Cameroun : Actualité

Actualité : Cameroun : Actualité

CHAN 2020 - Mussa Ballo, homme du match Mali - Zimbabwe

[Africa Top Sports] Dans un groupe A où beaucoup attendaient le pays organisation hôte du CHAN 2020, c'est plutôt le Mali qui a dicté sa loi. (AllAfrica)


CHAN 2021 - Mali 1 - 0 Zimbabwe, le Mali décroche la qualification !

[Africa Top Sports] Les Maliens se qualifient dans la joie après leur victoire face à la sélection du Zimbabwe au complexe sportif de Japoma,en conclusion du premier tour de la CHAN 2021! (AllAfrica)


CHAN 2020 - Mihayo - « Face au Niger, nous allons jouer à fond pour assurer notre qualification »

[Africa Top Sports] Mathématiquement, la qualification pour les quarts de finale du CHAN 2020 n'est pas encore acquise pour les Léopards de la RDC. (AllAfrica)


CHAN 2020/Burkina # Cameroun (0-0) - D'énormes regrets pour les Etalons !

[Sidwaya] Les Etalons locaux ont fait jeu égal (0-0), hier 24 janvier au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé, avec les Lions indomptables du Cameroun en match comptant pour la 3e journée dans le groupe A du CHAN. Le Burkina Faso qui avait impérativement besoin d'une victoire pour se qualifier pour les quarts de finales, est éliminé de la compétition. (AllAfrica)


Turquie - Vincent Aboubakar toujours aussi prolifique

[Africa Top Sports] Onzième but en championnat cette saison pour Vincent Aboubakar qui a permis à Besiktas de s'imposer ce dimanche contre Goztepe en marge de la 20e journée de Super Lig. (AllAfrica)


CHAN 2020 - Condamné à gagner, le Burkina Faso compte se donner à fond contre le Cameroun

[Africa Top Sports] Avec trois points pris après deux matchs, le Burkina Faso n'a pas le choix. Contre le Cameroun dans le groupe A du CHAN 2020, le pays des hommes intègres doit absolument gagner pour avoir une place en quarts de finale. (AllAfrica)


CHAN 2020 - Contre le Burkina, Martin Mpile veut se qualifier « sans trop de calculs »

[Africa Top Sports] Un match nul ce soir et le Cameroun se retrouvera en quart de finale du CHAN 2020. Organisateurs de la compétition, les Lions savent qu'ils le peuvent, vu qu'ils auront leurs supporters derrière eux. Pour Martin Mpile, pas de place pour les calculs. (AllAfrica)


CHAN 2020 - Henock Inonga Baka, le « Raphaël Varane » de la RD Congo

[Africa Top Sports] Elu « Homme du Match » qui a opposé la RD Congo au Congo Brazzaville dans le groupe B du CHAN 2020, Henock Inonga Baka a fait l'unanimité lors de cette rencontre qui constitue, pour lui, son premier grand match avec la sélection nationale. Et le défenseur du Darling Club Motema Pembe (DCMP) a bien envie de donner plus à son pays. (AllAfrica)


CHAN 2020 - Eliminé, le Zimbabwe ne compte pas « abandonner » face au Mali

[Africa Top Sports] Eliminé après deux défaites en deux matchs du CHAN 2020, le Zimbabwe jouera tout de même sa troisième rencontre ce dimanche contre le Mali. Et en dépit de leur situation, les Warriors ne comptent pas aborder ce match en victime résignée. (AllAfrica)


CHAN 2020 - Contre le Zimbabwe, le Mali ne veut pas tomber dans l'euphorie

[Africa Top Sports] Une victoire (contre le Burkina Faso) et un nul (contre le Cameroun), voila le bilan du Mali après ses deux matchs dans le groupe A du CHAN 2020. Avec 4 points, les Aigles n'ont besoin que d'un nul contre le Zimbabwe ce dimanche pour aller en quarts de finale. (AllAfrica)


CHAN 2020 / Groupe A - Dernier assaut pour une place en quart, le programme du jour

[Africa Top Sports] Sauf le Zimbabwe, qui est mathématiquement éliminé et qui ne peut plus se qualifier pour les quarts de finale du CHAN 2020 dans le groupe A, le Cameroun, le Mali et le Burkina Faso peuvent encore obtenir leur ticket pour le tour suivant ce dimanche. (AllAfrica)


CHAN 2020 - Après la CAN 2017, Jacques Zoua rêve d'un autre trophée avec le Cameroun

[Africa Top Sports] Vainqueur de la CAN 2017 avec le Cameroun, Jacques Zoua rêve de gagner un autre trophée avec son pays. Et ça tombe bien pour lui. L'ex-attaquant de Coton Sport de Garoua à la possibilité de remporter le CHAN 2020 avec les Lions indomptables A'. (AllAfrica)


CHAN 2020 / Namibie vs Tanzanie - Faridi Mussa élu homme du match

[Africa Top Sports] Auteur du seul but de la partie, le tanzanien Faridi Mussa a été élu homme du match. (AllAfrica)


Sud - Emmanuel Mve plébiscité

[Cameroon Tribune] Le bureau du Conseil régional a été élu hier au cours d'une session de plein droit supervisée par le gouverneur Félix Nguélé Nguélé. (AllAfrica)


Daniel Kalbassou - Un homme de terrain

[Cameroon Tribune] L'histoire retiendra que le tout premier président du Conseil régional de l'Extrême-Nord a pour nom Daniel Kalbassou. Il a été élu le 22 décembre 2020 au cours de la session de plein droit. C'est un homme aux multiples casquettes. (AllAfrica)


Cameroun - Burkina Faso - Un billet pour les quarts en jeu !

[CAF] Auteur d'u début prometteur au Championnat d'Afrique des Nations, CHAN Total 2020, le Cameroun est à un point de la qualification en quart de finale de la compétition. (AllAfrica)


CHAN Cameroun 2020 - Guinéens et Zambiens se quittent dos à dos (1-1)

[Aminata.com] Dans le cadre de la deuxième journée dans le groupe D de la sixième édition du Championnat d'Afrique des nations (CHAN), l'équipe nationale de football locale de Guinée a joué contre son homologue de la Zambie ce samedi 23 janvier 2021 au stade omnisports de Limbé au Cameroun. (AllAfrica)


CHAN 2020 - Samuel Eto'o motive encore les Lions A'

[Africa Top Sports] Samuel Eto'o est toujours derrière la sélection locale camerounaise au CHAN 2020. A la veille du match crucial contre le Burkina-Faso, l'ex capitaine des Lions Indomptables a joué son rôle de grand frère. (AllAfrica)


Liga Espagnole - Youssef En-Nesyri égale un record de Samuel Eto'o

[Africa Top Sports] .Les triplés riment désormais avec le nom de Youssef En-Nesyri. L'international marocain en est désormais un habitué et a encore fait parler de lui ce dimanche en Liga Espagnole. (AllAfrica)


Chan 2021 - Le Maroc en quarts de finale, le Cameroun, le Mali et la Rd Congo en attente

[Fratmat.info] Champions en titre, les Lions de l'Atlas du Maroc ont confirmé leur statut de favori en devenant les premiers qualifiés pour les quarts de finale de la compétition. Le Maroc a dominé, vendredi, le Rwanda ( ), lors de la deuxième journée du groupe C. La troisième journée contre l'Ouganda sera une formalité pour les coéquipiers de Yahya Jabrane qui totalisent six points en deux journées. (AllAfrica)


Chan Cameroun 2012 - La RDC arrache un nul inespéré face à la Libye

[Les Dépêches de Brazzaville] Il a fallu attendre la toute dernière minute du temps additionnel de la deuxième période pour que le milieu de terrain de V.Club, Amédée Masasi, optienne le but égalisateur et donner à la RDC une longueur d'avanbce du groupe D avec quatre points. (AllAfrica)


Mercato - Watford discute avec Rennes pour Léa-Siliki

[Africa Top Sports] Intéressé par l'Angleterre, James Léa-Siliki n'est pas certain de terminer la saison au Stade Rennais. (AllAfrica)


CAN U20 - Le Cameroun rappelle Etienne Eto'o le fils de Samuel!

[Africa Top Sports] Etienne Eto'o convoqué pour le stage préparatoire à la Coupe d'Afrique des Nations «Mauritanie» U20. (AllAfrica)


En RCA, les attaques sur la route reliant au Cameroun perturbent l'acheminement de l'aide humanitaire (ONU)

[UN News] Les Nations Unies ont condamné, mercredi, les attaques de groupes armés en République centrafricaine (RCA) sur la principale route d'approvisionnement humanitaire et commercial reliant la capitale Bangui au port le plus proche au Cameroun. (AllAfrica)


Le calvaire des réfugiés centrafricains au Cameroun

[DW] Des milliers de civils centrafricains fuyant les combats en RCA arrivent à Garoua-Boulaï, ville frontalière avec le Cameroun. (AllAfrica)


Electricité - Ces compteurs qui divisent

[Cameroon Tribune] Depuis quelques années, l'entreprise distributrice de l'énergie électrique a entrepris d'installer de nouveaux compteurs chez ses clients. Mais ce n'est pas toujours sans tension. (AllAfrica)


« Nous avons un centre dans chaque région »

[Cameroon Tribune] Les explications du commissaire de police divisionnaire Christian Ndoua Zie, chef de la division des transmissions à la DGSN. (AllAfrica)


Yaoundé-Bafia-Makenene - La gendarmerie aux radars

[Cameroon Tribune] Plusieurs automobilistes ont été interpellés sur cet axe le week-end dernier pour non-respect des limitations de vitesse. (AllAfrica)


Lutte contre l'insécurité - L'atout caméra

[Cameroon Tribune] Au moyen de plus 3 500 caméras connectées à travers le pays, 30 à 40 cas de vols et d'agressions sont traqués au quotidien par la DGSN grâce à la vidéosurveillance. (AllAfrica)


Les grands projets forestiers passés en revue

[Cameroon Tribune] Le ministre Jules Doret Ndongo a reçu mercredi en audience, l'ambassadeur Corinna Fricke. (AllAfrica)


Après la révolution du jasmin, la révolution du baobab au Cameroun ?

 L’incroyable renversement de situation en Tunisie, puis les soulèvements en Egypte : scénarios à perdre haleine qui conduisent à la défection de deux indétrônables dictateurs d’Afrique du Nord… L’espoir gagne les pays voisins, les peuples qui n’ont pas voix au chapitre depuis trop longtemps. Et plus au Sud ? Vers l’Afrique subsaharienne, où depuis tant d’années on parle de démocratures, de gouvernements – marionnettes du néocolonialisme, d’abus de pouvoir si énormes que l’on soupçonne Paul Biya d’avoir acheté l’équivalent du Château de la Loire en Suisse - vers le sud donc, que ressent-on ? Certains espèrent une contagion, que l’onde de choc se propage. Pas si vite.


Commémorer les émeutes de 2008

Le 23 février dernier, l’ambiance dans les grandes villes du Cameroun était un peu tendue : les forces armées étaient déployées dans les endroits stratégiques, les kiosques à journaux de désemplissaient pas de curieux qui venaient suivre les gros titres, inquiets. On pouvait lire, en Une du quotidien Mutations : « Manifestation publique, journée à haut risque au Cameroun Â»,  tandis que Le Journal du Cameroun titrait : « Le gouvernement invite au calme Â». En effet, les partis d’opposition (à leur tête Jean-Michel Nintcheu du Sdf et Anicet Ekane du Manidem) avaient lancé des appels à manifestations pour commémorer les émeutes de 2008. 
[Petit Rappel : en 2008, la crise économique frappe le Cameroun et le gouvernement impose une hausse significative des prix des carburants et de la plupart des produits de première nécessité. Les « Ã©meutes de la faim Â» éclatent dans les grandes villes, se terminant par une répression dure qui fait plus d’une centaine de morts.]
Ailleurs dans le monde, des camerounais expatriés invitent à suivre l’exemple des révolutions populaires d’Afrique du Nord. Le CODE (Collectif des associations démocratiques et patriotiques des Camerounais de la diaspora) diffuse le mot d’ordre : « Paul Biya dégage Â», tandis que la Cameroon Diaspora Connection diffuse sur le net un photomontage de mauvaise qualité sur fond de reggae qui suggère une « révolution du Baobab Â». (voir le clip). Le site d’informations Ici Cemac publie quant à lui les « 12 consignes pour le succès de la marche Â» et annonce que le 23 février 2011 sera le début de « la révolution pacifique du peuple camerounais Â».
A cette occasion, l’on se rend compte que le Cameroun bénéficie tout de même d’une certaine liberté d’expression : sur internet et dans la presse, il n’y a pas de tabous à mentionner les malversations du pouvoir en place et à haranguer les foules. Il y a, au « Mboa Â», un potentiel de subversion non négligeable … même si, il faut le rappeler, certains opposants ou journalistes engagés croupissent et meurent en prison !



Pétard mouillé

En tout cas, le 23 février, l’on retient un peu son souffle. A Douala, « la semaine des martyrs Â» rencontre quelques échos : des manifestants ont été dispersés, arrêtés, voire brutalisés par la police, selon plusieurs sources. La réaction immédiate des forces de l’ordre décourage les manifestants de poursuivre leur action et le meeting du 24 février est annulé. A Yaoundé, « la mayonnaise peine à prendre Â», comme le suggère le journal Le Pays. Il semble que la campagne rondement menée par le ministre de la Communication, Issa Tchiroma, porte ses fruits : il enjoint le peuple camerounais à rester sourd aux appels à manifestations, discréditant les arguments des opposants. Selon lui, la révolution a déjà eu lieu au Cameroun et il met en garde contre une identification trop rapide aux révolutions du Maghreb : « 
En Afrique du Nord, la situation n’était pas la même. Ce n’est que maintenant que le vent du changement souffle là-bas. Il y a vingt ans que nous avons conduit cette révolution. Il faut savoir lire l’évolution de l’humanité. Ce qui se passe là-bas s’est déjà passé chez nous», a martelé le ministre. Pour M. Tchiroma, «ces aventuriers» veulent condamner le Cameroun à «l’effort de Sisyphe, un éternel recommencement. Notre pays n’a jamais été autant crédible qu’aujourd’hui. Sa stabilité est confirmée par les institutions financières internationales. La paix au Cameroun est devenue une culture». (source : Mutations).
Voilà donc sur quoi repose la stabilité du Cameroun aujourd’hui : l’idée que la «  révolution Â» économique et la marche vers le progrès ont déjà eu lieu sous la houlette du pouvoir en place, et l’idée d’une paix à tout prix, profondément incarnée par la pérennité du président.

La Tunisie, passe encore, mais laissons Kadhafi en Libye !

Et en effet, il est finalement étonnant de constater à quel point les révolutions du Maghreb, qui exaltent pourtant une bonne partie de la planète, laissent froids la plupart des camerounais. Si l’exemple de la Tunisie était vu avec une certaine admiration mêlée de perplexité, la « contagion Â» à l’Egypte, puis à la Libye a provoqué de sérieuses remises en question : finalement, à l’instar de la Côte d’Ivoire, tout cela ne tiendrait-il pas d’une vaste opération fomentée par l’occident pour récupérer le pétrole libyen ? Et surtout, que deviendrait l’Afrique sans les investissements libyens ? En effet de nombreuses entreprises africaines ne doivent leur survie qu’à la prodigalité de Kadhafi, comme le rappelle un article de camer.be. Si Paul Biya n’a pas, comme Wade ou Alpha Condé, exprimé publiquement son soutien à Mouammar Kadhafi ; dans la rue, les Camerounais restent pragmatiques :  lorsque le pétrole est en jeu, les occidentaux ne sont jamais loin. La révolution a bon dos. Au Cameroun, la corde sensible du panafricanisme et le rejet de toute ingérence politique prend le pas sur l’idéal révolutionnaire. N’en déplaise à certains rêveurs, le vent de la révolution du jasmin n’est pas encore venu à bout du désert.



(decalageaucameroun.blogspot.com)