Photo de Steel Pulse

Steel Pulse

Origine : Jamaique
Instrument :
Styles : Reggae
Site Officiel : Steel Pulse
Autres informations : Biographie

Steel Pulse : discographie

Steel Pulse - African Holocaust album cover Album : African Holocaust
Année : 2004
Steel Pulse - Ultimate collection album cover Album : Ultimate collection
Année : 2000
Steel Pulse - Living Legacy album cover Album : Living Legacy
Année : 1999
Steel Pulse - Rage And Fury album cover Album : Rage And Fury
Année : 1997
Steel Pulse - Sound System (Island Anthology) album cover Album : Sound System (Island Anthology)
Année : 1997
Steel Pulse - Rastanthology album cover Album : Rastanthology
Année : 1996
Steel Pulse - Vex album cover Album : Vex
Année : 1994
Steel Pulse - Smash Hits album cover Album : Smash Hits
Label : Elektra
Année : 1993
Steel Pulse - Rastafari Centennial Live in Paris - Elysse Montmartre album cover Album : Rastafari Centennial Live in Paris - Elysse Montmartre
Année : 1992
Steel Pulse - Victims album cover Album : Victims
Année : 1991
Steel Pulse - State Of Emergency album cover Album : State Of Emergency
Année : 1988
Steel Pulse - Babylon The Bandit album cover Album : Babylon The Bandit
Année : 1985
Steel Pulse - Earth Crisis album cover Album : Earth Crisis
Année : 1984
Steel Pulse - Reggae Greats album cover Album : Reggae Greats
Label : Mango
Année : 1984
Steel Pulse - True Democracy album cover Album : True Democracy
Année : 1982
Steel Pulse - Caught You album cover Album : Caught You
Année : 1980
Steel Pulse - Tribute To The Martyrs album cover Album : Tribute To The Martyrs
Label : Mango
Année : 1979
Steel Pulse - Handsworth Revolution album cover Album : Handsworth Revolution
Label : Mango
Année : 1978

Actualité de Steel Pulse

Comment ne pas être en alerte lorsque Steel Pulse sort un album ? La formation britannique fait partie des rares groupes légendaires qui parviennent à garder leur créativité intacte près de 50 ans après leurs débuts. Et quand en plus on a attendu 15 ans avant d'avoir un nouvel album à se mettre sous la dent - outre quelques singles de-ci de-là, leur précédent effort, African Holocaust, date de 2004 - on a deux fois plus de raisons d'exulter.Et on n'est pas déçus ! Le son puissant de la bande est au rendez-vous. On en prend plein les oreilles dès le premier morceau, Rize, à l'intro façon heavy metal aussi courte qu'inattendue ; quoique Steel Pulse nous a régulièrement habitués à de discrètes incursions rock. Cuivres, choeurs, rythmes, tout est maîtrisé à la perfection. Davdid Hinds est quant à lui plus en forme que jamais. L'énergie et l'application qu'il a mises dans l'enregistrement de ces 17 nouveaux titres est véritablement perceptible. Le chanteur roule les R et soigne sa justesse avec précision !Le militantisme d'Hinds et les siens fait encore mouche quand ils s'indignent de la discrimination envers la communauté rasta en rappelant la destruction du Pinnacle de Leonard P. Howell dans les années 40 en Jamaïque (Cry Cry Blood). L'affaire des six de Jena (six adolescents noirs abusivement accusés de tentative de meurtre sur un blanc aux Etats-Unis en 2006) inspire également le groupe qui réclame "Justice in Jena". Les grands rebelles historiques sont remerciés pour leur courage et leur combat sur le percutant Thank the Rebels tandis que le chant traditionnel rasta Satan Side est revisité (avec une intro orientale improbable) pour rendre hommage à l'Afrique. On adore les mélodies et la modernité de The Final Call, l'analyse fine de la situation mondiale de Mass Manipulation ou le dynamisme de Don't Shoot. L'album se clôture sur deux titres teintés de pop qu'on croirait tout droit sortis des studios de Third World ou Inner Circle. L'un plus léger, Higher Love (Rasta Love), et l'autre tout aussi engagé que le reste de la tracklist (Nations of the World).Bien que David Hinds et Selwyn Brown soient les deux seuls membres originels de la formation encore présents, le son de Steel Pulse revit comme jamais. La qualité sonore est indéniable et l'identité de l'équipe de Birmingham est plus que préservée. On vous conseille vivement de plonger tête baissée dans Mass Manipulation !Tracklist :01. Rize 02. Zem Dem 03. Stop You Coming and Come 04. Thank The Rebels 05. Justice In Jena 06. Human Trafficking 07. Cry Cry Blood 08. Don't Shoot 09. Trinkets and Beads? 10. No Satan Side 11. N.A.T.T.Y. 12. Mass Manipulation 13. World Gone Mad 14. Black and White Oppressors 15. The Final Call 16. Higher Love (Rasta Love) 17. Nations Of The World
Source : reggae.fr | 2019-07-03 02:00:00.0
Le poète, activiste, musicien et auteur Taj Weekes fait son grand retour en 2019 avec son nouvel album To All My Relations. Pour ce sixième album qui fait suite à l'excellent Love, Herb et Reggae sorti en 2016 ou Pariah in Transit paru en 2014, Taj Weekes a une nouvelle fois fait appel au groupe Adowa. Leur nom fait référence à la bataille d'Adoua de 1896 qui opposait l'empire éthiopien au Royaume d'Italie. Le band amène une touche rock'n roll et consolide le reggae one drop et roots de l'auteur-compositeur natif de Sainte Lucie.Produit et enregistré par le très grand Sidney Mills, clavier et producteur de Steel Pulse, ce nouvel album aura mis deux ans à prendre vie. Le projet a un goetucirc;t particulier et sonne comme un hymne à la résistance, un appel à se lever et à lutter contre l'oppression et le racisme. Le groupe a réalisé cet album durant sa tournée américaine dans un climat politique hostile, des manifs de soutien à la Première Nation Sioux de Standing Rock au Sakota jusqu'aux incursions dans l'Amérique conservatrice rurale. Il se positionne comme le constat d'une Amérique de plus en plus fractionnée, divisée en deux, entre une population très rurale et conservatrice qui se renferme de plus en plus sur elle-même et un monde boulimique qui ne cesse de se développer.Taj Weekes ouvre avec finesse et intelligence ce nouvel album. Il a choisi le titre You and I qui sonne comme un message d'unisson porté par des arpèges et des percussions envoetucirc;tantes. On poursuit avec le titre What a Believe soutenu par des percussions syncopées et des lignes de guitares tortueuses. Ce second titre annonce un album qui souhaite rassembler mais aussi apporter un message de contestation et de révolte comme avec le titre 41 Shots ou encore The Lie qui remet en question nos croyances dans l'espoir d'en ressortir plus aimant envers son prochain. Des textes engagés, subtils et sans fard. A noter que l'esprit humaniste et engagé de l'artiste ne s'arrête pas seulement à ses textes, mais prend forme au travers de son activisme social. Il a été nommé défenseur des enfants pour l'Unicef à Sainte-Lucie et a fondé son propre organisme caritatif, la fondation They Often Cry Outreach.Le titre All Tears Flow nous ramène lui dans un univers plus roots avec un riddim one drop puissant, accompagné de superbes interventions à la guitare électrique. Terror Is Him est un morceau plutôt dub, avec une ligne de basse envoetucirc;tante et une rythmique de guitare tranchante, dans lequel Taj dénonce un monde de plus en plus enclin à la terreur. Standing Rock apporte de la fraîcheur et un moment de calme dans l'album avec un ridim acoustique qui donne envie de danser. Big Pharma nous ramène dans un roots deep et conscient avec des interventions de guitares électriques plus qu'intéressantes. La chanson s'attaque, comme son nom l'indique, aux compagnies pharmaceutiques qui se soucient plus de la santé économique de leurs actionnaires que de la santé de leurs consommateurs. Vibe Up invite à passer à l'action et à lutter pour la bonne cause. Heroin Trade dévoile un univers plus intimiste presque acoustique avec des sonorités soul par moment. Narcissist et Son of a Bitch constituent des plaidoyers forts et sans détour contre le gouvernement en place aux USA. One Little Spark nous entraîne dans des rythmiques et des sonorités très one drop, alors que Bullet nous fait voyager dans un univers plus latin aux sonorités de musique espagnole. Cet opus nous fait voyager dans des univers différents mais complémentaires : soul, RetB ou encore sonorités amérindiennes.To All My Relations est un opus très réussi qui véhicule autant de poésie dans la musique que dans le message exprimé par Taj Weekes. Une voix et un band qui s'épousent à la perfection pour nous offrir un album intense et obsédant, contestataire, humain, engagé et poétique.Tracklist :1. You and I2. What Do You Believe In3. All Tears Flow4. Terror is Him5. Standing Rock6. Big Pharma7. Vibe Up8. Heroin Trade9. Narcissist10. Insecurities11. One Little Spark12. 41 Shots13. The Lie14. Son of a Bitch15. Bullet
Source : reggae.fr | 2019-03-11 01:00:00.0