The Abyssinians

Origine : Jamaique
Instrument :
Styles : Reggae
Site Officiel : The Abyssinians
Autres informations : Biographie

The Abyssinians : discographie

The Abyssinians - Tree of Satta: Vol 1 album cover Album : Tree of Satta: Vol 1
Année : 2004
The Abyssinians - Last days album cover Album : Last days
Année : 1999
The Abyssinians - Declaration of Dub album cover Album : Declaration of Dub
Année : 1998
The Abyssinians - Reunion album cover Album : Reunion
Année : 1998
The Abyssinians - Satta Dub album cover Album : Satta Dub
Année : 1998
The Abyssinians - 19.95 + TAX album cover Album : 19.95 + TAX
Année : 1996
The Abyssinians - Best Of album cover Album : Best Of
Année : 1994
The Abyssinians - Forward album cover Album : Forward
Année : 1982
The Abyssinians - Arise album cover Album : Arise
Année : 1978
The Abyssinians - Satta Massagana album cover Album : Satta Massagana
Année : 1975
The Abyssinians - Live in San Francisco album cover Album : Live in San Francisco

Actualité de The Abyssinians

Aujourd'hui, 10 mai, est la Journée commémorative du souvenir de l'esclavage et de son abolition. On vous propose de vous plonger dans 10 titres de la culture reggae essentiels quand il s'agit d'aborder ce thème sombre de l'histoire humaine et cher aux valeurs que porte cette musique. Burning Spear - Slavery DaysIl s'agit du deuxième morceau de Burning Spear produit par Jack Ruby. Le premier étant Marcus Garvey, voilà deux hits enchaînés coup sur coup et qui aboutiront carrément à l'album mythique Marcus Garvey. Slavery Days incarne parfaitement la musique de Spear : des sonorités africaines, des cuivres entêtants, une voix perçante, des lyrics simples et un engagement sans faille pour la cause noire. "Vous souvenez-vous de l'époque de l'esclavage ?" nous demande l'artiste sur un riddim joué par les Black Disciples avec notamment Earl "Chinna" Smith et Robbie Shakespeare. Aujourd'hui, c'est l'occasion ou jamais de s'en souvenir... Culture - Too Long In Slavery"Cela a duré trop longtemps" se plaint Joseph Hill sur ce titre de 1979 qui figure sur l'album mythique "International Herb". Culture interprètera même cette chanson dans l'une des fameuses John Peel Sessions sur la BBC et "Too Long In Slavery" deviendra le titre d'un best of du groupe sorti en 1990 chez Virgin. Peter Tosh - 400 YearsPeter Tosh aborde notamment le sujet de l'esclavage avec justesse dans le célèbre 400 Years crédité à Bob Marley et The Wailers sur l'album Catch A Fire en 1973, le premier de la carrière du groupe produit par Chris Blackwell. Si l'album, et donc cette chanson, sont crédités à Bob Marley et The Wailers c'est parce que le producteur a déjà compris que Bob serait la vraie star de ce groupe. Mais c'est bien Peter Tosh qui s'illustre sur ce morceau essentiel de la discographie du groupe dont la version originale date en fait de 1970, trois avant la parution de la version roots sur l'album Catch A Fire. The Abyssinians - Declaration of RightsProduit par Coxsone en 1976 et paru sur le mythique album Satta Massa Gana, Declaration Of Rights est un véritable hymne pour la diaspora africaine. Les voix des Abyssinians respirent la souffrance endurée par le peuple noir durant les 400 ans d'esclavage menés par le système colonial. Les harmonies sont parfaites et la voix de Bernard Collins, tremblante, ne peut laisser personne indifférent. "Get up and fight for your rights, my brothers..." Sans oublier bien setucirc;r, les quelques autres classiques suivants : Bob Marley - Get Up Stand Up Junior Byles - A Place Called Africa The Mighty Diamonds - Africa Gregory Isaacs - Slave Master Il ne faut pas non plus oublier les morceaux dénonçant l'esclavage moderne que subit l'homme dans nos sociétés actuelles, l'esclavage mental imposé par Babylon :Busy Signal - Modern Day SlaveryKabaka Pyramid - Never Gonna Be A Slave
Source : reggae.fr | 2019-05-10 02:00:00.0
Black Ship c'est avant tout six amis réunis depuis plus de dix ans autour de leur passion pour la musique. C'est en 2015 que ces amoureux de sonorités jamaïcaines se lancent dans le projet Black Ship avec un premier CD trois titres et de nombreuses représentations lors de festivals ou en première partie d'artistes prestigieux comme The Abyssinians, Anthony B., Pablo Moses et bien d'autres. Le 13 avril dernier, le groupe sortait On the Sea, un EP qui nous plonge dans un univers fortement influencé par le reggae des années 60/70 avec des touches de soul, de rythm'n blues, de funk, ou de rock. On a adoré.Dès le premier morceau, The Park, on comprend que cet EP va nous faire voyager dans le temps : une instrumentale pleine de sonorités tropicales qui sent bon le reggae à l'ancienne et un chanteur à la voix mélancolique qui se pose parfaitement dessus... on est bien ! On continue dans cette ambiance vintage avec des morceaux lents et légers comme Looking Around ou l'envoetucirc;tant Black Ship on the Sea. Le groupe fait fusionner les styles d'une facilité déconcertante. Ils nous le démontrent avec Neighbourhood qui évoque le rock des surfeurs californiens, ou encore avec Vampire on the Beach, savant mélange de reggae, rock et soul. L'EP se conclut sur Such a Love, encore un morceau à la croisée des styles entre roots et dub avec un tas d'influences, planant à souhait grâce à ses claviers et aux harmonies vocales du chanteur toujours aussi agréables à écouter. C'est déjà fini ?Black Ship, une très jolie découverte qui frappe fort dès ce premier EP avec six titres plus travaillés les uns que les autres. Le groupe possède déjà un univers musical qui ne ressemble à aucun autre et dont on attend des nouvelles avec impatience.Tracklist : 1. The Park 2. Looking Around 3. Black Ship on the Sea4. Neighbourhood5. Vampire on the Beach6. Such a Love
Source : reggae.fr | 2018-06-20 02:00:00.0

The Abyssinians : Video Clips

Abyssinians - Satta Massagana Abyssinians - Satta Massagana