. Ses cachets peuvent aller jusqu’à 3, 5 millions et la chanteuse est reconnue par l’ambiance qu’elle peut donner aux nuits dakaroises. Elle est également recherchée pour les play- back. Son cachet est à discuter, mais il est dans ce domaine autour de 500 000 francs à 1 million.

Neuvième de ce classement, Oumar Pène. Le grand chanteur, pénalisé par sa maladie, reste quand même dans le top 10. Se produisant assez rarement, son groupe Diamono compte de nombreux fan et mélomanes.

Le jeune musicien afro rap, Carlou D, ferme la marche de ce classement. Comptant de nombreux fans chez les jeunes, il est coté à 2 millions sur le marché.

Il faut dire que ce classement a été établi sur les bases d’informations obtenues dans l’entourage des artistes. Cependant, ces cachets ne sont pas fixes, ils peuvent varier en fonction de la période. Par exemple, en fin d’années où les chanteurs et musiciens sont très sollicités, leur cote monte en flèche car sollicités pour plusieurs programmes à la fois. Aussi, nous n’avons pas pris en compte leurs cachets à l’étranger. Cela est aussi très variable. Youssou Ndour peut réclamer jusqu’à 100 000 euros, là où Waly Seck touche la moitié.

Classement des chanteurs les plus chers

1 Youssou NDOUR 15 millions A discuter

2 WALY SECK 8 millions 1 à 2 millions

3 Thione Seck 7 millions 500 mille à 1 million

4 Pape Diouf 5 millions 1 million

5 Viviane NDOUR 4 millions 1 million

6 Fatou Gueweul 4 millions à discuter

7 Pape et Cheikh 4 millions à discuter

8 Titi 3, 5 millions à discuter

9 Oumar Pene 3 millions à discuter

10 CarlouD 2 millions à discuter

Senegal7

Source : xibar.net | 2017-05-23 16:09:00.0
[APS] Le guitariste Cheikh Coulibaly du groupe musical Pape et Cheikh a souligné que son orchestre qui a animé dimanche un concert à Ndangane campement (Fatick) était venu faire un "pèlerinage dans ce grand lieu culturel" qui les a vu naître.
Source : AllAfrica | 2017-05-15 17:14:33.0


Voilà une information qui avait échappé à nos radars. Lors de la soirée «Sargal Jigeen» organisée par Baye Ndiaye, Wally Seck a été victime du «wathié rideau». Sans blague alors. Le boss du Grand Théâtre Keyssi Bousso a attendu 2h30 du matin, alors que Wally Seck était en train de s’en donner à cœur joie, pour, d’un coup, baisser les rideaux. Une manière de dire que «c’est over». Wally était en pleine prestation et le public, venu nombreux, étalait son plaisir. Keyssi Bousso avait averti : les soirées doivent prendre fin à 2h30 mn, à moins de payer une rallonge. Après donc le groupe Pape et Cheikh et Ousmane Seck, voilà Wally Seck victime du «wathié rideau».

les echos

Source : xibar.net | 2017-04-07 16:40:00.0
Keissi Bousso, l’administrateur général du Grand Théâtre, continue de jouer au gendarme avec les artistes. Après avoir fermé les rideaux lors de la prestation de Pape et Cheikh alors que ces derniers n’avaient pas fini, le danseur Bousso a récidivé avec le chanteur Ousmane Seck.

Figurez-vous qu’il a juste joué 5 morceaux avant que les rideaux ne soient baissés. Seulement, ce dernier avait dépassé l’heure qui figure sur le contrat, c’est-à-dire 02 h 00. En plus, Ousmane Seck n’oubliera pas de sitôt cette soirée, puisqu’il a été incapable de remplir ne serait-ce que la salle du Grand Théâtre.


jotay

Source : xibar.net | 2017-01-17 21:34:00.0
Le groupe Pape&Cheikh aurait été humilié en plein concert vendredi dernier au Grand Théâtre. Alors que le duo déroulait ses décibels devant son public dont une personnalité étatique, un des gérants de l’édifice a arrêté le spectacle, sans même les aviser. « Je chantais et quand je me suis tourné, je n’ai pas vu mes musiciens, les rideaux étaient tombés. Le gars l’a fait sans nous aviser et il est parti sans aucune explication. Alors que nos invités et des personnalités étatiques comme l’ex-Premier ministre Aminata Touré était dans la salle », dénonce Pape.
« Ce qu’on nous a fait c’est de humiliation, on a joué jusqu’au milieu du concert, il restait deux morceaux, je me suis retourné et nous n’avons plus vu nos musiciens, on pensait qu’ils étaient allés changer de costumes…c’est inadmissible », explique l’artiste qui dit avoir respecté tous ses engagements avec la boîte. « On paie 1 million à la Perception avant d’entrer, 400 mille à la Sodav et 3 millions 540 mille au Grand Théâtre sans oublier les 100 mille francs à la police et aux sapeurs-pompiers. Sans compter les 180 billets qu’il faut donner au Grand Théâtre pour son propre compte alors qu’il peut vendre le ticket à 10 000 Francs. Dans le même temps, il nous loue le matériel qui est de mauvaise qualité pour un prix allant de 500 mille à 1 million, 300 à 500 mille pour la sécurité », a-t-il fait savoir. Guissé Pène, chargé de Communication du Groupe parle de manque de respect et invite le directeur général du Grand Théâtre à prendre ses responsabilités pour éviter de tels incidents. « Ce fait est d’autant plus inexplicable qu’en cette période d’insécurité, le public pouvait paniquer et créer une situation pas souhaitable. Mais, c’est également un manque de respect vis-à-vis du public, et du groupe Pape&Cheikh. Cela veut dire que le directeur doit prendre des mesures pour éviter ces genres de situations parce que la gestion du Grand Théâtre lui incombe. Il lui faut s’entourer de gens compétents pour mener à bien sa mission. Le Grand théâtre n’est pas une mosquée mais un lieu d’expression culturelle », martèle-t-il.
Source Le Quotidien

Source : xibar.net | 2017-01-13 12:40:00.0
Le public retient le succès éclatant de la prestation de Pape et Cheikh, pour les besoins d’Esprit Live 2, vendredi passé au Grand Théâtre. Et ne se doute donc point, qu’un contentieux est en passe de naître entre les artistes et les responsables de l’institution. Selon le journal Les Echos ce mardi, le Grand Théâtre a mis fin à la soirée de vendredi, alors qu’il restait encore une trentaine de minutes à assurer, soit l’équivalent de deux titres. Guissé Pène, chargé de communication de Pape et Cheikh, également régisseur général du spectacle, révèle que « le technicien, dans une autorité exacerbée, s’est permis de fermer les rideaux alors que les artistes étaient encore sur scène, devant un nombreux public ».

« Ce qui dénote une arrogance caractérisée pour une structure dont la mission essentielle est le service public et la promotion, le développement des expressions culturelles », juge-t-il. Et d’annoncer enfin : « le groupe Pape et Cheikh a intégralement payé la location du Grand Théâtre à hauteur de 3,740 millions Cfa et se réserve le droit de saisir qui de droit pour la réparation de ce préjudice. D’ores et déjà, le ministre de la Culture a été saisi comme le chargé de protocole du président de la République ».


source: buzzsenegal

Source : xibar.net | 2017-01-10 12:37:00.0