Artistes et Groupes de musique Arabo Andalouse

Musique "classique" du maghreb.

Artistes ou Groupes

Aït El Had(0)  -  Amina Alaoui(2)[video]  -  Cheikh Ahmed Zaitouni(1)  -  Nassima(3)[infos]  -  

Musiques traditionnelles

Anthologie al-Âla(11)  -  

Actualité : Artistes et Groupes de musique Arabo Andalouse

A deux pas de la place Djemaa El Fna, le cœur vibrant de Marrakech, Rachida Sahnoune taille les sept légumes du couscous pour les fidèles du Riad Monceau. Propriété de deux Français, Ludovic Antoine et Isabelle Aubry, tombés amoureux de la ville impériale aux murs ocres, ce riad arabo-andalou, truffé de patios, de terrasses abritées du soleil brûlant (40 degrés en juin) en attendant 50 degrés au plus torride de l’été, est l’un des plus agréables de la ville de Majorelle, et son architecture artisanale aux murs blancs, plâtres sculptés, mosaïques, palmiers, fait tout le cachet de ce lieu de vie marocain dont les dîners, le soir près du bassin aux roses, sont très prisés par la clientèle cultivée, originaire des pays anglo-saxons et de France. Du dépaysement bien compris. A l’âge de huit ans, la petite Rachida aidait sa mère près du fourneau à charbon, épluchant les carottes, les navets, les tomates, humant les saveurs épicées des bassines fumantes. «On cuisinait du matin au soir et pour ma sœur et moi, on n’imaginait pas une autre vie que nourrir les autres», indique Rachida roulant la semoule de blé de ses longues mains, une demi-heure de cuisson, pas plus. Ce plat, c’est sa vie. Au Riad Monceau, elle est la vestale de la cuisine marrakchi, entourée de femmes formées par elle selon les recettes léguées par sa mère oralement, ne composant que cinq sortes de couscous: à l’agneau, au poulet, à l’orge sans viande, le ... Lire la suite
Source : slate.fr | 2014-06-29 08:54:26.0
Sellal aime Bouteflika et les…Brésiliennes !   Tout le monde sait que  Abdelmalek Sellal aime passionnément, voire à la folie, Abdelaziz Bouteflika, président de la République. Cela est un secret de Polichinelle pour les Algériens, d’autant que le Premier ministre ne ménage aucun effort pour apporter, lors de ses discours, des éloges, souvent exagérés, au premier magistrat du pays. Mais ce que les Algériens ne savent pas, c’est que le Premier ministre aime aussi les Brésiliennes et leur beauté !  Samedi après-midi, lors de sa visite à Blida, Abdelmallek Sellal a promis à un jeune Blidéen, passionné des Verts, une prise en charge totale au Brésil lors du Mondial 2014. Mais avec une condition en contrepartie. Il a demandé au jeune d’épouser une… Brésilienne lors de son séjour au pays de la samba. «Je te demande, en contrepartie, d’épouser une Brésilienne. Tu sais, les Brésiliennes sont très belles et tu ne vas pas le regretter», lui a-t-il lancé, avec un air ironique. Sidi Abderrahmane dans la tradition   Dans la plus pure tradition algéroise, le mausolée de Sidi Abderrahmane Attaâlybi, Saint patron d’Alger, abritera demain le rituel célébrant le Mawlid ennabaoui echarif. Le grand maître de l’arabo-andalou, Sid Ahmed Serri, ainsi qu’une pléiade d’anciens, à l’instar de Djamel Soufi, célébreront ce jour bénit à travers des psalmodies des versets du Saint Coran. Ce cérémonial sera suivi avec recueillement et ferveur par tous les habitués des lieux, qui viennent à chaque date anniversaire fêter ce jour de la naissance du Prophète qui fait partie de notre patrimoine cultuel et culturel et que les initiateurs de cette manifestation veulent préserver à tout prix. Concours des productrices de dérivés de palmiers dattiers   Un concours pour la sélection des meilleures femmes  artisans spécialisées dans les activités de productions d’articles à base de dérivés de palmiers dattiers a été lancé samedi à Biskra. Selon la présidente du bureau de wilaya de cette association, Mme Nassima  Meziou, ce concours, organisé en marge d’une journée d’information préparée par l’association nationale «Femmes et développement rural» et placé sous l’égide du ministère de la Jeunesse et des Sports, s’inscrit dans le cadre de la valorisation des savoir-faire locaux féminins. Le concours est ouvert jusqu’à la mi-février prochain à toutes les jeunes  filles âgées entre 18 et 35 ans, résidant dans des localités rurales, a-t-on indiqué, soulignant que l’association initiatrice du concours assistera les 10 premières meilleures femmes artisans à lancer leurs micro-entreprises artisanales et leur assurera la matière première. Cette journée d’information a été axée sur l’importance de  l’implication de la femme rurale dans le développement local, par la promotion de la formule ménages producteurs. El Manara célèbre le Mawlid ennabaoui echarif   L’association culturelle El Manara organise une cérémonie au sein du théâtre communal de Miliana demain à partir de 14h, afin de célébrer à sa manière, l’anniversaire de la naissance du Prophète Mohammed (QSSSL). Un programme qui s’articule autour des chants traditionnels du Mawlid, des chants folkloriques locaux, une cérémonie du henné pour les enfants et un hommage aux personnalités qui ont marqué l’histoire de cette ville millénaire. Le président de l’association et ses compagnons auraient souhaité une fête plus riche afin de perpétuer les traditions culturelles algériennes, notamment à travers les échanges inter-associations culturelles.
Source : elwatan.com | 2014-01-13 10:00:00.0

Vous pouvez Soumettre un Lien dans cette catégorie