Lesotho : Photos

Discover every day Photographs of the various countries of Africa and the Caribbean

All the photos are from the photo sharing website flickr

Use the left menu to choose a country.




Ansel Inspired in Maseru, Lesotho

airport




Wildlife in Livingstone

Cheetah in Zambia




Transkei

Le Transkei (plus rarement Transkeï2) était un bantoustan situé dans les anciennes provinces du Cap et du Natal d'Afrique du Sud, aujourd'hui dans le Cap-Oriental. Premier bantoustan autonome en 1960, le Transkei fut un État indépendant non reconnu de 1976 à 1994 dans le cadre du régime d'apartheid. Il regroupait presque exclusivement des africains de l'ethnie et de locution xhosa (à 99 %).
Le nom Transkei est formé sur la base de l'hydronyme Kei (en référence au Grand Kei) auquel a été ajouté le préfixe latin trans- (signifiant au-delà, après). Transkei signifie donc territoire au-delà de la rivière Kei, par opposition au Ciskei.




Transkei

Le Transkei (plus rarement Transkeï2) était un bantoustan situé dans les anciennes provinces du Cap et du Natal d'Afrique du Sud, aujourd'hui dans le Cap-Oriental. Premier bantoustan autonome en 1960, le Transkei fut un État indépendant non reconnu de 1976 à 1994 dans le cadre du régime d'apartheid. Il regroupait presque exclusivement des africains de l'ethnie et de locution xhosa (à 99 %).
Le nom Transkei est formé sur la base de l'hydronyme Kei (en référence au Grand Kei) auquel a été ajouté le préfixe latin trans- (signifiant au-delà, après). Transkei signifie donc territoire au-delà de la rivière Kei, par opposition au Ciskei.




Transkei

Le Transkei (plus rarement Transkeï2) était un bantoustan situé dans les anciennes provinces du Cap et du Natal d'Afrique du Sud, aujourd'hui dans le Cap-Oriental. Premier bantoustan autonome en 1960, le Transkei fut un État indépendant non reconnu de 1976 à 1994 dans le cadre du régime d'apartheid. Il regroupait presque exclusivement des africains de l'ethnie et de locution xhosa (à 99 %).
Le nom Transkei est formé sur la base de l'hydronyme Kei (en référence au Grand Kei) auquel a été ajouté le préfixe latin trans- (signifiant au-delà, après). Transkei signifie donc territoire au-delà de la rivière Kei, par opposition au Ciskei.




Transkei

Le Transkei (plus rarement Transkeï2) était un bantoustan situé dans les anciennes provinces du Cap et du Natal d'Afrique du Sud, aujourd'hui dans le Cap-Oriental. Premier bantoustan autonome en 1960, le Transkei fut un État indépendant non reconnu de 1976 à 1994 dans le cadre du régime d'apartheid. Il regroupait presque exclusivement des africains de l'ethnie et de locution xhosa (à 99 %).
Le nom Transkei est formé sur la base de l'hydronyme Kei (en référence au Grand Kei) auquel a été ajouté le préfixe latin trans- (signifiant au-delà, après). Transkei signifie donc territoire au-delà de la rivière Kei, par opposition au Ciskei.




Transkei

Le Transkei (plus rarement Transkeï2) était un bantoustan situé dans les anciennes provinces du Cap et du Natal d'Afrique du Sud, aujourd'hui dans le Cap-Oriental. Premier bantoustan autonome en 1960, le Transkei fut un État indépendant non reconnu de 1976 à 1994 dans le cadre du régime d'apartheid. Il regroupait presque exclusivement des africains de l'ethnie et de locution xhosa (à 99 %).
Le nom Transkei est formé sur la base de l'hydronyme Kei (en référence au Grand Kei) auquel a été ajouté le préfixe latin trans- (signifiant au-delà, après). Transkei signifie donc territoire au-delà de la rivière Kei, par opposition au Ciskei.




Transkei

Le Transkei (plus rarement Transkeï2) était un bantoustan situé dans les anciennes provinces du Cap et du Natal d'Afrique du Sud, aujourd'hui dans le Cap-Oriental. Premier bantoustan autonome en 1960, le Transkei fut un État indépendant non reconnu de 1976 à 1994 dans le cadre du régime d'apartheid. Il regroupait presque exclusivement des africains de l'ethnie et de locution xhosa (à 99 %).
Le nom Transkei est formé sur la base de l'hydronyme Kei (en référence au Grand Kei) auquel a été ajouté le préfixe latin trans- (signifiant au-delà, après). Transkei signifie donc territoire au-delà de la rivière Kei, par opposition au Ciskei.




Transkei

Le Transkei (plus rarement Transkeï2) était un bantoustan situé dans les anciennes provinces du Cap et du Natal d'Afrique du Sud, aujourd'hui dans le Cap-Oriental. Premier bantoustan autonome en 1960, le Transkei fut un État indépendant non reconnu de 1976 à 1994 dans le cadre du régime d'apartheid. Il regroupait presque exclusivement des africains de l'ethnie et de locution xhosa (à 99 %).
Le nom Transkei est formé sur la base de l'hydronyme Kei (en référence au Grand Kei) auquel a été ajouté le préfixe latin trans- (signifiant au-delà, après). Transkei signifie donc territoire au-delà de la rivière Kei, par opposition au Ciskei.




Transkei

Le Transkei (plus rarement Transkeï2) était un bantoustan situé dans les anciennes provinces du Cap et du Natal d'Afrique du Sud, aujourd'hui dans le Cap-Oriental. Premier bantoustan autonome en 1960, le Transkei fut un État indépendant non reconnu de 1976 à 1994 dans le cadre du régime d'apartheid. Il regroupait presque exclusivement des africains de l'ethnie et de locution xhosa (à 99 %).
Le nom Transkei est formé sur la base de l'hydronyme Kei (en référence au Grand Kei) auquel a été ajouté le préfixe latin trans- (signifiant au-delà, après). Transkei signifie donc territoire au-delà de la rivière Kei, par opposition au Ciskei.




Transkei

Le Transkei (plus rarement Transkeï2) était un bantoustan situé dans les anciennes provinces du Cap et du Natal d'Afrique du Sud, aujourd'hui dans le Cap-Oriental. Premier bantoustan autonome en 1960, le Transkei fut un État indépendant non reconnu de 1976 à 1994 dans le cadre du régime d'apartheid. Il regroupait presque exclusivement des africains de l'ethnie et de locution xhosa (à 99 %).
Le nom Transkei est formé sur la base de l'hydronyme Kei (en référence au Grand Kei) auquel a été ajouté le préfixe latin trans- (signifiant au-delà, après). Transkei signifie donc territoire au-delà de la rivière Kei, par opposition au Ciskei.




Transkei

Le Transkei (plus rarement Transkeï2) était un bantoustan situé dans les anciennes provinces du Cap et du Natal d'Afrique du Sud, aujourd'hui dans le Cap-Oriental. Premier bantoustan autonome en 1960, le Transkei fut un État indépendant non reconnu de 1976 à 1994 dans le cadre du régime d'apartheid. Il regroupait presque exclusivement des africains de l'ethnie et de locution xhosa (à 99 %).
Le nom Transkei est formé sur la base de l'hydronyme Kei (en référence au Grand Kei) auquel a été ajouté le préfixe latin trans- (signifiant au-delà, après). Transkei signifie donc territoire au-delà de la rivière Kei, par opposition au Ciskei.




Transkei

Le Transkei (plus rarement Transkeï2) était un bantoustan situé dans les anciennes provinces du Cap et du Natal d'Afrique du Sud, aujourd'hui dans le Cap-Oriental. Premier bantoustan autonome en 1960, le Transkei fut un État indépendant non reconnu de 1976 à 1994 dans le cadre du régime d'apartheid. Il regroupait presque exclusivement des africains de l'ethnie et de locution xhosa (à 99 %).
Le nom Transkei est formé sur la base de l'hydronyme Kei (en référence au Grand Kei) auquel a été ajouté le préfixe latin trans- (signifiant au-delà, après). Transkei signifie donc territoire au-delà de la rivière Kei, par opposition au Ciskei.




Cape Town

L'Afrique du Sud2, en forme longue la République d'Afrique du Sud, est un pays situé à l'extrémité australe du continent africain. Sa capitale administrative est Pretoria. Il est frontalier au nord avec la Namibie, le Botswana et le Zimbabwe, et au nord-est avec le Mozambique et le Swaziland. Le Lesotho est pour sa part un État enclavé dans le territoire sud-africain.
L'Afrique du Sud compte 54 millions d’habitants à la moitié de l'année 20143 répartis en 80,2 % de Noirs, 8,8 % de métis, 8,4 % de Blancs et 2,5 % d'asiatiques (sous-continent Indien)3. Nation aux phénotypes très variés, l'Afrique du Sud est ainsi en Afrique le pays présentant la plus grande portion de populations dites colorées , blanches et indiennes. L'Afrique du Sud est souvent appelée nation arc-en-ciel , notion inventée par l'archevêque Desmond Tutu pour désigner la diversité de la nation sud-africaine et qui a remplacé le concept de société plurale employé précédemment par les théoriciens de l'apartheid (1948-1991).




Autruche

Capitale économique et touristique du petit Karoo, Oudtshoorn est ainsi un des plus importants centres d'élevage d'autruches au monde. Au début du XXe siècle, elle fournissait 85 % de ses plumes a l'industrie de la couture et du spectacle. Oudtshoorn est toujours le lieu de la plus grande concentration d'autruches au monde soit à peu près 200 000 oiseaux réparties sur 500 fermes.




Cape Town

L'Afrique du Sud2, en forme longue la République d'Afrique du Sud, est un pays situé à l'extrémité australe du continent africain. Sa capitale administrative est Pretoria. Il est frontalier au nord avec la Namibie, le Botswana et le Zimbabwe, et au nord-est avec le Mozambique et le Swaziland. Le Lesotho est pour sa part un État enclavé dans le territoire sud-africain.
L'Afrique du Sud compte 54 millions d’habitants à la moitié de l'année 20143 répartis en 80,2 % de Noirs, 8,8 % de métis, 8,4 % de Blancs et 2,5 % d'asiatiques (sous-continent Indien)3. Nation aux phénotypes très variés, l'Afrique du Sud est ainsi en Afrique le pays présentant la plus grande portion de populations dites colorées , blanches et indiennes. L'Afrique du Sud est souvent appelée nation arc-en-ciel , notion inventée par l'archevêque Desmond Tutu pour désigner la diversité de la nation sud-africaine et qui a remplacé le concept de société plurale employé précédemment par les théoriciens de l'apartheid (1948-1991).




Pretoria

Pretoria est une ville d'Afrique australe et la capitale administrative de l'Afrique du Sud. Elle fut également de 1860 à 1902 la capitale de la république sud-africaine du Transvaal, de 1902 à 1910




Cape Town

L'Afrique du Sud2, en forme longue la République d'Afrique du Sud, est un pays situé à l'extrémité australe du continent africain. Sa capitale administrative est Pretoria. Il est frontalier au nord avec la Namibie, le Botswana et le Zimbabwe, et au nord-est avec le Mozambique et le Swaziland. Le Lesotho est pour sa part un État enclavé dans le territoire sud-africain.
L'Afrique du Sud compte 54 millions d’habitants à la moitié de l'année 20143 répartis en 80,2 % de Noirs, 8,8 % de métis, 8,4 % de Blancs et 2,5 % d'asiatiques (sous-continent Indien)3. Nation aux phénotypes très variés, l'Afrique du Sud est ainsi en Afrique le pays présentant la plus grande portion de populations dites colorées , blanches et indiennes. L'Afrique du Sud est souvent appelée nation arc-en-ciel , notion inventée par l'archevêque Desmond Tutu pour désigner la diversité de la nation sud-africaine et qui a remplacé le concept de société plurale employé précédemment par les théoriciens de l'apartheid (1948-1991).




Autruche

Capitale économique et touristique du petit Karoo, Oudtshoorn est ainsi un des plus importants centres d'élevage d'autruches au monde. Au début du XXe siècle, elle fournissait 85 % de ses plumes a l'industrie de la couture et du spectacle. Oudtshoorn est toujours le lieu de la plus grande concentration d'autruches au monde soit à peu près 200 000 oiseaux réparties sur 500 fermes.




Cap Town

L'Afrique du Sud2, en forme longue la République d'Afrique du Sud, est un pays situé à l'extrémité australe du continent africain. Sa capitale administrative est Pretoria. Il est frontalier au nord avec la Namibie, le Botswana et le Zimbabwe, et au nord-est avec le Mozambique et le Swaziland. Le Lesotho est pour sa part un État enclavé dans le territoire sud-africain.
L'Afrique du Sud compte 54 millions d’habitants à la moitié de l'année 20143 répartis en 80,2 % de Noirs, 8,8 % de métis, 8,4 % de Blancs et 2,5 % d'asiatiques (sous-continent Indien)3. Nation aux phénotypes très variés, l'Afrique du Sud est ainsi en Afrique le pays présentant la plus grande portion de populations dites colorées , blanches et indiennes. L'Afrique du Sud est souvent appelée nation arc-en-ciel , notion inventée par l'archevêque Desmond Tutu pour désigner la diversité de la nation sud-africaine et qui a remplacé le concept de société plurale employé précédemment par les théoriciens de l'apartheid (1948-1991).





Images automaticaly loaded from flickr with tags : (lesotho)