Photo de Sugar Minott

Sugar Minott

Origine : Jamaique
Instrument :
Styles : DanceHall
MySpace : http://www.myspace.com/lincolnsugarminott

Sugar Minott : discographie

Sugar Minott - Live In Boonville, Ca 2007 album cover Album : Live In Boonville, Ca 2007
Année : 2010
Sugar Minott - New Day album cover Album : New Day
Année : 2008
Sugar Minott - From The Heart album cover Album : From The Heart
Année : 2006
Sugar Minott - Sugar Minott At Studio One album cover Album : Sugar Minott At Studio One
Année : 2005
Sugar Minott - In A Lovers Roots Style album cover Album : In A Lovers Roots Style
Année : 2003
Sugar Minott - Leave Out A Babylon album cover Album : Leave Out A Babylon
Année : 2003
Sugar Minott - The Best Of Reggae Live Vol. 1 album cover Album : The Best Of Reggae Live Vol. 1
Année : 2002
Sugar Minott - Ghetto-Ology + Dub album cover Album : Ghetto-Ology + Dub
Année : 2000
Sugar Minott - Easy Squeeze album cover Album : Easy Squeeze
Année : 1999
Sugar Minott - Jah Makes Me Feel Good album cover Album : Jah Makes Me Feel Good
Année : 1999
Blank Cover Album : Jet Star Reggae Max
Année : 1997
Sugar Minott - Musical Murder album cover Album : Musical Murder
Année : 1997
Sugar Minott - International album cover Album : International
Année : 1996
Sugar Minott - Breaking Free album cover Album : Breaking Free
Année : 1994
Sugar Minott - Run Things album cover Album : Run Things
Année : 1993
Sugar Minott - Hit Man album cover Album : Hit Man
Année : 1992
Sugar Minott - Happy Together album cover Album : Happy Together
Année : 1991
Sugar Minott - Rock And Soul album cover Album : Rock And Soul
Année : 1991
Sugar Minott - Mr. Fix it album cover Album : Mr. Fix it
Année : 1990
Sugar Minott - Smile album cover Album : Smile
Année : 1990
Sugar Minott - Brown Sugar - Granulated Sugar album cover Album : Brown Sugar - Granulated Sugar
Année : 1989
Sugar Minott - Ghetto Child album cover Album : Ghetto Child
Année : 1989
Sugar Minott - A Touch Of Class album cover Album : A Touch Of Class
Année : 1988
Sugar Minott - African Soldier album cover Album : African Soldier
Année : 1988
Sugar Minott - Lovers Rock Inna Dance Hall album cover Album : Lovers Rock Inna Dance Hall
Année : 1988
Sugar Minott - Sugar Minott & Youth Promotion album cover Album : Sugar Minott & Youth Promotion
Année : 1988
Sugar Minott - Them Ah Wolf album cover Album : Them Ah Wolf
Année : 1987
Blank Cover Album : Double Dose
Année : 1986
Sugar Minott - Inna Reggae Dance Hall album cover Album : Inna Reggae Dance Hall
Année : 1986
Sugar Minott - Jamming In The Street album cover Album : Jamming In The Street
Année : 1986
Sugar Minott - Sugar & Spice (Extra Hot) album cover Album : Sugar & Spice (Extra Hot)
Année : 1986
Sugar Minott - A True album cover Album : A True
Année : 1985
Sugar Minott - Rydim album cover Album : Rydim
Label : Greensleeves Records
Année : 1985
Sugar Minott - The Leader For The Pack album cover Album : The Leader For The Pack
Année : 1985
Sugar Minott - Time Longer Than Rope album cover Album : Time Longer Than Rope
Label : Greensleeves Records
Année : 1985
Sugar Minott - Buy Off The Bar album cover Album : Buy Off The Bar
Année : 1984
Sugar Minott - Herbman Hustling album cover Album : Herbman Hustling
Année : 1984
Sugar Minott - Rockers Awards Winners (Sugar Minott & Leroy Smart) album cover Album : Rockers Awards Winners (Sugar Minott & Leroy Smart)
Année : 1984
Sugar Minott - Slice Of The Cake album cover Album : Slice Of The Cake
Année : 1984
Sugar Minott - Wicked A Go Feel It album cover Album : Wicked A Go Feel It
Année : 1984
Sugar Minott - Dancehall Showcase Vol.2 album cover Album : Dancehall Showcase Vol.2
Année : 1983
Sugar Minott - Showdown Vol 2 (Sugar Minott & Frankie Paul) album cover Album : Showdown Vol 2 (Sugar Minott & Frankie Paul)
Année : 1983
Blank Cover Album : Sufferer's Choice
Année : 1983
Sugar Minott - With Lots Of Extra album cover Album : With Lots Of Extra
Année : 1983
Sugar Minott - Dancehall Showcase album cover Album : Dancehall Showcase
Année : 1982
Sugar Minott - More Sugar album cover Album : More Sugar
Année : 1982
Sugar Minott - Black Roots album cover Album : Black Roots
Année : 1981
Ref : LP BRLP 3000
Sugar Minott - Good Thing Going album cover Album : Good Thing Going
Année : 1981
Sugar Minott - Meet The People In A Lovers Dubbers Style album cover Album : Meet The People In A Lovers Dubbers Style
Année : 1981
Sugar Minott - Sweeter Than Sugar album cover Album : Sweeter Than Sugar
Année : 1981
Sugar Minott - Black Roots album cover Album : Black Roots
Année : 1980
Sugar Minott - Roots Lovers album cover Album : Roots Lovers
Année : 1980
Sugar Minott - Bitter Sweet album cover Album : Bitter Sweet
Année : 1979
Sugar Minott - Ghetto Ology album cover Album : Ghetto Ology
Label : Trojan
Année : 1979
Sugar Minott - Showcase album cover Album : Showcase
Année : 1978
Sugar Minott - Live Loving album cover Album : Live Loving
Année : 1977
Sugar Minott - Collector's Collection album cover Album : Collector's Collection
Blank Cover Album : King Son

Actualité de Sugar Minott

Manjul a grandi à Paris où il découvre la musique en apprenant le violon. Très jeune il rencontre le reggae et le Rastafarisme, et devient peu à peu multi instrumentiste (percus nyabinghi, basse, claviers...) tout en apprenant le métier d'ingénieur du son. Il part ensuite vivre à Mayotte où il fonde le groupe Humble Ark Band, et c'est quelques années plus tard en s'installant à la Réunion qu'il monte son premier studio (le Humble Ark) où il enregistre (entre autres) Indian Ocean In Dub Fight 1, une compilation de dubs réalisés avec des artistes issus de tout l'Océan Indien. En 2001, il déménage au Mali où il remonte le Humble Ark Studio ; viendront ensuite des dizaines de collaborations avec des artistes comme Takana Zion, Tiken Jah Fakoly, Sugar Minott, Natty Jean ou Danakil. En 2005 Manjul sort Dub To Mali, un projet qui réunit sa passion du reggae et son amour pour l'Afrique. L'album sera suivi d'un second opus en 2007 et le producteur nous présente aujourd'hui le troisième volet (accompagné d'une réédition des deux premiers au format vinyle).C'est donc dans un univers bien à lui, fait d'une fusion entre reggae, dub et musique africaine que va nous amener Manjul ; et ça démarre fort avec Where is Manjul, parfaite introduction mêlant à merveille dub poetry, chant traditionnel africain et cuivres sur un gros riddim roots. On découvre ensuite Oh Mali, une déclaration d'amour faite par Manjul à son pays d'adoption sur un gros dub où il partage la vedette avec des solos de percussions et quelques notes de cuivres. Les riddims sont riches et travaillés à souhait, tellement que même après plusieurs écoutes vous découvrirez toujours un nouveau détail qui vous avait échappé. Le meilleur exemple est setucirc;rement le sublime Chaque saison a sa raison, un instrumental où les fletucirc;tes, les cordes et les percussions continuent encore de nous surprendre.Au milieu de ces morceaux tous plus soignés les uns que les autres, on a particulièrement aimé If You Don't Feel No Pain - dont le riddim nous fait penser aux lives dub de groupes come High Tone ou Improvisators Dub - ou encore Dub For the Miniamba (chanté par Tenin Massaran Kouyaté) grâce auquel il vous suffira de fermer les yeux pour être transporté directement en Afrique de l'Ouest. C'est sur un dub du riddim composé par Manjul pour Natty Jean et son Santa Yalla il y a quelques années que va se conclure ce bel album (Emperor). Une instru toujours aussi soignée et pleine d'effets sur laquelle le producteur rend hommage à Sa Majesté Haïlé Sélassié en guise de générique de fin.Avec Dub To Mali vol.3, Manjul nous offre une fois de plus une formidable plongée dans son univers qu'on aime tant, inspiré autant par le reggae jamaïcain et le rastafarisme que par la musique traditionnelle et le mysticisme africains et avec toujours le même souci du détail. On en redemande.Tracklist : 1. Where is Manjul2. Oh Mali3. Guede Dub4. Tounka5. If you Don't Feel no Pain6. Dub for the Miniambia7. Dub Music ( Coming in, Coming out) 8. Sougouniambe9. Bana Magni10. Real Hot 11. Timbuktu12. Ba Dji13. Afreecan adventurer14. Chaque Saison Sa Raison 15. Politricks16. Les Hommes de main 17. Emperor bacoshop.fr/etiquette/manjul-vinyle-frsmarturl.it/DubToMali3
Source : reggae.fr | 2019-06-17 02:00:00.0
Nous vous avions présenté dernièrement les soirées Sundub, rassemblements du dimanche en terres bordelaises. Nous faisons à nouveau " quelques " kilomètres pour vous faire découvrir l'ambiance des chaleureux Dubmingo au coeur de la capitale espagnole.Cet événement est devenu un immanquable des adaptes madrilènes de dub sessions. Au point de leur faire rebaptiser le nom du club Rock Palace en Roots Palace. Organisés depuis 2015 par Gudaridub, nom bien connu de la communauté sound system culture ibérique pour ses multiples passages au Rototom ainsi qu'à l'emblématique IDG au mois d'avril et son label Gudaridud Records, les Dubmingo sont avant tout des évènements dédiés à diffuser les productions internationales en invitant à chaque édition des noms emblématiques tout en appuyant aussi les nouveaux projets. C'est cette dimension conviviale dans un club assez petit et cosy qui permet le partage entre grands noms et artistes de Madrid ou d'ailleurs. Débutants, passionnés, artistes déjà en place, tous sont les bienvenus pour proposer le temps d'un set leur univers et leurs meilleures sélections. Depuis ses débuts, la Dubmingo family ne cesse de croître et de faire des rencontres. L'aventure débuta non loin du club actuel dans le quartier multiculturel, coloré et populaire de Lavapies aux côtés de Jah Vibes, Ras Jahgec, Roots Creator, les locaux madrilènes Nu School Steppas et Mas Jahma Sound ou bien encore Irie Papo. De la partie : des Espagnols tels que Burian Fyah, Cherry Dub, Iseo et Dodosound, Chronic Sound, Afrikan Warriors et The Emeterians mais aussi des invités de marque venus d'ailleurs comme les Portugais Real Rockers, Warriors Of Dub from Argentina, DJ Vadim ou Kai Wadada de la Wadada Sound System Family tout droit venu des îles grecques. Et enfin sur les dernières éditions les Ital Roots et Equal Brothers.Nous étions donc à Madrid le 17 février dernier pour la 75ème édition des Dubmingos. Ouverture des portes dès 17H avec encore les derniers préparatifs, réglages et où une ambiance de fin de journée dominicale se fait sentir. C'est davantage sur les coups de 20H que Gudaridub se met réellement en place avec le morceau de Prince David Evil Fe Burn et propose des tunes de plus en plus dansants pour réchauffer la foule qui s'agrandit peu à peu prête à entamer la soirée qui ne se terminera que quatre heures plus tard.Après son set il est temps pour Miky Gudaridub de faire les présentations des tant attendus Mafia and Fluxy. Les deux frères Leroy " Mafia " et Dave " Fluxy " arrivés de Londres sont en effet les invités pour cette édition. Passionnés de reggae depuis leur tendre adolescence et bercés par le rêve de devenir un jour de grands producteurs, ils débutèrent en formant un petit groupe de lycée avant de poursuivre comme ils savent le faire le mieux : à deux, unis et soudés. A force de persévérance et de passion, ils sont heureux de pouvoir compter aujourd'hui Santana, Gregory Isaacs, Sugar Minott, Anthony B ou Luciano dans la liste des grands noms internationaux avec qui ils eurent le plaisir de travailler.En guise d'introduction, un premier remake melodica et violon de World A Reggae d'Ini Kamoze. Il sera suivi de Richman Poorman qui ouvre ainsi bien le bal. Les Mafia et Fluxy annoncent donc tous sourires le ton de la soirée. Ce sera un retour sur les grands classiques, une soirée spécialement tournée vers le roots mais avec quelques touches dancehall et rub a dub pour venir bousculer la foule toujours au bon moment ! Un beau pull up sur Denis Brown vient enflammer les massives qui reprennent très vite leurs danses rythmées par le titre Old Marcus Garvey du grand Burning Spear.Le titre Licky Licky du dernier album Repatriation de King Kong fraîchement sorti en 2018 vient pimenter la sélection avant de poursuivre avec le premier moment de complicité entre artistes de la soirée. C'est Mary Jane du groupe Emeterians, Madrilènes expatriés à Londres, qui vient envahir la salle de sa chaleureuse voix sur une belle impro et ses envoetucirc;tants "sunshine of my life " repris par Leroy " Mafia ".Les percussions et cuivres entraînants de la version dub du conscient titre de Sugar Minott et quelques titres de Richie Spice, Jah Shaka ou bien encore Buju Banton viennent remuer la foule qui retrouve ensuite une note de douceur avec un dubplate du Mash Down Rome de Michael Prophet qui subit deux violents pull ups rassemblant la foule qui brandit alors ses lighters. Les deux frères en sont déjà à presque deux heures de set lorsqu'ils laissent place à la Dubmingo Family pour quelques freestyles. Ils invitent à nouveau un membre des Emeterians, Mister Brother Wildman, la Madrilène Sista Cheka vient elle aussi poser son flow sur un riddim rub a dub. C'est ensuite au tour d'un autre invité, non des moindres, Yeyo Pérez, un grand warrior de la scène madrilène, de prendre le micro et de contribuer, avec son flow et son énergie inépuisables, à rendre l'ambiance de plus en plus bouillante dans le petit club madrilène.La fin de soirée se fait sentir après ces grands moments de complicité intense entre artistes. Mafia and Fluxy annoncent peu à peu les derniers tunes et se font un plaisir avec une série de pull ups pour faire durer la soirée sur un dernier son de Lenn Hammond.Les derniers sourires et poignées de mains s'échangent avant que les massives ne se dirigent vers la sortie du Rock Palace en se languissant déjà d'être au prochain Dubmingo.Afin de ne pas oublier le reste des addicts espagnols, les sessions se déplacent désormais à Valencia, Lugo, Cordoba, Santiago de Compostela et depuis déjà 3 éditions à Saint-Sébastien permettant même aux addicts de l'Hexagone de s'offrir une session et un périple espagnol pour terminer la semaine !
Source : reggae.fr | 2019-03-03 01:00:00.0

Sugar Minott : Video Clips

Sugar Minott - Rough Ole Life LIVE Sugar Minott - Rough Ole Life LIVE