Photo de Alpha Blondy

Alpha Blondy

Origine : Côte d'Ivoire
Instrument :
Styles : Reggae
Autres informations : Biographie

Alpha Blondy : discographie

Alpha Blondy - Vision album cover Album : Vision
Année : 2011
Alpha Blondy - Jah Victory album cover Album : Jah Victory
Année : 2007
Alpha Blondy - Radical Roots From The Emperor Of African Reggae album cover Album : Radical Roots From The Emperor Of African Reggae
Année : 2004
Alpha Blondy - Merci album cover Album : Merci
Label : EMI
Année : 2002
Alpha Blondy - L'essentiel album cover Album : L'essentiel
Label : EMI
Année : 2001
Alpha Blondy - Alpha Blondy Paris Bercy album cover Album : Alpha Blondy Paris Bercy
Label : EMI
Année : 2001
Alpha Blondy - Elohim album cover Album : Elohim
Label : Sony Music
Année : 2000
Alpha Blondy - Yitzhak Rabin album cover Album : Yitzhak Rabin
Label : Sony Music
Année : 1998
Ref : CD U10032
Alpha Blondy - Grand Bassam Zion Rock album cover Album : Grand Bassam Zion Rock
Label : EMI
Année : 1996
Ref : CD 852 470 2
Alpha Blondy - Dieu album cover Album : Dieu
Label : EMI
Année : 1994
Ref : CD [829847 2]
Alpha Blondy - Live Au Zenith album cover Album : Live Au Zenith
Année : 1993
Alpha Blondy - Masada album cover Album : Masada
Label : Pathé Marconi
Année : 1992
Ref : CD [79 8620 2]
Alpha Blondy - The prophet album cover Album : The prophet
Label : Pathé Marconi
Année : 1989
Ref : CD 79 1793 2
Alpha Blondy - Revolution album cover Album : Revolution
Label : EMI
Année : 1987
Alpha Blondy - Jerusalem album cover Album : Jerusalem
Label : EMI
Année : 1986
Alpha Blondy - Apartheid is nazism album cover Album : Apartheid is nazism
Label : EMI
Année : 1985
Alpha Blondy - Cocody rock album cover Album : Cocody rock
Label : EMI
Année : 1984
Alpha Blondy - Best of Alpha Blondy album cover Album : Best of Alpha Blondy
Label : EMI
Ref : CD 837 041-2
Alpha Blondy - Jah glory album cover Album : Jah glory
Label : Syllart
Ref : LP [38710-1]
Alpha Blondy - Rasta Poué album cover Album : Rasta Poué
Label : Syllart
Ref : CD 38726-2
Alpha Blondy - S.O.S. guerre Tribale album cover Album : S.O.S. guerre Tribale
Café cacao Sun/NeXT audio (338 K)

Actualité de Alpha Blondy

Cette année encore, le No Logo BZH a confirmé sa position de festival majeur dans le paysage du reggae en France. Installé à St Malo au Fort de Saint-Père du 9 au 11 aoetucirc;t, l'évènement accueillait une programmation léchée que ce soit sur la grande scène ou dans l'espace dub sonorisé tout le week-end par Legal Shot. Retour sur ces trois de jours de reggae grâce aux photos de Samuel Tarin.The Sunvizors The Abyssinians Raggasonic Hilight Tribe Lidiop Skarra Mucci The Congos Sinsemilia Alpha Blondy Eek A Mouse Busy Signal Anthony B. Ryon Israel Vibration Morgan Heritage photographiedeconcert.wordpress.com
Source : reggae.fr | 2019-09-26 02:00:00.0
Clinton Fearon fait partie de ces artistes hors du temps sur qui les années glissent sans laisser de trace. Membre des Gladiators de 1969 à 1987, il entame ensuite une carrière solo au cours de laquelle il enchaînera les tournées et les albums toujours salués par les critiques. Pour ses 50 ans de carrière, Clinton Fearon nous offre History Say (Baco Records), un 12ème opus solo qui sera suivi d'une grande tournée européenne et qu'on était impatients de vous faire découvrir. Un album qui s'ouvre sur Technology, où le vétéran à la voix toujours aussi agréable nous raconte l'importance qu'ont pris les nouvelles technologies et les réseaux sociaux dans nos vies, nous conseillant sagement de les utiliser sans en abuser, le tout posé sur un riddim sublime dont les notes de guitares répondent parfaitement au chant du Jamaïcain. On découvre ensuite le premier feat de cet album, Mr Pretender, un riddim aussi doux que les voix de Fearon et de Mike Love qui se marient à merveille pour nous parler des politiciens. Le second feat se passe en famille puisque c'est Sherine Fearon, fille de Clinton qui a été conviée à poser sa voix chaude sur un riddim aux influences très soul (Gimme Some). Dernier invité et non des moindres : Alpha Blondy avec qui le chanteur jamaïcain partage une instrumentale très roots et toujours aussi soignée (Together Again). Comme à son habitude et peut-être encore plus sur ce dernier essai, Clinton Fearon ouvre son reggae en s'inspirant de nombreux styles musicaux différents ; on trouve donc une bonne dose de calypso dans Calypso Monkey, un morceau dansant vous transportant tout droit dans les tropiques ; un peu de jazz sur Time où le chanteur emprunte le scat des grands jazzmen américains (ce jazz vocal où les paroles laissent place à des onomatopées). On aura aussi droit à une bonne touche de rub-a-dub sur Crazy Ride et à des inspirations très dub avec des morceaux pleins d'effets et de variations dans les riddims comme French Connection. L'album se clôture sur I Will, un morceau aussi tranquille que joyeux, et ce sont cette fois des cuivres qui font écho aux chants de Clinton Fearon et ses choristes (les Espagnols Emeterians). Avec History Say Clinton ajoute un superbe album à une discographie déjà bien remplie, un opus où les productions sont à la hauteur du talent du chanteur jamaïcain. A écouter d'urgence ! Tracklist : 01 / Technology02 / Mr. Pretender Ft. Mike Love03 / History Say04 / Gimme Some Ft. Sherine Fearon05 / Together Again Ft. Alpha Blondy06 / Time07 / Calypso Monkey08 / French Connection09 / Crazy Ride10 / Why Worry11 / I Will
Source : reggae.fr | 2019-09-18 02:00:00.0
Après une première journée riche en émotions, le Sun Ska se poursuit avec encore un joli programme. La journée, le public a pu découvrir le tout jeune duo S'n'K, assez prometteur ! Et sur la grande scène, ça démarrait tout de suite très fort...L'inépuisable Flavia Coelho se charge de chauffer le public pour la suite des festivités. La Brésilienne, toujours aussi séduisante et débordante d'énergie, est une habituée du festival et les fans sont au rendez-vous. Toujours accompagnée de son clavier et de son batteur hors-pairs, Flavia parvient à mobiliser tout le public déjà présent en masse pour ce premier concert de la journée. Mission accomplie !Aujourd'hui, les têtes d'affiches sortent très tôt ! Il fait encore bien jour quand Patrice monte sur la scène One Love. Le chanteur allemand commence seul en acoustique avant d'accueillir son groupe au grand complet pour une heure incroyable. Everyday Good et Soul Storm sont toujours les préférés du public qui a droit à un titre inédit ce soir. Patrice flirte avec le dancehall et s'autorise des pull-ups, festival reggae oblige. L'artiste prouve une fois de plus qu'il est l'un des meilleurs sur scène. Il sera suivi de Morcheeba en cette journée placée sous le signe de l'international...Chez Sinai Sound System, le sound français Irie Ites est à l'honneur avec pas moins de quatre heures de set exclusif. Jericho commence une heure seul avec ses précieux dubplates avant d'accueillir trois artistes jamaïcains foundations. Le deejay U Brown est le premier à ravir les fans de rub a dub. Son hit Tu Shung Peng fait l'unanimité et c'est un autre deejay qui lui succède au micro... Trinity est en grande forme aujourd'hui. Celui que l'on connaît aussi sous le speudo Jr Brammer exhibe ses talents de chanteur ici et là au milieu de ses classiques comme l'indémodable Three Piece Suit. Il est rejoint un temps par U Brown pour quelques improvisations avant de laisser la place à Linval Thompson. Le roots est à l'honneur ce soir sur la scène Dub Foundation et Linval semble ravi de voir autant de monde présent dans l'arène pour soutenir les fondations de la musique jamaïcaine. Son show se termine sur le classique I Love to Smoke Marijuana et les trois artistes se retrouvent ensemble pour un (trop petit) quart d'heure de freestyle. Le Sun Ska vient d'assister à un vrai show sound system à la jamaïcaine comme on en voit rarement en France !Sur la grande scène, place à l'Afrique ! Le grand Alpha Blondy fait son entrée comme toujours sur Jerusalem. On a beau être habitués, les frissons nous envahissent dès les premières notes de l'instru mythique. Le charisme de l'Ivoirien ne laisse personne indifférent et même si son discours sur les religions divise, le public reprend en choeur les indémodables Cocody Rock et Brigadier Sabari. Quelques sonorités rock s'invitent sur le puissant No Brain No Headache et certains sont surpris par la reprise improbable de Led Zeppelin (Whole Lotta Love) qui figurait sur le dernier album d'Alpha, Human Race.Pour finir cette deuxième soirée de concerts, le festival offre une carte blanche à Taïro qui a invité trois beaux artistes pour l'occasion. Le chanteur de ces dames déroule son show habituel et c'est Balik qui fait son apparition en premier sur le titre A la longue qu'il partage avec Taïro. Ce dernier laisse ensuite la place au chanteur de Danakil qui offre au public le classique Marley impeccablement joué par le Family Band. Tiwony s'invite ensuite sur une interprétation acoustique de son duo avec la star du soir Reine sans couronne avant de nous livrer le puissant Dread avec l'énergie qu'on lui connaît. Dernier invité du soir, Yaniss Odua met tout le monde d'accord avec ses hits Rouge Jaune Vert et Chalawa là encore très bien suivi par le groupe de Taïro qui termine le show sur l'énorme Bonne Weed. Ce genre de plateau ponctué par des guests est de plus en plus fréquent dans les festivals et on ne peut qu'encourager les organisateurs à poursuivre ces initiatives qui nous permettent d'assister à des moments scéniques uniques. On regrette juste de ne pas avoir eu droit à un freestyle de fin réunissant les quatre artistes. Le temps a sans doute joué en leur défaveur. On aura sans doute de quoi se consoler demain pour le dernier jour du festival...
Source : reggae.fr | 2019-08-19 02:00:00.0

Alpha Blondy : videos

Live In Peace Tour Video : Live In Peace Tour
Année : 2009
Elohim Tour 2000 Video : Elohim Tour 2000
Année : 2001
Video Cover Video : En concert (Aux Eurockéennes 92)
Label : Pathé Marconi
Année : 1992
Ref : VHS 491 073 3
Live In Abidjan Video : Live In Abidjan
Année : 1992