Djibouti : Actualité

Actualité : Djibouti : Actualité

Une manifestation contre le clientélisme dans l'emploi dégénère

[RFI] Une manifestation a dégénéré lundi 14 mai à Djibouti. Des jeunes ont affronté la police dans la localité de Tadjourah après les résultats d'un concours de recrutement pour des emplois. Les échauffourées ont fait deux blessés. Environ 80 personnes ont été arrêtées avant d'être pour la plupart relâchées. (AllAfrica)


Kenya et Djibouti tissent une étroite coopération économique

[RFI] Ismaïl Omar Guelleh conclut trois jours de voyage officiel au Kenya. Le président Djiboutien a rencontré son homologue Uhuru Kenyatta. Les deux pays ont signé mercredi 9 mai quatre accords, sur le commerce, la coopération, les investissements et les exemptions de visa. Un partenariat que les deux Etats veulent solides entre deux économies en croissance et dans une zone de forte insécurité. (AllAfrica)


Coopération militaire - Un exercice conjoint de soldats français et djiboutiens

[Les Dépêches de Brazzaville] L'opération que vient de mener le 5e régiment interarmes d'outre-mer (5e Riaom) des forces françaises stationnées à Djibouti (FFDj) entre dans le cadre d'un partenariat, a-t-on appris. (AllAfrica)


Ramadan et Diabète : Entretien avec…Dr Houssein Mohamed Madar

Dr Houssein Mohamed Madar est un médecin spécialisé en endocrinologie diabétologie et maladies métaboliques.  Il officie actuellement en tant que spécialiste dans sa discipline au service d’endocrinologie au sein de l’Hôpital Général Peltier. Dr Madar, en plus d’être endocrinologue, détient une spécialité en obésité et diabétologie de l’Université de Sherbrooke (Québec). Il poursuit dans cette même Université de Sherbrooke un doctorat en recherche clinique et s’intéresse à la prévention et gestion des maladies cardiométaboliques.Dans cet entretien, il nous dévoile les éléments essentiels à savoir sur la prévention et la gestion du diabète. « Le diabète reste une maladie qui ne se guérit pas mais qui se soigne très bien »  Pouvez-vous nous parler succinctement de cette maladie qu’est le diabète ? Le diabète est une maladie chronique qui se caractérise par un excès du sucre dans le sang de façon permanente.  Cette dernière peut résulter d’un défaut au niveau de la sécrétion d’insuline c’est le diabète de type 1, ou d’un défaut au niveau de l’action de l’insuline sur les cellules cibles tels que les muscles c’est le diabète de type 2 qui est le fréquent. Quels sont les signes annonciateurs de diabète ? En général, le diabète se manifeste […] (lanationdj.com)


Le visiteur de la semaine : « L’écriture est ma passion » Abdillahi Aouled

Originaire d’Ali Sabieh et diplômé de la faculté de Lettres de Strasbourg, Abdillahi Aouled est l’un des plus fidèles collaborateurs de notre journal. Son premier article y est publié en 1984. Diplomate de carrière, notre collaborateur de longue date nous a rendu visite dans les locaux de notre  Rédaction. Nous en avons profité de l’occasion pour lui poser quelques questions. La Nation :-Vous êtes le seul diplomate djiboutien qui se pique d’écrire.  Pourquoi écrivez-vous, en fait ?  Abdillahi Aouled : – C’est une vieille histoire. L’écriture est ma passion . Quand j’étais élève au Lycée d’Etat, mon prof de français dirigeait le journal du lycée. Mme Aubry, c’est son nom, m’a demandé de participer à la rédaction du bulletin. J’ai accepté. Et ce bulletin  s’était révélé  un excellent terrain d’entrainement pour l’expression écrite. Peu de temps après, j’ai publié mon premier article dans La Nation. Depuis, ça continue.   En vérité, c’est Mme Aubry qui m’a vraiment donné le goût de l’écriture.  Cette amoureuse de la langue de Molière m’a transmis un peu de  son amour. Un jour, je compte lui rendre hommage, à ma façon. Dans vos écrits, vous avez abordé beaucoup de questions, parfois importantes mais jamais la diplomatie […] (lanationdj.com)


Le plan de développement régional expliqué aux assajogs

Le conseil régional d’Ali-Sabieh a abrité lundi dernier un atelier sur le plan de développement régional pour la période 2018-2022. Les stratégies de développement ambitieuses, inscrites dans ce plan, ont été élaborées par les membres de cette instance de la décentralisation avec l’appui technique du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Outre des élus locaux, des responsables des services déconcentrés de l’Etat, des leaders du tissu associatif, des femmes actives de la société civile et d’autres assajogs aux divers statuts ont pris part aux échanges de ces assises autour des meilleures conditions d’un développement durable de leur région. En plus d’un expert national en développement et du président du conseil régional, cet atelier a été animé par la coordinatrice-résidente du système des nations unies et représentante du PNUD à Djibouti, Barbara Manzi et du chargé du programme du PNUD, Harbi Omar Chirdon. Et ce, à l’invitation du conseil régional. Après avoir consulté largement les documents détaillant les tenants et aboutissants de ce plan de développement de la région d’Ali-Sabieh et écouté le plaidoyer de l’expert djiboutien, les participants de l’atelier ont discuté des voies et moyens de sa mise en œuvre. Ils ont également suggéré  de les inscrire […] (lanationdj.com)


Faits Divers

Une triste histoire de suicide Il y a quelques jours, un homme, âgé d’une cinquantaine d’années, est retrouvé pendu dans un local situé non loin du port. Le défunt était un ancien gardien. Il venait de perdre son emploi et  avait pour habitude d’aller discuter  chaque soir avec ses anciens camarades. Et comme de coutume, après de longues heures de discussion, son ami lui a demandé de le remplacer, car ce dernier est fatigué et désirait rentrer chez lui. Et sans hésitation, le quinquagénaire lui propose ses services. Quelques heures plus tard, l’homme est retrouvé pendu dans un local… Noyade à la Siesta Un homme âgé d’une quarantaine d’années, après une dure journée de travail se rend à la plage de la siesta pour se relaxer et se baigner. Soudeur journalier, il est retrouvé par des passants et des badauds en train de se noyer. Après avoir reçu les premiers secours, l’homme sera transporté à l’hôpital. Trop tard, puisqu’il succombera quelques heures après. Voleur un jour, voleur toujours Agé d’une trentaine d’années, un jeune homme est connu dans le milieu des pickpockets pour revendre tous types d’objets volés. Il avait auparavant l’habitude de vendre les butins de ces larcins  au […] (lanationdj.com)


Région d’Ali-Sabieh : Les partenaires des projets de développement local sur le terrain de leurs investissements

Une forte délégation des bailleurs de fonds et de partenaires  au développement local se sont rendus dimanche dernier dans la région d’Ali-Sabieh en vue de visiter les sites qui ont profité de leurs investissements financiers. Celle-ci était composée de la coordinatrice-résidente  du système des Nations Unies et représentante du PNUD, Barbara Manzi, de l’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique, Larry André, de son homologue du Japon, Koji Yonetani, du chargé d’affaires de l’Union Européenne, Patrick Geysen, et du représentant du Haut Commissariat pour les Réfugiés (HCR), Abdoulaye Barry. Les visiteurs de marque ont fait leur première halte à Hamboukta. Une zone rurale qui est peuplée des familles agropastorales et située au bord de la RN1 à moins d’une dizaine de kilomètres du chef-lieu, la ville d’Aska. Sur place, ils étaient accueillis par le préfet-adjoint, Mohamed Houmed Abass, du président du conseil régional, Omar Ahmed Waïs, du directeur régional du ministère de l’agriculture, Abdi Bouh Amir, et des responsables d’agences locales des Nations Unies comme le PAM et la FAO. A Hamboukta, ils ont fait une immersion dans un champ d’1hectare cultivé et appartenant à des femmes du secteur. Sachant qu’auparavant le terrain aménagé et équipé d’infrastructures d’eau comme une puissante motopompe et […] (lanationdj.com)


Post-Scriptum : Trop, c’est trop !

C’est un petit Etat  qui,  depuis 70 ans,  tue des civils non armés, occupe des territoires et colonise des populations en les spoliant de leur terre. Il foule au pied les lois, les conventions et les résolutions internationales.  Et ne respecte aucun accord. Il dicte à certaines grandes puissances la politique à adopter vis-à-vis de ses actes criminels en ayant toujours leur soutien inconditionnel, sinon tacite, du moins leur silence complice. Vous l’avez reconnu certainement, il s’agit bien sûr d’Israël. Depuis longtemps, l’Etat sioniste martyrise le peuple palestinien qui, sans défense, défend héroïquement sa terre. Un peuple qui affronte stoiquement la puissance de feu de l’ennemi et parfois avec des moyens rudimentaires comme des lance-pierres et autres projectiles artisanaux. Pas plus tard que lundi dernier, à l’occasion de l’ouverture controversée de l’ambassade américaine à Jérusalem, plus d’une soixantaine de palestiniens sont tombés sous les balles de l’armée de l’Etat sioniste.  D’intifada à intifada, d’un soulèvement à l’autre, les palestiniens dépourvus de leur droit légitime,   affrontent l’occupant et les bombardements israéliens qui font chaque fois des milliers de victimes sans défense. Comme toujours  après chaque boucherie, la ligue arabe dans une énième réunion,  dénoncera ce qui se passe sur les territoires […] (lanationdj.com)


Agriculture & Décentralisation : Anticiper les situations de crise

A l’initiative du ministère délégué chargé de la décentralisation( MDCD), la thématique de la résilience était à l’ordre du jour d’une réunion de concertation entre ce département et le ministère de l’Agriculture. La réunion s’est tenue dans la salle de conférence du MDCD. Co-présidée par le ministre délégué chargé de la décentralisation, Hamadou Mohamed Aramis, et son collègue de l’agriculture, Mohamed Ahmed Awaleh, cette première rencontre avait un triple objectif. Il s’agit de prendre connaissance des activités programmées dans les différents projets en cours et à venir, en déclinant les thèmes et zones géographiques des interventions, de réfléchir sur l’amélioration de l’efficacité de ces interventions dans les régions intérieures du pays en les coordonnant davantage, et la responsabilisation des services décentralisés du Ministère, mieux outillés et équipés pour intervenir en situation d’urgence telles que des pannes des forages ou de l’approvisionnement d’urgence en eau vers les populations. Dans son discours d’ouverture de la séance,  M. Hamadou Mohamed Aramis a tout d’abord remercié son collègue de l’agriculture et ses collaborateurs d’avoir répondu à son invitation. Il a rappelé l’importance du ministère de l’agriculture dont les actions sont résolument tournées vers le développement des régions et qui représentent tous les socles pour […] (lanationdj.com)


Parlement : Une visite pédagogique pour les élèves à besoins spéciaux

Sur invitation du président de l’Assemblée nationale,  Mohamed Ali Houmed, une journée porte ouverte a été organisé  mardi 15 mai dernier au sein de l’hémicycle parlementaire. Les visiteurs étaient des élèves à besoins spéciaux, issus du centre de protection de l’enfant. Ces jeunes étaient accompagnés  de la responsable du CPE, de trois enseignants, de la directrice de l’enseignement public du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFOP), Loula Ali Elabeh. Lors de cette visite pédagogique, les élèves qui étaient au nombre de 21 ont eu l’honneur de rencontrer le président du Parlement avec lequel ils ont eu des échanges autour de différents thèmes. M. Mohamed Ali Houmed a encouragé les élèves à ne pas abandonner l’école. « Même si beaucoup de chose reste à accomplir, nous avons fait un grand pas dans l’amélioration, l’insertion et l’intégration de ses élèves dans la vie scolaire et la société », a-t-il affirmé en substance. Les élèves ont également partagé leurs expériences  avec le président de l’Assemblée nationale et les députés présents sur les lieux. Par ailleurs, les élèves ont visité les différentes salles des commissions permanentes, l’hémicycle, la salle multimédia, et la bibliothèque parlementaire. Enfin, les élèves à besoins spéciaux, […] (lanationdj.com)


Le point avec …Hasna Maki Formatrice et responsable de la filière communication du CASAF

«Lancée au mois de juin de l’année dernière, cette formation en audiovisuel que nous venons de terminer, a réellement débuté le 16 octobre 2017. Elle comprenait plusieurs volets, à savoir la vidéo, le postproduction, la sonorisation et le montage du son. Les jeunes filles ont non seulement maitrisé les technique de prise mais elles sont capables de rendre les images vidéo exploitables. La deuxième composante de la formation portait sur la photographie et le montage des photos prises. Ainsi, les jeunes filles formées ont appris à respecter les normes et le principe de base dans la prise de vue de la photo. Que ce soit au niveau de la lumière ou de la qualité de l’image professionnelle qui est évidement différente de celle relevant de l’amateurisme. S’agissant de la sonorisation et du montage du son, les apprenantes du CASAF sont capables de câbler un matériel de son afin d’avoir une sonorisation agréable pour les différentes cérémonies ou mettre en relation un public et des personnes qui souhaitent passer un message à travers cet outil pour dialoguer lors des conférences par exemple». Propos recueillis par Zouhour Abdillahi  (lanationdj.com)


Balbala Formation et Integration socioprofessionnelle des filles vulnérables : Le CASAF, l’école de la seconde chance

La salle de conférence du Centre d’Action Sociale et de l’Autonomisation des Femmes (CASAF), sis à Balbala, a abrité lundi 14 mai dernier une cérémonie de remise de certificat de fin de stage au profit d’une cinquantaine de jeunes filles issues de différentes filières d’apprentissage  de ce centre. Placé sous la tutelle du ministère de la Femme et de la Famille, le CASAF a pour mission de former les jeunes filles issues des milieux les plus défavorisés. Une cinquantaine de jeunes filles suivent des cours sur les techniques de base des métiers de la cuisine, de la couture et de la coiffure. Des activités auxquelles s’est ajoute depuis juin 2017 un studio école où une trentaine de jeunes filles suivent des cours sur la photographie, les fonctionnalités de la camera vidéo, l’arrangement des sons, les jeux de lumières ainsi que les techniques de la conception rédactionnelle, dispensés par des professionnels djiboutiens de la communication à savoir Hasna Maki, Amin Mahamoud Ahmed alias  “Flash Amin’’  et Moustapha Mohamed Ali, “Moustache’’. Les jeunes apprenantes de cette dernière filière viennent justement de boucler leur formation de 8 mois. Le ministère de la femme et de la famille a organisé, dans la salle de […] (lanationdj.com)


Air Seychelles transporte les athlètes seychellois à Djibouti pour les jeux de la CJSOI

[Seychelles News Agency] Air Seychelles a opéré un vol charter spécial mercredi pour emmener une délégation seychelloise à Djibouti pour la 11ème édition des jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l'océan Indien (CJSOI). (AllAfrica)


Port de Doraleh, DP Wold met en garde la concurrence

[RFI] Pas de résolution en vue dans le conflit entre l'opérateur portuaire de Dubaï, DP World, et le gouvernement djiboutien. Le 22 février, le pays a rompu unilatéralement son contrat avec le géant émirati. (AllAfrica)


Le pays s'oppose fermement aux menaces et contre-vérités diffusées par DP World

[35°N] Suite aux communiqués produits par DP World concernant les installations portuaires de Doraleh, l'État de Djibouti entend apporter les précisions suivantes. (AllAfrica)


Contrôle du port de Doraleh - Le gouvernement djiboutien tente de rassurer

[RFI] A Djibouti, le port de Doraleh veut poursuivre son développement et les Français pourraient y prendre part. Le 22 février, le pays avait cassé son contrat avec le géant émirati DP World qui gérait une partie de cette infrastructure cruciale dans la région, dont la capacité s'élève à 1,5 million de conteneurs par an. Cette décision unilatérale avait pris tout le monde de cours et inquiété les Etat (AllAfrica)


Google Duo, des appels vidéo gratuits en toute simplicité !

Une nouvelle application incontournable pour les amateurs d’appels gratuits ! Ça vient de sortir, ça s’appelle Google Duo, c’est hyper-simple et ça cartonne déjà ! (djibnet.com)


WhatsApp Web

Avec WhatsApp Web, communiquez et restez en contact avec vos proches directement à partir du navigateur de votre ordinateur. (djibnet.com)


KakaoTalk Messenger

Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir sur KakaoTalk, une solution intéressante à mettre dans votre liste pour envoyer des messages et passer des appels gratuits. Disponible sur iOS, Android et PC. (djibnet.com)


Line et KakaoTalk: Au paradis des fans du Japon, de la Corée… et des stickers

Les fans de culture japonaise vont sur Line, ceux de culture coréenne sur KakaoTalk. A l'occasion de la Japan Expo, zoom sur ces deux concurrents de WhatsApp en opération séduction hors de leurs frontières... (djibnet.com)


WhatsApp sur PC et Mac

Découvrez comment bénéficier des services gratuits de la messagerie instantanée Whatsapp directement sur Mac ou PC Windows. (djibnet.com)


Facebook Messenger, pour chatter et téléphoner gratuitement

Avec Facebook Messenger, restez en contact permanent avec vos proches via le tchat, des appels vocaux et vidéo gratuits, sans forcément être inscrit au site Facebook. (djibnet.com)


imo, appels vidéo et messages gratuits

Avec imo messenger, passez des appels vocaux et envoyez des messages gratuitement. imo est intéressant dans les pays où WhatsApp et Skype sont bloqués. (djibnet.com)


Magazine « Vitrine Humanitaire » : Le reflet d’une agence humanitaire

L’Office National d’Assistance aux Réfugies et Sinistrés (ONARS) a célébré cette année son quarantième anniversaire. Pour cette occasion, cette institution, qui Å“uvre pour le bien-être des personnes déplacées fuyant les conflits dans leurs pays respectifs ou des victimes de catastrophes naturelles, a publié un magazine intitulé «Vitrine Humanitaire» qui retrace le bilan des quarante années de son existence. Focus. Depuis son indépendance, notre pays est une terre d’accueil et de prise en charge des réfugiés et des sinistrés qui échouent sous nos cieux. C’est donc en ce sens que fut créé le 21 février 1978 l’Office National d’Assistance aux Réfugiés et aux Sinistrés (ONARS). Cet office  a célébré cette année son quarantième anniversaire. «Vitrine Humanitaire» est donc un magazine qui retrace selon son directeur de publication, qui n’est autre que le Secrétaire Exécutif de l’ONARS, les actions fortes de cette institution ces quarante dernières années. Houssein Hassan Darar a bien mentionné dans l’éditorial sur les premières pages de ce magazine «Nous vous proposons également de revivre le travail et les belles réalisations qui ont été effectuées durant l’année 2017 et ce début d’année 2018». En effet, dans ses pages, ce magazine met en relief les actions des années 2017 qui […] (lanationdj.com)


OBG conclut une entente de collaboration avec les autorités Djiboutiennes

Le cabinet d’intelligence économique et du conseil, Oxford Business Group (OBG), est heureux d’annoncer la conclusion d’une entente de collaboration avec les autorités de la République de Djibouti en vue de la publication de sa prochaine édition : The Report : Djibouti 2018. The Report : Djibouti 2018 sera le second rapport d’intelligence économique consacré au pays et produit par OBG. A l’instar de l’édition 2016, il sera une référence en matière économique, financière, et sociale. Avec une croissance annuelle estimée à 7% en 2017, l’économie Djiboutienne a connu un redressement important pendant la décennie écoulée. A ce rythme, le pays aspire à devenir une économie émergente, notamment grâce au plan de la Vision « Djibouti 2035 ». Le rapport : Djibouti 2018 entend donner la parole aux acteurs politiques, économiques et sociaux de la jeune république. L’équipe d’OBG, composée de plusieurs analystes basés dans le pays consacrera les prochains mois à collecter les données stratégiques, autant au niveau qualitatif que quantitatif. Car c’est notamment cette approche terrain dans la cueillette de l’information par OBG qui fait le succès et la réputation des analyses économiques produites par le groupe à travers le monde. Les rapports annuels d’OBG sont une source […] (lanationdj.com)


Post-Scriptum : Fierté !

Djibouti, capitale mondiale du tourisme et de la culture. Avec l’événement qui se déroule aujourd’hui au Palais du Peuple, nous autres djiboutiens éprouvons une certaine fierté. Fierté d’appartenir à cette nation en marche. A ce pays que d’aucuns ne donnaient cher de sa longue existence, et qui a soufflé l’année dernière ses quarante bougies, tout en étant résolument tourné vers l’avenir. Fierté aussi d’avoir un leader charismatique qui s’est donné comme objectif de gagner la bataille contre le sous développement et la pauvreté qui sont loin d’être une fatalité. Fierté enfin de participer, chacun à son niveau, à l’édifice d’un Djibouti émergent. En effet, c’est aujourd’hui que notre capitale sera intronisée capitale mondiale du tourisme et de la culture. Pour un bref rappel, c’est le 18 mars dernier que  le bureau du président du Conseil européen du tourisme et du commerce a annoncé que le président djiboutien, Ismaïl Omar Guelleh, a été reconnu leader mondial du tourisme et membre de l’Académie européenne du tourisme pour sa « valorisation du rôle et de l’importance du tourisme à l’échelle internationale ». Les nombreux efforts visant à développer le tourisme et les campagnes agressives menées par l’ONTD afin de vulgariser la destination Djibouti […] (lanationdj.com)


Le CERD au service du développement économique

Le Centre d’Etudes et de Recherche de Djibouti (CERD) mène plusieurs missions. L’une d’elles consiste à mettre en Å“uvre des programmes de recherche et de développement technologique dans le cadre des choix et priorités fixés par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche en adéquation avec les objectifs définis par le gouvernement de Djibouti. Le rôle du CERD dans le développement économique a été possible grâce au renforcement de capacité suite à la mise en place du fond de recherche par la Présidence de la République. Ces moyens ont permis de développer des compétences et une expertise nationale qui il y a quelques années étaient réalisées par des prestataires de services à l’étranger. Le groupe Eiffage a signé en mai 2017 le contrat du projet PEPER d’un montant de 63 millions d’euros qui consiste en la réalisation d’une usine production d’eau potable par dessalement d’eau de mer à Doraleh d’une capacité quotidienne de 22 500 m3. TEDAGUA, sous-traitant d’Eiffage et spécialiste du traitement des eaux a offert au Laboratoire de Chimie Organique et de l’Environnement (LCOE) un cahier des charges. En septembre 2017, le LCOE  a pleinement rempli les cahiers de charge attendu dans le cadre de l’étude […] (lanationdj.com)


La Diaspora Djiboutienne du Canada appelle au patriotisme économique

Dans le jargon des mondialistes, il est toujours difficile de parler de patriotisme économique à moins que l’on soit catalogué dans la catégorie des indécrottables protectionnistes, ou de nationalistes belliqueux. Or, encourager ou prendre des mesures visant à favoriser la production locale ou nationale ne constitue en aucun cas un frein à la libre concurrence. Aboubaker Ali Silay Abakari, le fils du patriote et indépendantiste Ali Silay Abakari, a trouvé que le retour à la mère patrie est toujours une occasion incommensurable d’apprécier les efforts consentis pour le développement de notre pays. Ces engagements forts pour améliorer la condition socio-économique de nos concitoyens et la construction des grandes infrastructures, sont l’œuvre du Président de la République, Ismaïl Omar Guelleh, dont les réalisations forcent le respect. La promotion et la préférence des produits locaux doivent être une réaction naturelle pour consommer local et encourager les investissements, qui par ricochet, vont créer des emplois et des richesses pour notre pays. Le patriotisme économique va permettre aux entreprises locales de bénéficier de gains de productivité importants. L’une des illustrations phares est le lait «Douda » et les pattes « Maida » qui constitue le maillon solide du tissu industriel Djiboutien. Impressionnés par la […] (lanationdj.com)


La route de Venise : les milles et une nuit

La Chicha, ou le narguilé, fait fureur auprès des jeunes et jouit d’une certaine popularité. Ce phénomène exporté de l’Orient a commencé à se développer ces dernières années de manière étonnante.   Aujourd’hui un restaurant, à la  route de Venise, qui ne propose pas une chicha, c’est «has been».  Cependant, cette pipe à eau utilisée pour fumer du tabac, est nocive pour la santé, et les conséquences souvent méconnues. Zoom sur une mode qui se popularise !  Dès le coucher du soleil, le long de la route de Venise, devient le lieu le plus fréquenté de la capitale. Si certaines personnes partent pour faire du sport (jogging, ou footing etc…), la route de Venise, regorge d’une foule de ces petits restaurants, connus, non pas pour leurs qualités culinaires, car ils proposent aussi la Chicha. Depuis quelques années, ce phénomène connait un engouement impressionnant et attire des jeunes, et de moins jeunes. Un moment de détente, et de convivialité. La consommation de la chicha, une pipe à eau, est en augmentation chez les jeunes. Faite à base de parfums (pomme, menthe, raisin, fraise, raisin-menthe…) elle est placée dans une assiette, s’apparentant à l’encens, sous différentes formes. Du papier aluminium, des braises et de […] (lanationdj.com)


Développement des TIC à l’école publique : Le MENFOP organise une grande compétition inter-collèges au CEM de Fukuzawa

Ils étaient près d’une vingtaine de collégiens à composer les épreuves de traitement de textes et de dessins graphiques sur les logiciels Word et Excel ou à faire des recherches sur le WEB, hier matin, au cours de la première compétition dans le domaine des TIC organisée par le MENFOP.   Les élèves de l’enseignement moyen de la capitale et des régions de l’intérieur ont composé hier les épreuves du premier concours sur les TIC au collège d’enseignement moyen de Fukuzawa. Une compétition inédite qui s’inscrit dans le cadre de la seconde édition nationale des grands concours scolaires pour l’année 2017-2018. De nombreux enseignants, chefs d’établissements et inspecteurs de l’enseignement moyen et secondaire ont assisté à cet événement. A cette occasion, le secrétaire général du MENFOP, Mohamed Abdallah Mahyoub, a pris la tête d’une forte délégation pour effectuer une tournée de supervision pour s’assurer du bon déroulement de cette compétition. Ce concours sur les TIC a mis en lice les élèves sélectionnés dans les différents établissements de la capitale et des régions. Les candidats ont passé des épreuves comme le traitement de texte sur le logiciel Word,  le dessin de tableaux et de graphique sur Excel, la conduite de recherches […] (lanationdj.com)