Economie

Actualité : Economie

L'Union africaine des télécommunications et Ericsson signent un protocole d'accord pour accélérer la croissance des TIC en Afrique

– Le partenariat positionne l'Afrique dans l'économie de la connaissance grâce à l'accès au haut débit et à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) – Le partenariat vise à promouvoir la coordination et l'harmonisation mondiales et régionales de l'utilisation du spectre afin de réduire le coût des technologies en augmentant les économies d'échelle et en maximisant l'accessibilité financière pour tous les utilisateurs en Afrique – Un protocole d'accord pour soutenir la (...) - 06. Juin 2020 / 29. Politiques africaines (webremix.info)


Déconfinement en Afrique du Sud: levée du couvre-feu et réouverture des commerces

Le gouvernement a décidé, à partir de ce lundi d’assouplir encore un peu plus ses mesures de confinement. Le pays passe en niveau 3 d’alerte sanitaire, pour permettre à une économie à bout de souffle de se relancer. Malgré la progression de l’épidémie, des mesures comme la levée du couvre-feu, ou la réouverture de la plupart des commerces sont désormais appliquées. (webremix.info)


Livre: Pourquoi le dé-confinement ?

C’est la question essentielle à laquelle « Le Dé-condinement », l'essai de Hugues SEUMO tente de trouver des éléments de réponse. De manière précise, on peut se demander si les milliers de jeunes qui quittent leurs pays respectifs en Afrique dans le but de rechercher de meilleures conditions de vie réussissent-ils en lisant ce livre.

En réalité, c’est l’histoire d'Elombo le héros du livre. C'est un jeune homme du Cameroun, un héros peu ordinaire qui perd tout, ou presque. Il est sans emploi très bien renseigné sur les réseaux sociaux mais, qui décide de partir de son Cameroun natal pour l'aventure en Europe. Pour lui, le Cameroun est une prison. Quand il franchit la frontière nigériane, il lance un «ouff» de soulagement. Pour lui, il se dé-confine. C'est-à- dire qu'il quitte enfin la prison de 475 442 km2 pour tenter une aventure à l'étranger.

Nous sommes en 2020 où le vent de la pandémie du Covid-19 souffle dur sur le monde entier, l’Afrique,le Cameroun.Elombo se décide en tant que couturier de confectionner les masques de protection qu'il vend afin de se constituer une économie nécessaire pour son voyage. Il parvient tout de même à réunir le nécessaire pour "Prendre la route".

Tout au long de ce voyage vers "l'eldorado européen", le héros principal de cet essai a vu des êtres humains, attirés par l'appât du gain, maltraiter d’autres êtres humains.

A Agadès, au Niger, les passeurs les embarquaient comme du bétail dans le pick-up. Les passeurs ont accroché des piquets de bois sur les flancs du véhicule et ils ont demandé aux plus grands de s’asseoir sur les garde-boue, le piquet entre les jambes qui restent à l’extérieur. Si quelqu’un tombe, le chauffeur ne s’arrête pas. Il roule à vive allure en plein désert. Si le piquet se casse, tu tombes et le chauffeur ne s’arrête pas.

"Si quelqu’un meurt pendant le trajet, on s’arrête et on l’enterre dans le sable". "On nous a donné dix litres d’eau pour une étape trajet qui peut durer trois jours comme trois mois. Sur notre chemin, nous avons croisé un groupe de migrant à pieds. Des Touarègues avaient volé leur voiture. Ils erraient là en plein désert. Ils sont sûrement morts" raconte Elombo dans cet essai.

La route maritime entre le Maroc et l’Espagne n’est pas nouvelle. Traditionnellement utilisée par les Marocains, l’instabilité dans les pays d’Afrique centrale a poussé des milliers de Subsahariens à s’aventurer sur la même voie. Bien que les femmes soient minoritaires, leur parcours est plus difficile. « Elles sont exposées à de nombreux viols, aux vols, au kidnapping et à la traite des êtres humains ». L'auteur de cet essai y a séjourné dans le cadre de la collecte des informations.

Elombo, le héros, raconte les années qu’il a vécues au Maroc comme « esclave ». Homme noire, sans papiers et catholique dans un pays musulman qui méprise les migrants subsahariens,il a vite compris que les possibilités de construire un avenir au Maroc étaient très limitées.Il ne l'avait jamais envisagé

A Tanger, il a payé 1000 euros pour traverser les 14 km de mer qui séparent l’Afrique de l’Europe. « Avant de monter à bord du bateau, il faut traverser la forêt, où les migrants sont agressés, lâche-t-il. Puis il a été secouru après dix heures de perdition en mer. « Un bateau de pêche espagnol nous a indiqué la route », dit-il.

Les naufrages se multiplient en Méditerranée et les victimes sont de plus en plus nombreuses. À chaque drame, une infime partie des corps sont repêchés. D’autres resteront en mer ou s’échoueront sur les côtes méditerranéennes, notamment au Maroc, où migrants régularisés et activistes se battent pour leur offrir une sépulture.

Le plus souvent, il faut attendre que les courants ramènent les corps vers les côtes pour les retrouver, obligeant les pays de la Méditerranée à les prendre en charge. Les migrants voyagent rarement avec des documents sur eux. L'Europe ne disposant pour l’instant d'aucun système centralisé d’identification, chaque pays s’organise à son niveau.

Au Maroc, dans les cimetières, des quartiers chrétiens sont bondés des sépultures qui ne portent que des numéros. Ce sont des migrants rejetés par la mer.

L'auteur de l'essai le Dé-confinement met en évidence une situation de crise sociale que plusieurs Etats occidentaux abordent avec beaucoup de désintéressement.

Pour lui, les Européens doivent être conscients qu’ils sont eux-mêmes à l’origine du flux migratoire exponentiel dans leur continent. Il ne sert à rien d’apporter du soutien à des dictateurs du Sud par exemple.

Ce d’autant plus vrai que dans la plus part des cas, certains dirigeants du Sud, soutenus par certains pays Européens, règnent en véritable maître, appauvrissent leur peuple et les démunis sont obligés de quitter leur pays soit parce qu’ils ont faim ou encore pourchassés pour leurs idées et leur conviction politique.

« Le Dé-confinement » remet au devant de la scène la problématique de l'immigration et de l'emploi. La recherche des droits et libertés de chaque citoyen

L’auteur ne propose pas un remède-miracle face au phénomène de l'immigration clandestine. A chacun d’assumer ses décisions

Hugues SEUMO, le Déconfinement, Mai 2020, EDkBooks

Disponible en librairie et sur ce lien

Détails sur le produit
Broché : 102 pages
Editeur : EDkBooks, Germany (7 mai 2020)
Langue : Français
ISBN-13 : 979-8644062720
ASIN : B088B3R4FH
Dimensions : 12,7 x 0,7 x 20,3 cm

(webremix.info)


Le point sur la spoliation économique du Sahara Occidental

Lorsque l'on parle de la colonisation à nos contemporains, ils se disent que c'est du passé. L'Algérie n'est plus française (et, en vérité, elle ne le fut jamais) depuis les accords d'Evian en 1962 et le Congo n'est plus belge (et, en vérité, il ne le fut jamais) depuis le 30 juin 1960. Pourtant, il subsiste en Afrique un territoire considéré par les Nations Unies comme non-autonome, c'est-à-dire dont les populations ne s'administrent pas (...) - Economie (webremix.info)


Francis Meston, Directeur Atos Afrique, Moyen Orient : « Une bonne utilisation de l'identité numérique permet un impact allant jusqu'à 6 % sur le PIB »

Fraudes en matière d'allocations sociales en faveur des plus démunis, explosion du phénomène de salariés fantômes dans la fonction publique… Autant de crimes financiers et économiques qui minent l'économie de plusieurs pays africains. Pour y remédier, Atos propose sa plateforme modulaire MOSIP, qui promet des solutions globales d'identité numérique. Francis Meston, Directeur Atos Afrique, Moyen Orient, Turquie, nous livre les enjeux. CIO Mag : Quelle est l'approche d'Atos en matière d'identité numérique (...) - 05. Mai 2020 / 43. Portrait/Entretien (webremix.info)


Covid-19 : la transformation numérique accélérera-t-elle la croissance du continent ?

Les services numériques participent désormais à la réalisation des objectifs de développement : des télécoms au télétravail, en passant par les services financiers et l'e-santé. Comment alors des opérateurs de premier ordre supportent-ils cette économie, « nouvelle » sur le continent, agissent directement sur les leviers de croissance et font bouger les lignes ? Retour sur le weblive co-organisé le 6 mai par La Tribune Afrique et l'agence 35° Nord sur la thématique du numérique comme solution contre la (...) - 05. Mai 2020 / 03. Economie numérique (webremix.info)


Processus d'urbanisation : des cités-Etats à la ville globale

Le mouvement d'urbanisation du monde, entamé dès le Néolithique, se transforme en lame de fond avec la révolution industrielle : la ville devient alors le levier d'une restructuration des rapports sociaux. / Afrique, Asie, Économie, Histoire, Industrie, Société, Urbanisme, Ville - (...) / Afrique , Asie , Économie , Histoire , Industrie , Société , Urbanisme , Ville - 2010/04 (webremix.info)


Covid-19 : La CEA prévoit un ralentissement du secteur des TIC et télécoms

L'autre victime de la pandémie liée au Coronavirus sur le continent africain sera le secteur des TIC et des télécommunications. Selon la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (Cea), les entreprises spécialisées dans les technologies et les TIC enregistreront également un ralentissement et une baisse de leurs revenus en raison du COVID-19. Dans son rapport intitulé ‘‘Le Covid 19 en Afrique : Sauver des vies et l'économie'' publié le 17 avril 2020, l'institution fait le constat que les (...) - 04. Avril 2020 / 03. Economie numérique (webremix.info)


Les conséquences de la pandémie de Covid-19 sur l'industrie minière

(Article extrait de la Revue Or & Argent). Jusqu'en mi-mars 2020, les sociétés du secteur s'étaient plutôt faites très discrètes sur les risques potentiels de contraction de leurs activités. Les affaires ont semblé se poursuivre comme d'habitude avec quelques précautions sanitaires de bases supplémentaires seulement. ? Buffalo Coal s'est par exemple limité à des mesures de sécurité et une hygiène accrues en Afrique du Sud sans arrêt des (...) - Economie (webremix.info)


En faillite, OneWeb sollicite un prêt financier dont SoftBank est leader

Le fournisseur de connectivité Internet OneWeb, présent dans certains marchés d'Afrique, a déposé une demande d'emprunt financier devant la justice américaine le 10 avril dernier. La société qui a déclaré la faillite en mars 2020 veut mobiliser une somme comprise entre 75 et 300 millions de dollars pour continuer à fonctionner tout en essayant de vendre ses actifs de spectres. La holding japonaise SoftBank Corp – qui a déjà investi 2 milliards de dollars dans OneWeb et qui annonce une perte financière (...) - 04. Avril 2020 / 03. Economie numérique (webremix.info)


Moratoire sur la dette des pays Africains: sur le continent, les avis sont partagés

Alors que le FMI confirme que l'Afrique sera bien en récession cette année, les grands créanciers ont fait un geste : ils gèlent le service de la dette pour un groupe de 76 pays, dont quarante pays africains, ce qui va leur permettre de consacrer leurs ressources budgétaires à soutenir leur économie. Un moratoire donc, qui ne signifie pas une annulation. Sur le continent, la décision est saluée mais suscite aussi des réserves et des déceptions. (webremix.info)


La Chine veut accroître sa coopération avec le Kenya dans le développement de l'économie numérique

La Chine, le principal partenaire commercial du Kenya, veut renforcer la coopération avec le pays d'Afrique de l'Est dans le secteur des technologies de l'information et de la communication. Guo Ce, le conseiller économique et commercial de l'ambassade de Chine au Kenya, l'a souligné lors du Symposium Chine-Kenya, tenu le 24 octobre dernier à Nairobi. Au cours de cet évènement, auquel ont pris part de nombreux regroupements économiques et professionnels chinois, Zhao Hui (photo), la secrétaire (...) - 10. Octobre 2019 / 03. Economie numérique (webremix.info)


Orange ouvre son deuxième Digital Center à Dakar

L'événement a réuni des experts et autres acteurs des télécommunications et de l'écosystème du numérique, des étudiants et élèves aussi .Orange Digital Center a été ouvert jeudi 24 octobre 2019. L'infrastructure est entièrement dédiée au numérique. Après la Tunisie, le Sénégal accueille le deuxième Orange Digital Center d'Afrique et du Moyen-Orient. L'inauguration a eu lieu en présence du Directeur Général de la Sonatel Sékou Dramé, de Mor Ndiaye Mbaye Directeur du cabinet du Ministre de l'Economie Numérique, des (...) - 10. Octobre 2019 / 73. Innovation/Entreprenariat (webremix.info)


Orange Digital Center : Deuxieme lancement effectué à Dakar

Orange a inauguré hier, jeudi 24 octobre, son nouveau concept de lieu « Orange Digital Center » entièrement dédié au numérique. Après la Tunisie, le Sénégal accueille le deuxième Orange Digital Center d'Afrique et du Moyen-Orient. C'était en présence du Directeur Général de la Sonatel M. Sékou Dramé, du Directeur du cabinet du Ministre de l'Economie Numérique Professionnelle et de l'Artisanat et de Mme Christine Albanel, Directrice RSE. Orange confirme son ambition d'inclusion digitale pour tous en inaugurant (...) - 10. Octobre 2019 / 73. Innovation/Entreprenariat (webremix.info)


Orange confirme son ambition d'inclusion digitale pour tous et inaugure son deuxième Orange Digital Center à Dakar

Orange inaugure ce jour à Dakar au Sénégal son nouveau concept de lieu entièrement dédié à l'innovation, « Orange Digital Center », en présence de Mme Ndèye Tické Ndiaye Diop, Ministre de l'Economie Numérique et des Télécommunications, de M. Dame Diop, Ministre de l'Emploi, de la Formation Professionnelle et de l'Artisanat, de M. Alioune Ndiaye, Directeur Général d'Orange Afrique et Moyen-Orient, de Mme Christine Albanel, Directrice RSE, Diversité, partenariats et Solidarité et Présidente déléguée de la (...) - 10. Octobre 2019 / 73. Innovation/Entreprenariat (webremix.info)


Inclusion digitale : Le deuxième ‘'Orange Digital Center'' d'Afrique et du Moyen-Orient ouvre ses portes à Dakar

Après la Tunisie, le Sénégal accueille le deuxième ‘'Orange Digital Center'' d'Afrique et du Moyen-Orient. Il s'agit, d'un nouveau concept, tiers-lieu solidaire entièrement dédié au développement du numérique et à l'innovation, conçu et réalisé par Orange qui a ouvert ses portes à Dakar. La cérémonie officielle d'inauguration a eu lieu, ce jeudi 24 octobre 2019, en présence du Directeur de cabinet de Mme le ministre de l'Economie numérique et des Télécommunications, Mor Ndiaye Mbaye, de la directrice Rse, (...) - 10. Octobre 2019 / 73. Innovation/Entreprenariat (webremix.info)


Mara Group ouvre une usine de fabrication de smartphones en Afrique du Sud, après le Rwanda

Quelques mois après la mise en fonction de l'usine du Rwanda, c'est au tour de l'Afrique du Sud d'accueillir une unité de fabrication de smartphones de l'entreprise Mara Group. L'infrastructure située dans la zone économique spéciale Dube TradePort de Durban, dans la province du KwaZulu-Natal, a été inaugurée le 17 octobre 2019 par le président de la République Cyril Ramaphosa. Fruit d'un investissement de près de 1,5 milliard de rands, l'usine devrait contribuer à la création de plus de 1 500 emplois (...) - 10. Octobre 2019 / 03. Economie numérique (webremix.info)


Le Rwanda, bon élève en matière de santé en Afrique

Suite de notre série sur le modèle rwandais pris en exemple par certains pays africains. Après l'économie, la rédaction se penche sur le secteur de la santé. Selon les indicateurs, ce secteur est prospère au Rwanda. (webremix.info)


Ibrahima N. Eddine Diagne : “La digitalisation, un levier de création d'emplois en Afrique”

Le digital est un secteur très vaste, un secteur dans lequel diverses compétences interagissent. C'est pourquoi le patron de Gainde 2000 a la conviction que la digitalisation peut créer beaucoup d'emplois dans le continent africain. Gainde 2000 est concepteur de plusieurs solutions informatiques utilisées par différents gouvernements. Cette entreprise qui a remporté l'United Nations Public Service Awards en 2012 et reçu deux certifications ISO est dirigée par Ibrahima Nour Eddine Diagne. Ce (...) - 10. Octobre 2019 / 03. Economie numérique (webremix.info)


IPT PowerTech Group mobilise 115 millions $ auprès de 4 institutions internationales pour renforcer son activité en Guinée et au Liban

IPT PowerTech Group, une société libanaise spécialisée dans la gestion et l'exploitation de tours télécoms pour des opérateurs de réseaux mobiles en Afrique et au Moyen-Orient, obtiendra un prêt syndiqué d'un montant global de 115 millions $ auprès de quatre institutions financières internationales. La ligne de crédit la plus importante (60 millions $) sera apportée par la Banque européenne d'investissement (BEI). La DEG, l'institution allemande de financement du développement, accordera un prêt de 25 (...) - 10. Octobre 2019 / 03. Economie numérique (webremix.info)


Le Rwanda se lance dans la production de smartphones 100% « Made in Africa »

Pour la première fois, des téléphones intelligents fabriqués dans des usines au Rwanda vont être commercialisés par l'entreprise Mara Group. Le pays espère ainsi devenir un véritable pôle technologique en Afrique dans les domaines des télécoms et de la high-tech. Avec une population estimée à 1,4 milliard d'individus à l'horizon 2021 et un continent qui mettra en circulation d'ici à deux ans un milliard de smartphones environ, l'Afrique est en passe de devenir une place de marché incontournable pour toutes (...) - 10. Octobre 2019 / 03. Economie numérique (webremix.info)


Transsaharienne : l'Algérie ouvre la voie

L'achèvement d'un tronçon stratégique dans les gorges de la Chiffa donne un coup d'accélérateur décisif au projet – né il y a plus de cinquante ans – de route reliant Alger et Lagos. (JeuneAfrique.com)


Tunisie : le Covid-19 va-t-il ébranler la domination de Castel (SFBT) dans sa forteresse ?

La Société de fabrication des boissons de Tunisie sortait d'une bonne année 2019 et 2020 s'annonçait positive. Mais la crise sanitaire a rebattu les cartes. Si le leader de la bière et des boissons gazeuses dans le pays n'est pas en danger, la prudence prédomine. (JeuneAfrique.com)


RDC : les nominations très politiques de Félix Tshisekedi à la tête des entreprises publiques

Fruits de tractations entre le parti de l'ancien président Joseph Kabila et la présidence, la vague de nominations. (JeuneAfrique.com)


Mozambique : passe d'armes autour de la présence française dans les méga-projets gaziers

Mis en cause pour leur implication dans les projets gaziers - en raison de l'impact climatique et des inquiétudes sur la transparence financière -, la diplomatie française, Total, le Crédit agricole et la Société générale ripostent. (JeuneAfrique.com)


Infrastructure : Niger-Bénin, le pipeline de la croissance [5/8]

Cet oléoduc de près de 2 000 kilomètres, qui va doper la capacité d'exportation pétrolière nigérienne, devrait permettre aux deux pays de connaître un développement socio-économique considérable. Cinquième opus de la sélection JA des projets majeurs de BTP de l'Afrique francophone. (JeuneAfrique.com)


Mali - Mamadou Sinsy Coulibaly : " Le Mali a besoin d'une meilleure gouvernance économique "

Lutte contre la corruption, crise sécuritaire et relance de l'économie... Le patron des patrons maliens n'hésite pas à dire ce qu'il pense, quitte à fâcher. (JeuneAfrique.com)


Comment le fret aérien est venu au secours des mangues ivoiriennes

La crise du coronavirus a mis sur le devant la scène le cargo aérien, qui reste habituellement dans l'ombre. Exemple avec l'exportation des mangues de Côte d'Ivoire vers l'Europe. (JeuneAfrique.com)


Construction : quand le suisse Sika se rêve en " champion " au Maroc

Le spécialiste de la chimie de la construction a lancé dans le royaume une offensive d'envergure en rachetant Sodap Maroc. Ses positions couvrent l'ensemble du pays, portant un rude coup à la concurrence. (JeuneAfrique.com)


Stratégie, partenariats, tech : à Abidjan, Decathlon veut passer à la vitesse supérieure

Toujours discrète sur ses chiffres, l'enseigne d'articles de sport accélère en Côte d'Ivoire et vise pas moins de dix implantations, rien qu'à Abidjan, d'ici à 2025. (JeuneAfrique.com)


Salariés, privilèges, réseau… : Royal Air Maroc se prépare au grand chambardement

La relance de la RAM dépendra de l'appui financier du gouvernement, mais ce dernier exigera des contreparties quant aux effectifs et aux charges de fonctionnement de la compagnie. En attendant, la campagne de dépistage de ses salariés vient de démarrer. (JeuneAfrique.com)