Libye : Actualité

Actualité : Libye : Actualité

L'impossible mission de Ghassan Salamé en Libye

Le médiateur de l'ONU pour la Libye a fini par renoncer à sa charge. Pour raisons médicales, officiellement. Mais le manque de bonne volonté des médiateurs pourrait avoir eu raison de sa patience. (JeuneAfrique.com)


Libye : l'inéluctable démission de Ghassan Salamé, (ex-)envoyé spécial de l'ONU

Après près de trois ans à son poste, l'émissaire des Nations unies en Libye, Ghassan Salamé, a annoncé sur son compte personnel Twitter sa démission pour des " raisons de santé ". (JeuneAfrique.com)


Libye : l'ex-membre des Amazones de Kadhafi toujours en sursis en France

La décision de la Cour nationale du droit d'asile (CNDA) française sur le cas de Zahra Mansour sera connue le 11 mars. (JeuneAfrique.com)


Libye - Abdulhadi Lahouij : " Il est temps que les Européens retirent leur reconnaissance au gouvernement de Sarraj "

Après l'échec de plusieurs initiatives diplomatiques, les positions des différentes parties libyennes paraissent moins compatibles que jamais. A l'occasion de son passage à Paris, le ministre libyen des Affaires étrangères du gouvernement de l'Est (pro-Haftar), Abdulhadi Lahouij, fait le point avec JA. (JeuneAfrique.com)


[Tribune] Le disque rayé de la " solution politique " en Libye

Alger, Addis-Abeba, Berlin, Paris... Depuis 2017, une dizaine de sommets se sont tenus pour tenter de mettre fin à la crise en Libye. Sans résultat, les rivalités entre médiateurs ayant (presque) éclipsé les dissensions entre les Libyens eux-mêmes. (JeuneAfrique.com)


Crise en Libye : reprise des négociations militaires à Genève

Ce mardi, les négociations de la Commission militaire mixte sur la Libye reprennent à Genève dans un contexte tendu. Seul un accord pour un cessez-le-feu stable garantira la tenue du sommet politique prévu le 26 février prochain. (JeuneAfrique.com)


Libye : survivre à Tripoli, sous la menace des combats

Depuis le lancement de l'offensive de Haftar il y a dix mois, la capitale est sous la menace d'un déluge de feu. Mais la vie continue, comme si de rien n'était... ou presque. (JeuneAfrique.com)


Malgré la résolution de l'ONU, les combats se poursuivent en Libye

Des combats ont opposé jeudi 13 février les deux camps rivaux au sud de Tripoli, faisant de nouvelles victimes civiles, malgré l'adoption la veille d'une résolution au Conseil de sécurité de l'ONU réclamant " un cessez-le-feu durable " en Libye. (JeuneAfrique.com)


[Édito] Libye : petits meurtres entre amis

Un rapport de l'ONU fait l'autopsie du meurtre de masse commis en juillet 2019 contre un centre pour migrants en Libye sans dévoiler l'identité des coupables. Aux yeux des spécialistes, ces précautions cachent un secret de polichinelle : les Émirats arabes unis et les avions vendus à Abou Dhabi par la France de Nicolas Sarkozy seraient responsables de ce massacre. (JeuneAfrique.com)


À Addis-Abeba, les Africains avancent à pas de tortue sur le dossier libyen

Ce devait être le sommet de la Libye. Mais le grand rendez-vous annuel des États-membres de l'Union africaine n'a pas permis d'unifier la voix de l'Afrique sur la crise libyenne. (JeuneAfrique.com)


Libye : l'aéroport de Tripoli à nouveau fermé, à la veille de la réunion d'Alger

L'aéroport de Tripoli a été fermé mercredi soir après des menaces des forces loyales au maréchal Khalifa Haftar, alors qu'Alger s'apprête à accueillir jeudi une réunion ministérielle des pays voisins de la Libye. (JeuneAfrique.com)


Libye : la conférence de Berlin débouche sur des déclarations d'intention

Plusieurs fois reportée depuis octobre, la conférence de Berlin sur la paix en Libye a finalement eu lieu ce dimanche 19 janvier. Alors que l'escalade militaire a pris une nouvelle ampleur ces dernières semaines, les résultats affichés paraissent maigres. (JeuneAfrique.com)


Libye : entre stratégie du chaos et spectre d'une nouvelle dictature, le pays de tous les dangers

En l'absence d'un accord politique, introuvable, entre belligérants, la solution militaire – et le chaos – continue de prévaloir. Tandis que la Turquie et la Russie s'imposent comme les nouveaux acteurs clés de la crise. (JeuneAfrique.com)


Algérie, Tchad, Niger, Tunisie... Le chaos libyen inquiète ses voisins africains

Crise humanitaire, déstabilisation des frontières, terrorisme... Les voisins de la Libye redoutent une internationalisation du conflit et veulent éviter que le pays ne devienne " une nouvelle Syrie ". (JeuneAfrique.com)


Sommet de Berlin sur la Libye : éviter une " deuxième Syrie "

Sous l'égide de l'ONU, le sommet de ce dimanche réunit les dirigeants des principaux pays impliqués dans le conflit, excepté la Tunisie, qui se donnent pour objectif de relancer le processus de paix, en faisant notamment respecter l'embargo sur les livraisons d'armes. (JeuneAfrique.com)


Libye - Jean-Claude Gakosso : " L'Afrique doit parler d'une seule voix "

À la veille de la conférence de Berlin sur la Libye, le ministre des Affaires étrangères du Congo-Brazzaville plaide pour une solution africaine au conflit. Une réunion consacrée à la crise libyenne se tiendra le 30 janvier prochain dans la capitale congolaise. (JeuneAfrique.com)


[Tribune] En Libye, l'heure est venue d'une pax africana

La paix en Afrique se fera avec les Africains, ou ne se fera pas. L'Europe doit le comprendre et accepter la main tendue l'Union africaine, à l'heure où la Turquie s'apprête à s'engager militairement en Libye. (JeuneAfrique.com)


La Libye, terrain d'affrontement pour Abdel Fattah al-Sissi et Recep Tayyip Erdogan

L'antagonisme entre le président turc Recep Tayyip Erdogan et son homologue égyptien Abdel Fattah al-Sissi n'est pas nouveau. Ces deux chefs d'État ne s'embarrassent même pas de préserver les apparences. (JeuneAfrique.com)


Libye : l'inquiétude prévaut après que le maréchal Haftar a quitté Moscou sans signer de cessez-le-feu

Le sommet de Moscou sur la Libye était censé aboutir à un accord cessez-le-feu entre Fayez al-Sarraj et Khalifa Haftar, pour entériner l'arrêt des combats obtenus par Moscou et Ankara depuis dimanche 12 janvier. Mais la diplomatie russe n'a pas su rapprocher les belligérants autour d'un texte. (JeuneAfrique.com)


Fragile cessez-le-feu en vigueur en Libye, après des mois de combats

Un cessez-le-feu à l'initiative d'Ankara et Moscou est entré en vigueur dimanche 12 janvier en Libye, pays ensanglanté par plus de neuf mois de combats aux portes de sa capitale, après un intense ballet diplomatique suscité par la crainte d'une internationalisation accrue du conflit. (JeuneAfrique.com)


Intervention de la Turquie en Libye : " Ankara et Moscou ont compris que leur intérêt commun est d'éclipser l'Occident "

Les députés turcs se sont prononcés jeudi pour autoriser l'envoi de militaires par Ankara en Libye pour y soutenir le gouvernement reconnu par l'ONU. Quelles sont les options pour Ankara ? Décryptage du spécialiste Jalel Harchaoui. (JeuneAfrique.com)


[Tribune] Recep Tayyip Erdogan place la Tunisie face au risque du chaos libyen

La volonté du président turc d'impliquer la Tunisie dans le chaos libyen a suscité l'hostilité et l'indignation de l'opinion publique. Le pays n'a aucun intérêt à déroger à la neutralité qui caractérise sa diplomatie et n'a pas les moyens de gérer un conflit de plus, a fortiori quand il est exogène. (JeuneAfrique.com)


Visite à Tunis du président turc Recep Tayyip Erdogan pour parvenir à un cessez-le-feu en Libye

Recep Tayyip Erdogan et son homologue tunisien Kaïs Saïed se sont entretenus sur la question libyenne mercredi, lors d'une visite surprise du dirigeant turc à Tunis. (JeuneAfrique.com)


Avec la Déclaration de Tunis pour la paix en Libye, Kaïs Saïed se pose en réconciliateur 

Le président tunisien a lancé une initiative de dialogue entre tribus libyennes en vue d'oeuvrer à la réconciliation chez son voisin, toujours en proie à de violents affrontements. Kaïs Saïed promet de rester à égale distance de ses interlocuteurs et de s'appuyer sur la légitimité populaire, mais en a-t-il les moyens ? (JeuneAfrique.com)


Libye : l'émir du Qatar milite pour une implication plus active de l'UA dans la résolution du conflit

Le Qatar fait du lobbying pour que l'Union africaine (UA) prenne une part plus active à la résolution du conflit libyen et se dit prêt à financer ses initiatives. (JeuneAfrique.com)


[Infographie] Libye : la guerre des drones

Depuis l'offensive sur Tripoli, en avril, de l'Armée nationale libyenne (ALN), dirigée par le maréchal Haftar, la Libye est le théâtre d'un déploiement massif de drones de combat. (JeuneAfrique.com)


Libye : les forces du maréchal Haftar annoncent avoir arraisonné un cargo turc

Les forces du maréchal Khalifa Haftar ont annoncé samedi soir avoir arraisonné un cargo turc battant pavillon de la Grenade, au large de l'est de la Libye, pour le fouiller. (JeuneAfrique.com)


Libye : Ghassan Salamé joue les démineurs

L'envoyé spécial des Nations unies en Libye a récemment déclaré qu'il était à la recherche d'un " minimum de consensus " entre les acteurs internationaux du conflit avant de réunir les parties libyennes. (JeuneAfrique.com)


Libye : Fathi Bashagha, l'homme qui défie le maréchal Haftar

Depuis sa nomination au poste de ministre de l'Intérieur il y a un an, Fathi Bashagha incarne la résistance de Tripoli face au maréchal de Benghazi. (JeuneAfrique.com)


Libye : la demande d'asile d'une ex-membre des Amazones de Kadhafi bientôt réexaminée en France

Le 5 mai 2018, l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA) avait rejeté la demande d'asile de la Libyenne Zahra Mansour. (JeuneAfrique.com)


Sadat, une société turque de conseil militaire, reviendra-t-elle en Libye?

[RFI] Le Parlement turc débat ce jeudi 2 janvier d'une motion autorisant le déploiement de soldats en Libye. Le président Recep Tayyip Erdogan, qui avait signé fin novembre un accord militaire avec le Premier ministre libyen Fayez el-Sarraj, compte ainsi renforcer son soutien au gouvernement de Tripoli face à l'offensive du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est libyen. Une nom revient pour ce faire : Sadat. (AllAfrica)