Ile de la Réunion : Actualité

Actualité : Ile de la Réunion : Actualité

15 emplois menacés par la tentative de créer un nouveau monopole à La Réunion

Lors de la conférence de presse comme du propriétaire de Run Market et d'Intermarché, LM Distribution a annoncé un projet de champignonnière destinée à compenser l'absence de production locale. Or, cette production locale existe déjà depuis 1997 pour l'endive ce qui permet à l'île d'être autosuffisante dans ce domaine, et 2015 pour les champignons, où 80 % de la consommation est couverte par Endives Réunion, sans que cette société ait bénéficié d'aides publiques. Les 20 % manquant sont le marché représenté (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Intermarché désormais bien implanté à La Réunion

Un groupe réunionnais partenaire d'un groupe de « producteurs-commerçants » classé 4e industriel agroalimentaire en France remplace la filiale d'un acteur français de la grande distribution en difficulté : ce changement est devenu effectif depuis 2 mois et les lignes commencent à bouger selon Make Distribution et son partenaire Intermarché. Les 4 hypermarchés Run Market s'appuient sur un leader de la grande distribution qui dit avoir réussi sa transition vers les futurs modes de consommation, ce qui (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Rapport de la délégation sénatoriale aux outre-mer sur la « Différenciation territoriale »

Le rapport de la Délégation sénatoriale aux outre-mer analyse le « statu quo » réunionnais en matière institutionnelle. Dans un rapport appelant à une remise à plat des relations entre la France et les anciennes colonies intégrées à la République, cette analyse permet de constater que La Réunion a perdu près de 40 ans à cause d'une campagne de désinformation sur le projet proposé par le PCR : donner aux Réunionnais la possibilité de gérer eux-mêmes leurs affaires. Résultat : 40 ans (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Rapport de la délégation sénatoriale aux outre-mer sur la « Différenciation territoriale »

Dans un communiqué publié sous le titre « Différenciation territoriale outre-mer : la contribution de la Délégation sénatoriale aux outre-mer au débat institutionnel », la Délégation annonce la publication d'un rapport résultants de plusieurs semaines d'échanges avec les présidents des collectivités territoriales concernées et fait part de « plusieurs contributions et propositions pour dépasser la logique binaire actuelle des articles 73 et 74 de la Constitution ». Et de souligner que « l'ensemble des échanges (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Législatives partielles dans la 2e circonscription de La Réunion

Le PCR présente son analyse du scrutin de dimanche qui a vu la candidate PLR qu'il soutient, Karine Lebon, obtenir d'emblée la majorité des suffrages exprimés. Un second tour aura lieu dimanche prochain car le taux de participation n'était pas suffisant pour valider l'élection au premier tour. Le Parti communiste réunionnais appelle à amplifier la mobilisation pour que dimanche, le second tour voit la confirmation de la victoire du scrutin de ce 20 (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Lettre du Mouvement réunionnais pour la Paix au Secrétaire général de l'ONU

Le 21 septembre a été décrété « Journée internationale de la paix » par l'Organisation des Nations Unies. Le thème de cette année a pour titre : « Façonner la paix ensemble ». Le Mouvement réunionnais pour la Paix est né lors d'une action de solidarité avec les peuples palestiniens et chagossiens. Il a placé parmi ses revendications l'océan Indien zone de Paix. Le 5 septembre dernier, il a écrit au Secrétaire général des Nations Unies ainsi qu'au Secrétaire général de la Commission de l'Océan Indien (COI), pour (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Embarquements impossibles faute de résultats de test de dépistage COVID-19 rendus en moins de 72 heures

De nombreux Réunionnais candidats au retour dans leur pays subissent les conséquences de la pénurie de moyens pour les tests de dépistage et ne peuvent pas embarquer dans le vol prévu ce qui entraîne des conséquences dramatiques. Cette situation découle d'une politique mise en œuvre à La Réunion et dans d'autres pays ayant le statut de « département d'outre-mer » : l'intégration et l'assimilation à la France avec pour effet le non-développement du pays et le chômage de masse qui en découle, l'exil d'une bonne (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Hommage d'ATR-FNAUT à Bruny Payet

Mardi lors de la cérémonie d'adieu à Bruny Payet, l'association ATR-FNAUT a été invitée à prendre la parole pour rendre hommage à son président-fondateur. ATR-FNAUT rappelle que la lutte pour une alternative au projet de route en mer entre La Possession et Saint-Denis a été un des derniers combats menés par Bruny Payet. Un combat qui trouve ses origines au moment de la construction de la première route du littoral en pied de (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Bruny Payet : cérémonie d'adieu

Hier s'est tenue la cérémonie d'adieu à Bruny Payet, ancien dirigeant du PCR et de la CGTR décédé le dimanche 13 septembre à l'âge de 98 ans. Les hommages ont salué une vie militante exemplaire qui a permis aux Réunionnais d'obtenir d'importantes avancées comme l'égalité sociale.

- A la Une (Temoignages.RE)


Hommage à Bruny Payet

Bruny Payet nous a quittés ce dimanche 13 septembre à l'âge de 98 ans. Son siècle de vie a été marqué par un engagement militant dès le plus jeune âge lorsqu'il s'engagea dans la France Libre à 20 ans. De retour au pays, il consacra toute son énergie à la lutte contre les injustices, fidèle à un idéal auquel il n'a jamais renoncé : construire un monde libéré du capitalisme et des crises ainsi que des inégalités qu'il provoque. Membre fondateur du PCR et de sa direction politique, Bruny Payet fut aussi durant 14 (...)

- A la Une / , (Temoignages.RE)


Conséquences de décisions stratégiques

Reprise de la quasi-totalité des liaisons terrestres à Madagascar, grande marche citoyenne à Maurice, reprise du trafic aérien international aux Comores et déjà 2.000 touristes accueillis aux Seychelles depuis la réouverture des frontières : les pays de notre région se sont habitués à vivre sans le virus ou reprennent leurs activités car le gros de l'épidémie est passé. C'est pourquoi Mayotte, en raison de l'insécurité, et La Réunion, à cause de la crise sanitaire sont manifestement deux exceptions avec un (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


« L'économie productive est moins représentée qu'en moyenne nationale », souligne une étude de l'INSEE

Une étude de l'INSEE apporte des éléments confirmant l'analyse de déséquilibres profonds à La Réunion, sur les plans social et territorial. Le sous-développement de l'économie productive est mis en évidence par une situation de « sous représentation » tandis que l'INSEE note une « surreprésentation de l'emploi dans l'administration publique ». Le Nord concentre une part importante de ces emplois publics. Cela signifie que la région du pays la plus dynamique en termes d'emploi est aussi celle qui bénéficie le (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Alors que les autorités ont sacrifié la culture et le sport au nom de la lutte contre la COVID

La culture et le sport sont sinistrés par des décisions de fermeture qui ne concernent pas les écoles et les centres commerciaux. Combien de nouvelles contaminations à cause d'une transmission lors d'un passage dans un hypermarché fréquenté ? Quels sont les effets de l'absence du masque obligatoire dans les cours de récréation ? Pourquoi donc des lieux aussi susceptibles d'être des foyers de transmission peuvent-ils mener une activité quasi-normale alors que circule un virus mortel (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Au moment où il est question de réduire la durée d'isolement des porteurs de la COVID-19

Une modélisation de l'épidémie de COVID-19 à La Réunion aurait été réalisée par l'Institut Pasteur, elle fixe le pic de l'épidémie à décembre. Si cette prévision se vérifie, des milliers de nouveaux cas seront à prévoir dont un nombre indéterminé de formes graves nécessitant des soins en réanimation.

- A la Une (Temoignages.RE)


Le Parti communiste réunionnais lance un nouvel appel à la responsabilité et au rassemblement

Le Parti communiste réunionnais demande à Paris un changement de méthode pour que la part du Plan de relance destinée à La Réunion soit utilisée en fonction des priorités des Réunionnais. Le PCR rappelle que la Conférence territoriale élargie aux forces vives peut être le cadre d'élaboration d'un plan global soutenu par les crédits des plans de relance de l'État et de l'Union européenne.

- A la Une (Temoignages.RE)


Le ministre de la Santé remet en cause la quarantaine de 2 semaines imposée aux personnes positives à la COVID-19

Alors que la France atteint de nouveau de niveau de contamination record, le gouvernement veut réduire voire supprimer la quarantaine imposée aux personnes dépistées positives à la COVID-19, et à celles qui ont été en contact avec elles. Ceci montre bien que la priorité du gouvernement est de faire tourner l'économie et de permettre aux gens de voyager, en s'appuyant sur la stratégie du masque obligatoire, source de profits pour la grande distribution. La santé de la population n'est donc clairement pas (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


« Isoler jusqu'à quand ? Après, ce n'est pas le virus qui va poser un problème, c'est l'économie, c'est la capacité de circuler », affirme l'ARS Réunion

« Isoler jusqu'à quand ? Après, ce n'est pas le virus qui va poser un problème, c'est l'économie, c'est la capacité de circuler, c'est la base même de l'économie, c'est la base même de la vie. », telle est la réponse surprenante d'un médecin responsable de la lutte épidémiologique à La Réunion suite à un reportage montrant que la fermeture de l'aéroport de Nouvelle-Calédonie et la quarantaine imposée aux rapatriés a permis d'y éviter la circulation du virus : pas besoin de masque en Nouvelle-Calédonie. Ceci confirme (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Le projet pharaonique de Didier Robert privera-t-il l'économie réunionnaise d'une partie « France Relance » ?

10 ans après l'annonce du projet et 7 ans après la pose de la première pierre du chantier, le gouvernement confirme sa volonté de donner encore de l'argent public pour financer la construction de la seconde partie de la route en mer dite « NRL », alors que ce projet n'est pas nouveau et encore moins une contribution à la transition écologique. Or, non seulement cette ponction des fonds du Plan de relance destinés à La Réunion privera l'économie réunionnaise d'une manne importante, mais en plus aucune (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Succès de la Journée de l'alternance

Hier en pleine épidémie, plusieurs milliers de jeunes se sont pliés à un dispositif sanitaire contraignant pour participer à la Journée de l'alternance. Manifestation organisée par la Maison pour l'Emploi Nord, avec le soutien de la CINOR, elle vise à faire se rencontrer des jeunes à la recherche d'un travail et des employeurs. Parmi ces jeunes, beaucoup ont déjà au moins la licence voire plusieurs années d'expérience en France, mais sont prêts à repartir en CAP/BEP ou en Bac en alternance afin de (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Indice de la nette aggravation de la situation sanitaire en France

En France, des passagers voulant se rendre à La Réunion ont attendu plus de 3 jours le résultat à leur test de dépistage, sésame indispensable pour embarquer. L'aggravation de la crise sanitaire en France rend plus long les délais, et les Réunionnais ne sont pas prioritaires. En conséquence, 200 personnes étaient bloquées à Orly hier. Pour le moment, aucun test de dépistage n'est demandé à un passager voulant se rendre en France. Mais si la situation sanitaire de La Réunion continuait à se dégrader, une (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Rentrée universitaire à La Réunion : 5 % d'étudiants en plus et 50 % de places en moins dans les salles de cours

A La Réunion, en raison de la peur du coronavirus, la France n'a plus la cote comme lieu de poursuite d'étude. En conséquence, l'Université de La Réunion comptera 1500 étudiants supplémentaires mais devra diviser par deux la capacité d'accueil des salles de cours pour respecter le Protocole sanitaire expérimenté par les étudiants réunionnais quelques semaines avant la rentrée universitaire en France. Il n'y aura donc pas de place pour tout le monde alors que les jeunes bacheliers n'ont pas acquis au lycée (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


A 200 kilomètres de La Réunion, la population peut s'exprimer massivement dans la rue pour demander des comptes à son gouvernement

Similaire sur de nombreux points à La Réunion au point d'être qualifiée d'île sœur, Maurice a vu se dérouler sur son territoire une manifestation d'une ampleur sans précédent depuis 40 ans pour de nombreux observateurs. Un tel mouvement de protestation contre la politique du gouvernement est inenvisageable à La Réunion, sans doute jusqu'à ce que les gouvernements occidentaux autorisent la diffusion d'un vaccin garantissant d'importants profits à leurs industries pharmaceutiques. Or, seuls de tels mouvements (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Nouvelle-Calédonie et coronavirus : fermeture envisagée de l'aéroport jusqu'en 2021 aux vols internationaux et quarantaine maintenue

« Il faut garder ce dispositif de quatorzaine tant que la métropole ne se sera pas remise de cette crise. Nous n'avons pas d'autre solution. Nous devons privilégier le principe de précaution » : tels sont les propos du président du Congrès de Nouvelle-Calédonie rapportés dans le journal « Actu.nc ». Roch Wamytan rappelle que dans son pays, le principe de précaution s'applique sur la base d'une « conscience collective du passé » commune aux Kanak. « En tant que Kanak, j'ai réagi comme nous tous en fonction (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


La Réunion en « autarcie » pour les soins de derniers recours : pas plus de 95 lits disponibles

Responsable de l'entrée du coronavirus à La Réunion, le gouvernement français doit agir faute de quoi le développement de l'épidémie dans notre territoire pourrait conduire à la pénurie des lits de réanimation, ce qui voudrait dire le passage à une médecine de guerre : décider qui aura le droit d'être soigné et donc désigner les Réunionnais qui seront abandonnés à la mort. 6e pays le plus riche du monde, la France n'a-t-elle pas les moyens d'envoyer des hôpitaux de campagne à La Réunion pour soigner les cas (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Quand un projet réunionnais stoppé par Didier Robert n'est pas perdu pour tout le monde...

FrenchBee est désormais totalement opérationnelle avec une flotte uniquement composée de l'avion idéal pour la « continuité territoriale », l'Airbus A350-900, et un modèle low-cost diminuant le coût de production. Dans un monde du transport aérien bouleversé par la crise COVID, French Bee annonce donc des jours difficiles pour ses concurrents. Or, tous les bénéfices et emplois créés par French Bee auraient dû revenir à La Réunion. Mais quand Didier Robert était président d'Air Austral et de la Région (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Tunnel de désinfection, test obligatoire à l'arrivée et quarantaine pour les 233 rapatriés arrivés de France à Madagascar le 16 août

Depuis la fermeture de ses aéroports au trafic international, Madagascar a accueilli le 16 août dernier son premier vol de rapatriement en provenance de la France. 40 passagers ont d'emblée été refusés à l'embarquement car ils n'ont pas réalisé le bon test. Les 233 passagers arrivés à Ivato ont ensuite dû passer dans un tunnel de désinfection avant d'être tous soumis à un test de dépistage et placés en quarantaine dans l'attente du résultat du test. Ces mesures relèvent du principe de précaution, car les (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


95 lits de réanimation pour traiter toutes les pathologies nécessitant ces soins de dernier recours

95 lits de réanimation, c'est la capacité totale de prise en charge du Centre hospitalier universitaire de La Réunion sur ses sites Nord (CHU Bellepierre à Saint-Denis) et Sud (CHU Terre-Sainte à Saint-Pierre). Avec ces 95 lits, La Réunion doit être capable d'accueillir les cas graves de coronavirus, et aussi tous les patients ayant une pathologie nécessitant des soins en réanimation. Il est urgent d'anticiper dès maintenant des moyens supplémentaires afin d'augmenter la capacité de ce service de soins (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Deux reportages surprenants dans le contexte sanitaire actuel

Depuis samedi, les rassemblements festifs ou culturels de plus de 10 personnes sont interdits sur la voie publique. Mais cette disposition n'interdit pas les réunions de famille ou les soirées privées. Dans ces conditions, faute de contrôle possible des autorités, il incombe à tous les participants de respecter un protocole permettant d'éviter les contaminations. Cela exclut donc les embrassades. Or, deux reportages diffusés à des heures de grande écoute amènent à (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


En cas d'aggravation de la situation sanitaire de l'Ile-de-France...

La faille du protocole sanitaire remplaçant la quarantaine par un seul test obligatoire à réaliser en France avant de se rendre à La Réunion a été dévoilée hier au grand jour par la Directrice de l'ARS. Sur la base des chiffres qu'elle a communiqués lors de la conférence de presse tenue hier en préfecture, il s'avère qu'en moyenne, 33 passagers sur 10.000 sont porteurs de la COVID-19 à leur arrivée à La Réunion. Ces personnes ont pourtant été testées négative au coronavirus 72 heures avant leur vol. Or, moins (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Manque de tests face à l'arrivée quotidienne de plus de 1000 cas importés potentiels

La Réunion manque de capacité pour tester tous les passagers arrivant dans l'île alors qu'ils proviennent d'un pays touché par une seconde vague de contamination au coronavirus. Maintenant que les décisions de l'État ont abouti à la circulation autochtone du virus, il incombe de mettre tous les moyens disponibles dans la recherche de nouveaux cas dans la population réunionnaise. En attendant que l'État et la Région achètent des automates de test pour augmenter la capacité de traitement, la France doit (...)

- A la Une (Temoignages.RE)


Incroyable pari fait sur le dos de la santé des Réunionnais depuis la fin de la quarantaine

Hier, les 42 nouveaux cas de COVID-19 annoncés pour La Réunion ont constitué un record. Ils découlent de la première vague de contamination liée à la fin de la quarantaine. Cette quarantaine a été remplacée par des mesures reposant sur le civisme. Mais le civisme atteint ses limites quand La Réunion ne dispose pas des capacités pour faire respecter le protocole sanitaire décidé par les autorités. En conséquence, près de 1000 personnes par jour en moyenne présentant le risque d'importer le virus à La (...)

- A la Une (Temoignages.RE)