Reddy Amisi

Origine : République Démocratique du Congo (Zaïre)
Instrument :
Styles : Soukouss

Reddy Amisi : discographie

Reddy Amisi - Ligne droite album cover Album : Ligne droite
Année : 2005
Reddy Amisi - Compteur a Zero album cover Album : Compteur a Zero
Année : 2003
Blank Cover Album : Fin d'exil
Label : J.P.S. Production
Année : 2000
Reddy Amisi - Etoile album cover Album : Etoile
Label : Moradisc
Année : 1998
Reddy Amisi - Best of Reddy Amisi album cover Album : Best of Reddy Amisi
Label : Sonodisc
Année : 1997
Ref : CD CDS8830
Reddy Amisi - Queen Lina album cover Album : Queen Lina
Année : 1996
Ref : CD 700312
Reddy Amisi - Ziggy album cover Album : Ziggy
Année : 1996
Reddy Amisi - Prudence album cover Album : Prudence
Label : Déclic
Année : 1994
Ref : CD 503 80-2
Reddy Amisi - L'injustice album cover Album : L'injustice
Année : 1993
Ref : CD 700282

Actualité de Reddy Amisi

Papa Wemba a sorti la semaine dernière la chanson « Blessure » dans laquelle il rend hommage à King Kester Emeneya, décédé près de Paris le 13 février dernier.
Le patron de l’orchestre Viva La Musica où Emeneya a évolué au début de sa carrière chante sa douleur après la disparition d’« un des généraux de Molokaï », son clan musical. Plusieurs artistes congolais de renom à l’instar de Reddy Amisi et Stino Mubi sont sortis de ce clan.
Depuis la mort de Kester, Papa Wemba ne cesse d’évoquer le talent de ce chanteur dont il a contribué à faire éclore le talent.
Dans une interview accordée à Radio Okapi quelques jours après la mort du King, il avait parlé d’un musicien qui a beaucoup contribué pour faire de Viva La Musica, le grand orchestre qu’il est devenu.
« Kester Emeneya quand il est venu, il a bouleversé quelques données dans le répertoire de Viva La Musica. Je le dis sincèrement, il a amené quelque chose en lui », avait-il confié.

Vous pouvez suivre le clip de la chanson Blessure.

http://www.starducongo.com/video/

www.pagesafrik.info le rendez-vous des stars
Source : starducongo.com | 2014-03-19 03:35:00.0
“Hommage à King Kester Emeneya”. C’est le single qu’a sorti, lundi 24 février à Kinshasa, le chanteur Reddy Amisi en hommage à King Kester Emeneya, décédé le 13 février à l’hôpital Marie Lannelongue, à Paris à l’âge de 57 ans. Transfuge de Viva La Musica, Reddy Amisi a rejoint ce groupe musical après le départ d’Emeneya, en 1982.
«Nous, nous sommes inscrits à l’école de King Kester Emeneya qui a toujours cherché à chanter avec excellence», a déclaré Reddy Amisi.

www.pagesafrik.info le rendez-vous des stars
Source : starducongo.com | 2014-03-01 19:45:00.0
On a noté 35 bénéficiaires de droits locaux parmi les auteurs et compositeurs dont Werrason, Wazekwa, Nyoka Longo, Papa Wemba, Manda Chante, Reddy Amisi, Tshala Muana, Mbilia,… Seul le chanteur Koffi Olomide  n’a pas bénéficié de son droit local.
Source : digitalcongo.net | 2013-12-23 13:27:00.0
Après le départ massif des piliers de son orchestre, Bayilo Canto qui a comblé les vides avec le retour en force des chanteurs Ibosse, Piccasso et d’autres jeunes artistes talentueux, évolue sans aucune inquiétude poursuit sans faille son bonhomme de chemin et ne cesse de convaincre le public partout où il se produit.
Source : digitalcongo.net | 2013-08-26 14:30:16.0
Vendredi 21 juin 2013, le stade des Martyrs de la Pentecôte a servi de cadre à l'organisation de la deuxième édition du Festival de la musique.
Organisée par une grande société brassicole locale, cette fête de la musique a connu la participation de 9 orchestres modernes et 3 groupes tradi-modernes évoluant à Kinshasa. Il s'agit de : La Casa Do Canto de Reddy Amissi, Pondération 8 de Blaise Bula, Viva-la-Musica de Papa Wemba, Wenge Bon Chic, Bon Genre de JB Mpiana, Wenge Musica Maison Mère de Werrason, Cultur'A Pays vie de Félix Wazekwa, Jet Set de Ferre Gola et Zaïko Langa Langa Nkolo Mboka de Nyoka Longo, pour les orchestres modernes. Tandis que pour les groupes tradi-modernes, les organisateurs ont sélectionné Empire Lunda de Kas Kasongo, Bayuda du Congo de l'Empereur Lelimba et 8-8 de Mabele Elisi.
Prévu à 12 heures, le concert a débuté vers 17h56' pour finir à minuit 00h56' à la grande déception du public qui a longtemps attendu la première note de la fête. Le public impatient n'a pas pu supporter ce retard et a quitté même le stade avant le début même de la fête. Selon la règle de prestation, les organisateurs ont accordé à chaque groupe 10 minutes pour balancer les instruments et 30 minutes pour se produire.

Invité à monter sur le podium par l'animateur de choc Sparta Baku surnommé le " Grand coach", Empire Lunda le premier groupe à se produire, suivi de Bayuda du Congo et 8-8 de feu Mabele Elisi. Chaque groupe s'est bien défendu à la grande satisfaction du public avec sa musique du terroir. Empire Lunda a fait la fierté de la culture " Yaka ", Bayuda du Congo de " Baluba " et 8-8 celle des "Mongo ". L'ambiance était totale à chacune de prestation de ces groupes tradi-modernes qui ont emballé le public avec leur style chaud jusqu'à la fin de la première partie de la soirée.

La deuxième partie du festival a été concerné par les orchestres de la musique moderne. La Casa Do Canto au grand complet et en super forme, était le premier groupe à monter sur le podium. Avec son leader Reddy Amisi, cet orchestre a tenu le public en haleine par ses chansons captivantes et anthologiques. Bayilo Canto a démontré son professionnalisme en jouant une musique de compilation et non-stop. Emballé par les belles mélodies des cantiques de Reddy Amisi, l’assistance l'a accompagné à l'unisson dans toutes les chansons telles que " Ekomba ", " Libala ", "Assistance sociale ", "Bomengo ata kala ", " Aziza", " Ipo "…

La foule au stade de Martyrs, a créé une véritable ambiance de fête du début à la fin de la prestation de Reddy Amisi et ses musiciens. Pondération 8 et son leader Blaise Bula, sont montés à leur tour sur scène et ont exécuté leur répertoire en respectant leur philosophie de " Beta nde, yemba nde et bina nde ". Ils ont convaincu tout le monde par leur prestation.

Viva-la-Musica conduit par Papa Wemba qui a bénéficié des acclamations frénétiques du public lors de sa montée sur scène, a émerveillé la foule par son rythme de la rumba " Frechen ". " Notre Père " a associé les Sapeurs dont " Kaditoza " lors de sa prestation afin de donner une coloration particulière à la fête. Wenge BCBG avec l'élégance de ses musiciens sur scène, a permis à ses fans de scander à l'unisson " Oh Souvé aye… ".

A son apparition sur scène, JB Mpiana a interprété parfaitement en solo la chanson " Essaie " suivie de "Patrick Bolonia " à la grande satisfaction du public. Le cri "Biloko" et ses variantes ont soulevé le public. Les danseuses de Wenge BCBG proprement vêtues, ont séduit tout le monde par leur façon de danser et la discipline qu'elles ont instaurée sur scène.

C'est dans l'ambiance du feeling de seben du soliste Fi-Carré accompagné de l'animation " Tokosimbana, toko yambana " que Wenge BCBG a terminé sa prestation. A l'annonce de Wenge MMM par Sparta Baku, tout le stade a acclamé comme un but marqué lors du match de football entre V.Club et DCMP.

Le groupe de la Zamba Playa a pris beaucoup de temps pour balancer les instruments de musique. Wenge MMM a joué, également, pendant 40 minutes contrairement aux autres groupes qui ont tous respecté les 30 minutes imparties. Cherchant à faire de l'excellence, la sonorisation utilisée par Wenge MMM n'a pas convaincu le public. Mais par contre, le " Roi de la Forêt " et son groupe ont présenté un beau spectacle. Accompagnés de leurs danseuses, ils ont joué tour à tour, " Ami Kapangala " et "Nzela y'accident " en compilation suivi de " Azmak", " Kibwisa Mpimpa ", " Techno malewa " et " Satellite ".

A sa descente de podium, comme dans ses habitudes, Werrason est sorti avec ses nombreux fanatiques qui l'ont accompagné en sifflotant à l'unisson jusqu'à la Zamba Playa, leur quartier général. Les musiciens de Cultur'A Pays Vie à leur tour, sont venus réparer le son et ont chauffé le public avec leur musique.

Félix Wazekwa et son groupe ont interprété une belle chanson dédiée à leur sponsor officiel. S'Grave a profité de cette occasion pour présenter ses musiciens au public. Chaque chanteur est intervenu par un solo-vocal au plaisir du public. Le " Monstre d'amour ", ses danseuses et musiciens ont épaté tout le monde par leur chorégraphie.

Rentré fraichement de Paris, la voix caressante de la musique congolaise, Ferre Gola a démontré sa valeur artistique. Accompagné de son groupe Jet Set, Ferre Gola a commencé à lancer au micro : " Je suis venu à la fête de la musique pour chanter " et tout le stade l'a applaudi. Entouré de ses danseuses, "Chair de Poule " a interprété " Papy Kake " et " Lekeleke".

En chantant, Hervé Gola a mis tout le monde pantois. Tous ses chanteurs se sont bien défendus à la grande satisfaction du public. Lui aussi, à sa sortie du stade, a drainé ses fans. De même pour son animateur " Bercy Muana " qui a électrisé le stade lors de sa montée sur le podium. Après la sortie de Ferre Gola du stade, les gradins étaient restés vides.

Il faisait déjà minuit 22', l'heure à laquelle Zaïko LL Nkolo Mboka a débuté à se produire devant la foule qui se trouvait devant le podium. Avant que " Ya Jossart " monte sur la scène, Zaiko LLNM a exécuté " Leki ya Baby ".

Après l'exécution d'une musique religieuse par le dynamique claviériste et directeur artistique, Modeste Modikilo, Nyoka Longo a monté sur le podium en appuyant sur l'accélérateur. Il a entonné " Boh " qui a soulevé tout le monde. Tous ceux qui sont restés au stade pour soutenir Zaïko LLNM et son président Nyoka Longo, ont vécu la force de la danse " Mukongo ya Koba " et ses variantes : "Ma Siska ", " Moellon " et "Volé n'est pas bon ".

Tout le monde a dansé à l'uniforme accompagné des animations de Doudou Adoula et Alain. L'ambiance était totale et tout le monde est rentré satisfait à minuit 55' l'heure à laquelle Nyoka Longo et son groupe ont terminé leur prestation avec une mention de félicitation.

Tel que nous l’avons vécue la fête de la musique au stade des Martyrs, n'a eu ni vainqueur, ni vaincu. Par contre, c'est la musique congolaise qui a été à l’honneur.

Coup de chapeau au Major Danny Oleko, ses éléments de la Police de Proximité et le commandant Auguy Lutula pour la sécurité musclée qu'ils ont assurée pendant la fête à l'intérieur et à l'extérieur du stade des Martyrs. Malgré la foule qui a envahi le stade, on a enregistré aucun dégât matériel ni humain. Cette sécurité sans famille a permis aux artistes-musiciens de se produire dans le calme et au public a rentrer chez soi sans inquiétudes.

José Mpaka Ikombe

www.pagesafrik.info le rendez-vous des stars
Source : starducongo.com | 2013-06-29 03:39:00.0
Le chanteur congolais Eric Tutsi vient de claquer la porte du Quartier Latin International de Koffi Olomide pour la énième fois. Eric Tutsi annonce qu’il compte créer son propre groupe musical qu’il appellerait “Quartier Latin section homme”. Il explique qu’il a quitté l’orchestre de Koffi Olomide à cause du manque de gratitude de son patron à son endroit.

Eric Tutsi a rejoint le Quartier Latin en 1993. Il était tout jeune encore. Il dit “ avoir été formé par Koffi Olomide”.
Les mélomanes congolais se sont régalés de sa voix fluette dans les albums “Magie, V12, Wake Up, Attentat et Force de frappe”.
Eric Tutsi affirme qu’il se “rebelle contre l’attitude de Koffi Olomide” qui donne plus de place et de considération à la chanteuse Cindy le Coeur. Il se dit aussi victime de mauvais traitement dans cet orchestre malgré le travail exceptionnel qu’il estime avoir abattu pendant des longues années où il a prêté sa voix les chansons de Quartier Latin.
Pourtant, l’artiste n’en est pas à son premier départ.
« Je suis toujours revenu vers Koffi Olomide parce que je le considère comme mon père. Lorsqu’il fait appel à moi, je ne peux pas refuser de revenir par amour pour lui, parce qu’il m’a formé. Mais cette fois-ci, je dois partir », affirme-t-il.
Eric Tutsi indique aussi qu’il pourrait livrer un concert où il interpréterait les chansons de Reddy Amisi dont il aime le ton « mélancolique ».


www.pagesafrik.info le rendez-vous des stars
Source : starducongo.com | 2013-05-01 21:51:00.0

Reddy Amisi : videos

Prudence Video : Prudence
Label : Mélodie
Année : 1995