Cinema Africain et Antillais

Articles : Cinema Africain et Antillais

Vues D'Afrique

La 21e édition des Journées du cinéma africain et créole : les femmes prennent la parole du 14 au 24 avril prochain


L'afrique fait son cinéma

Voici un livre qui présente l'Afrique et son cinéma. On retrouve une réflexion sur les images d'Afrique, et sur l'importance du septième art. Ce livre est une contribution remarquable à la compréhension de l'Afrique contemporaine.


Actualité : Cinema Africain et Antillais

Jean Rouch, le « griot gaulois »

Pour être au plus près de ceux qu'il choisissait de filmer, Jean Rouch (1917-2004) se donna les moyens de tourner en toute liberté. Il bricola son matériel, se passa de fonds privés, refusa de s'en tenir à la séparation entre documentaire et fiction, et inventa ainsi le cinéma direct et les (...) / France , Cinéma , Documentaire , Fiction , Culture , Afrique , Niger , Colonialisme - 2018/02 (webremix.info)


Tunisie:Le cinéma tunisien en voyage en Italie

[La Presse] Comme ce texte l'indique, celle-ci est organisée par la Cinémathèque tunisienne et l'Association culturelle Afrique-Méditerranée de Sousse, en collaboration avec la Cineteca italiana di Milano, la Cineteca nazionale di Roma, Il cinema post-modernissmo di Perugia, Le cinemazero de Pordenone et l' Associazione Culturale SudTitles di Palermo. (webremix.info)


La phobie n’est qu’un apprentissage qui aurait mal tourné (webremix.info)


Burkina Faso:FESPACO - Un atelier international pour mieux préparer le cinquantenaire de la biennale

[Fasozine] Du 30 novembre au 2 décembre prochain, des professionnels des cinémas d'Afrique et de la diaspora (Canada, France, Angleterre, Belgique, Cameroun, Afrique du Sud, Mali, Maroc, Sénégal et Burkina Faso), vont se mobiliser pour la consolidation du Fespaco. Pour les participants, il est urgent de réfléchir aux perspectives car le Fespaco se présente comme une « plaque tournante essentielle pour un cinéma africain plus fort et plus rayonnant ». (webremix.info)


Le cinéma camerounais en fête au Festival international Cinéma et migrations d'Agadir

[Libération] Un vibrant hommage a été rendu vendredi soir au cinéma du Cameroun, pays invité d'honneur du 14ème festival international Cinéma et migrations d'Agadir. Une délégation de comédiens, producteurs et réalisateurs de ce pays d'Afrique centrale a été à l'honneur lors d'une soirée marquée notamment par la projection du long métrage "Point de vie" du réalisateur Achille Briche. La dél&eacu (webremix.info)


«Non à ceux qui entretiennent le désespoir» (webremix.info)


"La Réunion des Cinémas" pour présenter notre terre de tournages (webremix.info)


La Réunion des cinémas aux quatre coins de l’île (webremix.info)


Corine, battue à mort à La Trinité : Le mari mis en examen et écroué (webremix.info)


Afrique:L'Algérie à l'honneur de la 39e édition du festival du film méditerranéen

[RFI] Le Cinemed, festival du cinéma méditerranéen, se poursuit à Montpellier où il a ouvert ses portes le 19 octobre dernier. Au programme : une sélection d'une centaine de films et des rétrospectives consacrées à l'Espagnol Fernando Trueba ou à l'Algérien Merzak Allouache. Mais surtout un coup de projecteurs sur « la jeune garde » du cinéma algérien. (webremix.info)


Afrique:Festival du film des femmes africaines à Paris

[Les Dépêches de Brazzaville] Rencontres, discussions et projections se succèderont sur les écrans du cinéma Le Lincoln, à Paris. (webremix.info)


Afrique: L'UA approuve les statuts de la Commission africaine de l'audiovisuel et du cinéma

[APS] Dakar -Les statuts de la Commission africaine de l'audiovisuel et du cinéma (AACC, en anglais), une instance visant le renforcement de l'industrie cinématographique en Afrique, ont été adoptés par l'Union africaine, annonce la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI) dans un communiqué. (webremix.info)


Cameroun : après le tourisme, Actis se lance dans le cinéma (webremix.info)


Dans la gueule du loup

Will, jeune Anglais naïf et inexpérimenté, s'imagine déjà en nouveau Lawrence d'Arabie lorsqu'il est affecté en Afrique du Nord après le débarquement des Alliés en 1942. Ray, prolétaire new-yorkais d'origine italienne, rêve d'une carrière clans le cinéma lorsqu'il se retrouve, simple fantassin, catapulté au plus près de l'horreur des combats. Ciro, parrain mafieux d'un village sicilien, s'exile à New York à l'arrivée des fascistes avant de revenir dans son île natale pour prêter main-forte aux Alliés. Si les chemins des trois hommes finissent par se croiser, il s'agit moins de raconter la guerre que de mettre en évidence la force de la trajectoire impitoyable de la violence. La beauté de l'écriture d'Adam Foulds, alliant un réalisme terrifiant et une imagination poétique sensuelle, évoque avec une grande justesse l'horreur, la brutalité et la banalité des aléas des combats. (webremix.info)


Festival 2017 d’Angoulême en France: Place à la reconnaissance du mérite en Côte d’Ivoire !

La démocratie culturelle en Afrique et en Côte d’Ivoire passe aussi par une pédagogie de la reconnaissance. Et si l’on veut franchement parler du cinéma africain, il y a un grand nom d’ivoirien qui retentira nécessairement jusqu’au firmament de l’excellence : Sidiki Bakaba. Comment ne pas s’étonner dès lors que dans la quasi-totalité des médias […] (webremix.info)


Cameroun : l’actionnaire majoritaire d’Eneo va investir 80 milliards dans le tourisme (webremix.info)


Violence aux Antilles : le document à voir

CINÉMA. « Karukéra » , un film documentaire réalisé par le Guadeloupéen Mark-Alexandre Montout, à voir ce soir à l'Espace Sonate, avec en... (webremix.info)


Le festival de cinéma Écrans Noirs 2017 débute ce jour (webremix.info)


Tunisie: Un événement exceptionnel

[La Presse] Comic Con Tunisia est la version tunisienne (la seule en Afrique) d'un événement international consacré à la bande dessinée, mais aussi, et d'une manière plus large, à la culture pop pour inclure le cinéma, les séries télé, les dessins animés, les mangas, les jeux de cartes à jouer et à collectionner (TCG), les jeux vidéo, les bandes dessinées en ligne, et les romans de fantasy. (webremix.info)


Festival Écrans Noirs 2017, les membres du jury sont connus (webremix.info)


Afrique de l'Ouest: Présentation d'un livre de la journaliste Claire Diao, vendredi

[APS] Dakar -Le livre "Double vague, le nouveau souffle du cinéma français", du Franco-Burkinabais Claire Diao, sera présenté, vendredi, à 20h30, à l'institut français Léopold-Sédar-Senghor de Dakar, annonce l'auteur dans un communiqué reçu à l'APS. (webremix.info)


Côte d’Ivoire: Brouteurs.com, les arnaques en série (webremix.info)


Tunisie: Les nuits festives de Ramadan

[La Presse] Quatre soirées, entre cinéma et musique, sont prévues du 13 au 20 juin, dans le cadre de la manifestation «Sahha Chribtek, les nuits festives de Ramadan» prévue dans les jardins du Goethe-Institut de Tunis qui propose des spectacles de musiciens ayant participé au projet «Musikraum», initié par les Goethe-Instituts de la région Mena (Moyen-Orient Afrique du Nord), informe l'Institut. (webremix.info)


Afrique: L'acteur Adrian Grenier nommé Ambassadeur de l'ONU pour l'environnement

[UN News] L'acteur américain Adrian Grenier, plus connu pour son rôle de star de cinéma Vincent Chase dans la série télévisée « Entourage », a été nommé mardi Ambassadeur de bonne volonté du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) (webremix.info)


Les indiscrétions de la semaine (webremix.info)


Afrique du Nord: L'Institut du monde arabe met sa programmation à l'heure africaine

[Libération] A l'occasion de son exposition-évènement "Trésors de l'islam en Afrique, de Tombouctou à Zanzibar", qui se tient du 14 avril au 30 juillet, l'Institut du monde arabe de Paris met sa programmation à l'heure africaine. Des cycles de rencontres, des débats, des concerts, des spectacles et des séances de cinéma fileront les thèmes abordés dans l'exposition pour mieux les mettre en perspective. (webremix.info)


1er Festival des écoles de cinéma et d'audiovisuel d'Afrique

[Libération] Le rideau a été levé, lundi soir, sur la première édition du Festival des écoles de cinéma et d'audiovisuel d'Afrique (FECAA), avec la participation d'un aréopage de réalisateurs et d'étudiants des écoles du 7ème art en provenance de 15 pays africains. (webremix.info)


BIFFF 2017 : Le tour du monde en quatre films : Afrique du Sud, Albanie, Corée du Sud, Royaumes-Unis...

Troisième jour du BIFFF 2017 (et accessoirement "Jour de la Bush", les amateurs comprendront), l'occasion d'un petit tour du monde en quatre films qui nous a mené de l'Afrique du Sud aux Royaumes-Unis en passant par l'Albanie et la Corée du Sud. C'est ça aussi la force du BIFFF : proposer au spectateur des films venus de pays où il ne pleut pas qui ne sortent que rarement dans nos contrées.

La journée a donc commencé en Afrique du Sud avec From a house on Willow street, un petit film de possession comme il en existe... des centaines ! C'est d'ailleurs tout le problème de ce film : il est inutile. Tout ce qui est proposé ici, on l'a déjà vu sous une forme identique ailleurs. On pensait que le côté sud-africain apporterait un petit truc en plus, mais non, Alastair Orr duplique simplement les productions US sans les expurger de leurs défauts. On a donc du jump-scare à la pelle, des personnages cons comme des balais, un anonymat total au niveau des décors (ça aurait pu être fait au Canada, au Pérou ou en Bretagne, on n'aurait pas vu la différence), un scénario au déroulé très prévisible,... Ceci étant, From a house on Willow street n'est tout de même pas une purge attroce : la réalisation tient la route, c'est techniquement appliqué (tant au niveau de la photo que des make-up) et les comédiens font le taf. Pour quiconque n'a jamais vu de film de possession, ça peut faire illusion. Quant aux autres, économisez votre temps, vous avez déjà vu ce film ! 3,5/10

Nous sommes ensuite partis en Albanie avec Bloodlands, présenté comme le premier film d'horreur albanais. Une curiosité, donc, doublée d'un autre fait étonnant : le film est réalisé par un australien, Steven Kastrissios (qui est d'ailleurs venu présenter son film au public belge). Après visionnage, la vérité s'est imposée d'elle-même : Bloodlands est chiant à mourir... Déjà, en terme de scénario, tout tient sur un timbre poste, mais à la rigueur, ça n'est pas dramatique (le scénario d'Halloween aussi tenait sur un timbre poste, ce qui ne l'empêchait pas d'être génial). Le soucis, c'est que le réalisateur a tenté de dissimuler cette simplicité sous un apparat arty du plus mauvais effet. Alors certes, le film donne envie de venir en Albanie (les paysages sont superbes, c'est un fait), mais à côté de cela, il faut quand même se farcir des dizaines de plans fixes que l'on croirait issus d'une publicité touristique : des poules, des moutons, des nuages, des autochtones locaux, et ce pendant presque 1h10. Entre temps, Steven Kastrissios a malheureusement oublié de faire monter la tension de son film, ce qui rend les dix dernières minutes de son film inopérantes. Verdict, 1h10 de contemplatif et 10 minutes de scènes d'action, voici le programme du très inintéressant Bloodlands. Ah oui, sinon, c'est juste une bête histoire de vengeance. 2/10

Après cette visite naturaliste, nous avons pris l'avion pour la Corée avec Vanishing Time de Tae-Hwa Um. Et ce fut l'excellente surprise de cette journée ! Basée sur une bonne idée (l'histoire de deux ados amoureux, l'un se retrouvant coincé pendant 15 ans dans une dimension où le temps est suspendu), traitée avec beaucoup de sincérité et d'imagination par le réalisateur, le film ressemble au final beaucoup à une production Amblin de la grande époque. Humour, aventure, grand sentiments, instants dramatiques, tout est présent dans Vanishing Time, et tout marche suffisamment bien pour emporter le spectateur dans cette belle histoire. Reste ce défaut récurrent dans le cinéma coréen : les canons de productions obligent à faire des films dépassant les deux heures, alors même que les histoires ne s'y prêtent pas toujours. C'est le cas avec Vanishing Time qui, amputé d'une bonne demi-heure, aurait gagné en rythme et en fluidité. Mais malgré un début et une fin qui tirent en longueur, le film propose suffisamment de bons moments pour faire oublier ça. 6,5/10

On s'est finalement téléporté au Pays de Galle avec A dark song. Pour son premier film, Liam Gavin ne choisi pas la facilité puisqu'il s'attaque au huis-clot démoniaque. Le résultat aurait pu être dans la lignée de From a house on Willow street, sauf que le metteur en scène a eu la bonne idée d'éviter toutes les figures imposées du genre. On peut ainsi saluer ce parti-pris qui nous évite les insupportables jump-scare et autres effets faciles, et tente de poser une ambiance lourde et pesante. Gavin ne s'éloigne donc jamais de sa ligne directrice, reste focalisé sur les nombreux rituels réalisés dans la demeure, s'appuie sur ses deux bons comédiens et instaure un rythme lent et posé. Et ça aurait pu bien fonctionner si le film racontait quelque chose, ce qui n'est maheureusement pas le cas. Egalement scénariste, Gavin se perd entre rituels païens et croyances chrétiennes, et nous sert au final un beau préchi-précha pas très éloigné d'un message prosélite. Dommage que le fond ne suive pas, parce que la forme était jolie... 4/10

(webremix.info)


La crise au sein de la sélection de football en couverture des journaux camerounais (webremix.info)


Le Maroc à l'honneur du Festival de cinéma "Vues d'Afrique" à Montréal

Le Maroc sera à l'honneur de la 33e édition du Festival international de cinéma "Vues d'Afrique", qui présentera une centaine de films africains (webremix.info)


Le Maroc à l'honneur du Festival de cinéma "Vues d'Afrique" à Montréal

Le Maroc sera à l'honneur de la 33e édition du Festival international de cinéma "Vues d'Afrique", qui présentera une centaine de films africains (webremix.info)


Liens : Cinema Africain et Antillais

bobodiouf-tvles Bobodiouf

Regardez en ligne les episodes de la serie Les Bobodiouf


blackmovie-chblackmovie

festival de films des autres mondes
Initialement centré sur l'Afrique, blackmovie a changé de cap depuis 1999 : nouvelle direction, élargissement de la programmation aux cinématographies des trois continents d'Asie, d'Afrique et d'Amérique latine, spécialisation dans une approche par thématiques conçues autour de sujets de société ou de l'actualité, des cinémas populaires, des nouvelles cultures urbaines, d'un genre ou d'un réalisateur


afrocine-comAfrocine

Sur Afrocine.com, le cinéma noir est à l'honneur : nouveautés, rétrofiction... Mais aussi Blackcast (espace casting) : le fichier de comédiens de couleur (hommes & femmes).


caraibefilms-comCaraïbe Films

Caraïbes Films Compagnie - Christian LARA


cinemasdafrique-asso-frAssociation Cinémas d'Afrique

Tout sur l'association Cinémas d'Afrique, son Festival de cinéma, ses expositions, ses activités...


clapnoir-orgClap Noir

Le site du cinéma Africain


fespaco-bfFespaco

Le Festival Panafricain du Cinéma et de la Télévision de Ouagadougou (FESPACO) est la plus grande manifestation cinématographique du continent africain.


festivalcinemaafricano-orgFestival del cinema africano

Depuis 1991, à Milan, au mois de mars et pour une période de sept jours, a lieu la manifestation dénommée "Festival du Cinéma Africain". Depuis 2004, le Festival a pris le nom de Festival du Cinéma Africain, d'Asie et d'Amérique Latine, élargissant ainsi la sélection aux films provenant des trois continents. Des manifestations parallèles, ou immédiatement successives, sont prévues dans d'autres villes italiennes.


vuesdafrique-orgVues d'Afrique

Vues d'Afrique organise chaque année les ournées du cinéma Africain et Créole



Vous pouvez Soumettre un Lien dans cette catégorie